Répondre aux enjeux forts et diversifiés de nature socio-économique et environnementale du littoral et de la mer

Face aux défis à relever sur l’espace maritime et littoral, la France s’est dotée d’une stratégie nationale pour la mer et le littoral, adoptée par décret le 23 février 2017. Cadre de référence pour les politiques publiques que la France met en œuvre sur ces espaces, elle repose sur quatre objectifs de long terme qui fixent un cap pour l’avenir :

La loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages et ses textes d’application précisent les modalités de mise en œuvre des politiques en faveur des milieux marins, notamment les directives européennes Stratégie pour le milieu marin (DCSMM) et Planification de l’espace maritime (DCPEM).

Le lien terre-mer est un enjeu fort des politiques publiques, à appréhender notamment dans l’exercice de planification territoriale, à différentes échelles spatiales.

 

Anticiper les mutations de l’espace maritime et littoral

Le Cerema contribue par son expertise à la déclinaison territoriale des politiques en faveur de la mer et des littoraux, à travers notamment :

  • l’appui des services de l’État à l’évaluation et l’articulation des outils de planification stratégique sur le territoire. Les directions territoriales du Cerema accompagnent d’ores et déjà les Directions interrégionales de la mer (DIRM) pour la réalisation des documents stratégiques, pour les façades maritimes hexagonales et les bassins ultramarins ;
  • un apport méthodologique pour les travaux menés au niveau national par la Délégation à la mer et au littoral, en lien avec l’Agence française pour la biodiversité (AFB), concernant la planification stratégique ;
  • le développement d’un système d’information géographique dédié aux espaces maritimes et littoraux venant alimenter, notamment, le site Internet Géolittoral, portail de la mer et du littoral du ministère en charge de la mer ;
  • la participation à des projets d’envergure européenne, en collaboration notamment avec le Service hydrographique et océanographique de la Marine (Shom) ;
  • la capitalisation des connaissances et des méthodologies concernant les outils locaux de planification territoriale tels que les schémas de cohérence territoriale (SCOT) et leur volet littoral.

Le Cerema contribue par ailleurs à la collecte d’informations et la diffusion des connaissances, qu’il s’agisse des activités maritimes et littorales ou du fonctionnement des milieux, à travers ses activités de recherche et d’expertise et l’organisation d’évènements associant l’ensemble de ses partenaires, en particulier les collectivités territoriales.