Haut de page

ACTUALITÉS
 

Contenu

Projet Saturn : l’imagerie satellite au service de l’aménagement urbain

publié le 12 octobre 2016

Le Cerema a développé un prototype d’analyse des problématiques urbaines à partir des images récoltées par les satellites Pléiades. Ce prototype, qui sera industrialisé, fournit des indicateurs de densité urbaine, d’imperméabilisation des sols, de nature en ville, de climatologie urbaine.


Afin de mieux organiser leur développement urbain dans le respect des enjeux liés au développement durable, les collectivités ont besoin d’évaluer précisément la densité urbaine et les potentiels de densification. Grâce à l’imagerie satellitaire de très haute définition, la démarche a permis de définir des indicateurs prenant en compte l’ensemble des enjeux liés au foncier.


Des indicateurs complémentaires

Une expérimentation a été menée à Bordeaux, puis à Nancy en ce qui concerne les ilots de chaleur.

Les indicateurs sont établis grâce à des outils tels que l’Urban Atlas, la BD parcellaire, le PLU numérisé et le carroyage INSEE, qui permettent de décrire précisément les morphologies urbaines et les principaux usages du sol.

Le démonstrateur, basé sur l’imagerie satellitaire de très haute résolution, s’appuie sur des indicateurs répondant aux besoins en termes d’aménagement et de développement durable.

  • Les surfaces de plancher habitables, afin d’éviter l’étalement urbain en repérant les espaces libres dans des zones urbanisées
  • Le potentiel de densification autorisé par le PLU
  • Les zones climatiques urbaines afin d’évaluer les ilots de chaleur, les zones sensibles aux épisodes de chaleur
  • Le coefficient biotope : le taux de surface végétale par secteur urbain
  • Le taux de surface imperméable par parcelle cadastrale : cet indicateur permet d’évaluer l’artificialisation des sols, qui a un impact sur les inondations ainsi que sur la chaleur en ville.

Un projet innovant

Afin de répondre aux besoins précis des collectivités, une analyse de ces besoins en termes d’indicateurs portant sur les problématiques urbaines a d’abord été effectuée.

Par ailleurs, plusieurs innovations ont été déployées dans le cadre du projet Saturn.
> Utilisation de l’imagerie satellitaire THRS (Très Haute Résolution Spatiale) Pléiades au bénéfice des problématiques urbaines. Une résolution de 50 cm qui permet de récolter des informations très précises, et cela à une périodicité importante.
> Accès à la technologie stéréo qui donne une information sur l’altitude.
> Production d’une série d’indicateurs, adaptés aux enjeux à la fois urbains et écologiques.
> Analyse spatiale croisée avec d’autres sources de données : socio-économiques (carroyage INSEE), usage et occupation du sol (fichiers fonciers et Urban Atlas), réglementaire (Plan Local d’Urbanisme), cadastrales (parcelles) ou mobilité (Enquêtes ménage Déplacement).

 
 

Pied de page