ACTUALITÉS
 

Le Cerema réalise des tests d’étanchéité à l’air sur de grands bâtiments

publié le 16 mars 2017

Le Cerema dispose d’équipements pour effectuer des tests d’étanchéité à l’air sur de grands bâtiments. A la demande des maîtres d’ouvrage, une équipe se déplace sur l’ensemble du territoire métropolitain pour réaliser ces tests dans des bâtiments de tous usages.

Des appareils puissants et spécialisés

Grâce à un équipement spécialisé, le Banc Grand Volume créé au laboratoire d’Autun dans les années 80, et le ventilateur géant Megafan, le Cerema peut effectuer des tests d’étanchéité à l’air sur des bâtiments de grands volumes.

En général, le test s’inscrit dans le cadre de la réglementation thermique (contrôle des pertes thermiques par les fuites d’air parasites de l’enveloppe du bâtiment). Mais ce test peut également être nécessaire lorsqu’il s’agit de contrôler certains paramètres de l’air ambiant à l’intérieur de grands bâtiments (température, humidité, particules …).


(Credit photos : @Cerema)

Par exemple, le Cerema a effectué un test dans un hangar du ministère de la Défense, dans lequel étaient entreposés des chars, dont l’électronique nécessite de maintenir des conditions de température et d’humidité précises dans le bâtiment. Un autre test du même type a été effectué dans un hangar où EDF entreposait des transformateurs électriques.

Récemment, un test d’étanchéité à l’air a été effectué à La Rochelle, dans des bâtiments de bureaux et destinés à l’enseignement. Pour chaque test, l’équipe du pôle QERA (qualité de l’enveloppe et renouvellement d’air) du Cerema prépare le bâtiment en colmatant les systèmes d’aération, et connecte le ventilateur au bâtiment.
Ensuite, le test est réalisé conformément aux normes en vigueur, et peut être réalisé :

  • En insufflant de l’air dans le bâtiment depuis l’extérieur (en surpression) ;
  • Ou en extrayant de l’air du bâtiment et en mesurant le débit d’air vers l’extérieur (en dépressurisation).

Evaluer la méthode de test

Ces tests sont effectués à la demande des maitres d’ouvrages désireux d’établir un relevé spécifique pour leur bâtiment, au lieu de reprendre une valeur par défaut définie en fonction de l’usage du lieu. Ils ont ainsi une idée précise de l’étanchéité à l’air du bâtiment.

Cependant, la méthode de mesure décrite dans les normes peut parfois manquer de précision pour les bâtiments de grand volume. C’est pour cette raison que lors du test effectué à La Rochelle, le Cerema a également comparé différentes méthodes de mesure, qui sont toutes applicables et conformes aux normes. L’équipe est en train d’analyser les résultats, afin de savoir quelle solution est la plus pertinente, et de préciser ensuite la méthodologie qu’il convient d’appliquer dans le cas de tests sur grands bâtiments.

⇒ Contacts