ACTUALITÉS
 

Une étude du Cerema sur l’utilisation du vélo en Guyane

publié le 10 août 2017

A la demande de la DREAL de Guyane, le Cerema a réalisé en 2016 une étude portant sur les enjeux liés à l’utilisation du vélo, de manière à mieux concevoir les aménagements nécessaires. Ce rapport est désormais disponible sur le site de la DREAL de Guyane.


La Guyane est un territoire dont la population est jeune et utilise beaucoup le vélo. C’est afin "prendre la mesure complète des enjeux autour de ce mode de transport que ce soit au niveau de la pratique comme au niveau des aménagements" qu’une pré-étude a été commandée au Cerema par la DREAL de Guyane.

Celle-ci, intitulée "Aménagements et usages du vélo en Guyane - Eléments de contextualisation", a été mise en ligne par la DREAL.

Mieux connaître l’usage du vélo

  (nouvelle fenetre)Peu de documents officiels, d’études, de références traitaient de la question des modes actifs, et en particulier du vélo en Guyane.

Cela se traduisait par l’absence de politiques cyclables, des aménagements réalisés de manière disparate, une faiblesse de suivi dans le temps et d’accompagnement durable des usages.

Pourtant, la pratique du vélo est un fait important sur le territoire guyanais, notamment du fait de la jeunesse de sa population. Bien que certaines données existent dans ce domaine, on constatait un manque de données quantitatives et qualitatives au sujet des cyclistes guyanais.

Dessiner un futur cahier des charges

L’objectif global de cette pré-étude était d’appréhender un cahier des charges initial pour la connaissance et la pérennisation de l’usage de la bicyclette en Guyane.

Les problématiques abordées tournaient autour des points suivants :

  • Comment qualifier les territoires guyanais au regard du vélo ?
  • Quels sont les profils des cyclistes guyanais ? La qualification des usages et la connaissance préalable de certains itinéraires majeurs orientent et hiérarchisent les enjeux en matière de sécurisation des parcours.
  • Comment la spécificité démographique (jeunesse) de la population permet-elle un développement du vélo ? Est-il possible de décrire cette pratique chez les moins de 20 ans et les mineurs ?
  • Quels sont les enjeux interurbains ?
  • Quelles perspectives sur le développement de la bicyclette à courte et moyenne échéance (3 à 5 ans) peut-on imaginer ?
  • Quel est l’état des aménagements cyclables en Guyane ?