Mieux connaître les effets sanitaires et environnementaux de la pollution de l'air sur la santé humaine

Les épisodes récurrents de pics de pollution « ponctuels » mais dont la fréquence augmente » font l’actualité médiatique immédiate par le lien direct sur la santé vécu par la population (consultations médicales, fréquentation des services d’urgences débordés…) et les mesures sur les modalités de transport qui touchent leur quotidien (circulation alternée, crit’air…). Les impacts sanitaires de la pollution « de fond » posent le plus de problèmes sur le long terme (maladies respiratoires, pathologies cardiaques, cancers, développement des fœtus, Alzheimer, obésité...).

Des impacts sanitaires

La pollution de l'air produit des effets non sanitaires, sur la végétation et la biodiversité, sur l'eau mais aussi sur les bâtiments. 
Le Cerema travaille principalement sur les premier et dernier domaines des 4 domaines relatifs à l’étude du Sénat du 15 juillet 2015  :

  • La recherche et le calcul du coût économique et financier de la pollution de l'air
  • Les normes destinées à lutter contre la pollution ;
  • L’innovation ;
  • La formation, l'information et l'aide à la décision.

 

 

 

Assurer des prestations et des services sur quatre grands axes

Les principaux domaines d’intervention du Cerema sur la qualité de l’air extérieur reflètent la transversalité de la thématique par rapport aux enjeux. On peut notamment citer