ACTUALITÉS
 

Le Cerema sera présent aux RNIT consacrées à la résilience des territoires, en juin 2017.

publié le 26 avril 2017

Les Rencontres Nationales de l’Ingénierie Territoriale (RNIT) auront lieu au Havre les 1er et 2 juin 2017 autour de la thématique "résilience et territoires". Le Cerema est partenaire de cet événement, et des spécialistes du Cerema interviendront au cours de plusieurs ateliers dédiés à la résilience face aux aléas.


Les RNIT s’adressent aux ingénieurs territoriaux, et leur permettent de se tenir au courant des dernières connaissances sur les thématiques abordées. Cette année, une quinzaine d’ateliers seront organisés, afin d’évoquer les différents enjeux de la résilience des territoires : énergie, biodiversité, mobilité, construction, risques sanitaires, planification notamment seront mis en avant lors des ateliers.

Une connaissance de longue date des questions de résilience

Trois spécialistes du Cerema, Clara Villar, Bernard Guézo et Benoit Hiron interviendront lors des ateliers suivants :
⇒ Atelier 1 : Comment concilier aléas, vulnérabilité et politiques d’urbanisme répondant aux aspirations des habitants.
⇒ Atelier 8 : Sécurité routière et résilience
⇒ Atelier 12 : Organiser la résilience et la continuité d’activité avec des bâtiments durables flexibles et adaptables

Le Cerema a développé une expertise en matière de résilience des territoires exposés à des phénomènes brutaux (catastrophes liées aux risques, au changement climatique), mais aussi dans des contextes de perturbations lentes, comme des difficultés économiques et des situations de déprise.

Il conduit des expériences et ateliers sur le terrain et développe des méthodes de réduction de la vulnérabilité et d’amélioration des territoires face aux différents types de perturbations. Les travaux portent à la fois sur une approche systémique, ce qui permet d’appréhender les territoires avec une vision globale, et sur des analyses et expertises thématiques, par exemple sur la question des infrastructures, de l’aménagement ou encore des bâtiments.

Un territoire résilient peut être défini comme un territoire en équilibre dynamique, capable :

  • d’anticiper des perturbations grâce à la veille et à la prospective,
  • d’en minimiser les effets, grâce à la préparation et la gestion de crise,
  • de se relever et rebondir grâce à l’apprentissage, l’adaptation, la coopération et l’innovation, pour évoluer vers un nouvel état en équilibre dynamique préservant l’intégrité du système. Cet état est décidé et construit collectivement.

Les travaux du Cerema sur la résilience des territoires :

Rapport d’étude téléchargeable en ligne : Vers un urbanisme résilient ? Crues lentes et maintien sur place des populations : retours d’expériences et enseignements(2016)
Rapport CGDD – Cerema : Villes et territoires résilients (2015)
Rapport CGDD – Cerema : Villes résilientes, 1ers enseignements tirés d’une synthèse bibliographique (2014)
Rapport Cerema : De l’évaluation des PPRN vers la résilience aux risques naturels : les enseignements de la Martinique (2014)
Article paru dans les actes du colloque international francophone « Former au monde de demain » (2015) : L’art comme vecteur de résilience
Vulnérabilité des infrastructures et résilience territoriale : quels liens ? (2015)
Quel apport des réseaux sociaux à la résilience d’un territoire ? (2015)
Article paru dans Techni Cités : La résilience pour les territoires : outil opérationnel ou mot d’ordre incantatoire ? (2015)
Résilience : repères chronologiques (2014)
Article publié lors du séminaire IT-GO Rosko 2014 : La résilience, un outil pour les territoires ? (2014)

Toutes les infos sur l’événement (inscriptions, programme, accès…) sur le site web des RNIT 2017.