ACTUALITÉS
 

État de l’art sur les nouvelles technologies d’instrumentation des glissements de terrain

publié le 21 décembre 2016

Quelles-sont les tendances actuelles en instrumentation des glissements de terrain ? Où en est la recherche sur ces techniques ? Lesquelles semblent prometteuses ? Lesquelles sont applicables aujourd’hui ? Dans quelles conditions ? Deux rapports du Cerema permettent d’y répondre.


L’observation, le suivi ou la surveillance des glissements de terrain bénéficie des apports de certaines innovations technologiques récentes. Celles-ci sont nombreuses – algorithmes, drones, fibre optique, gestion du big data, GPS, Lidar, MEMS, photogrammétrie, radar, RFID, satellites, serveurs de calcul, etc. – et surtout leur développement est rapide.

Deux rapports commandés par la Direction de la Recherche et de l’Innovation du CGDD (Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer) au Cerema Centre-Est visent à faire le point sur les nouveautés dans le domaine du suivi et de la surveillance des glissements de terrain.

Le premier s’attache à décrire les techniques d’instrumentation in-situ et le second paru en novembre 2016 aborde les techniques d’ instrumentation à distance.