Expertiser la qualité de l'air intérieur pour diminuer les impacts sur la santé

L’impact sur la santé de la présence de polluants dans des locaux se manifeste souvent par des symptômes physiques (maux de tête, nez bouché) voire des pathologies respiratoires. Pour tenter d’expliquer les situations d’inconfort, le Cerema a participé à caractériser la qualité de l’air intérieur dans différentes typologies de locaux auprès de l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur en participant aux 4 campagnes nationales.

Qualité de l'air intérieur

Le Cerema, acteur des campagnes de surveillance de la qualité de l’air intérieur

  • L’ensemble des campagnes nationales de caractérisation de la qualité de l’air intérieur ;
  • La première campagne QAI dans les logements en 2004 en tant qu’opérateur ;
  • La campagne expérimentale de la mesure de la QAI dans les écoles en 2009-2010 qui a permis de réaliser le protocole d’enquête ;
  • La mise au point avec l’OQAI et le CSTB le protocole d’enquête de la campagne de mesures de la QAI dans les bâtiments performants (QAI-BPE) et a participé pour bonne partie à la réalisation de ces enquêtes. La campagne QAI-BPE se perpétue ;
  • La campagne de mesures de la QAI dans les bureaux.

La loi relative à la surveillance obligatoire de la qualité de l’air intérieur dans les Établissements Recevant du Public

Les constats faits au cours des campagnes nationales de la QAI ont permis de définir des critères de caractérisation de la QAI et de définir des seuils de polluant à ne pas dépasser.
Ces paramètres sont repris dans un texte de loi qui invite à la surveillance de la qualité de l’air intérieur dans différents typologies de locaux. Le législateur a décidé de commencer par la surveillance de la qualité de l’air intérieur dans les locaux accueillant la petite enfance.

 

Assurer des prestations et des services sur six grands axes

Le principal objectif pour le Cerema est de contribuer à l’amélioration de la QAI dans les environnements intérieurs pour répondre à un meilleur bien être tout en réduisant les nuisances. La force du Cerema est sa capacité à caractériser l’environnement intérieur en lien avec l’environnement extérieur tout en maîtrisant l’objet technique bâtiment, frontière de l’environnement extérieur et intérieur.