Le Cerema travaille pour la prise en compte de l’environnement dans les politiques publiques

Le Cerema est pleinement impliqué dans la mise en œuvre des directives européennes  et des  textes relatifs à la biodiversité dont la loi de 2016. Il dispose d’une expertise particulière sur l’interface biodiversité et infrastructures, sur l’évaluation environnementale des projets, plans et programmes et apporte assistance technique et soutien à l’animation des réseaux du ministère de la transition écologique et solidaire sur ces sujets.

Il est notamment engagé dans l’appui à la conception et au déploiement des outils de mise en oeuvre et de suivi de la séquence ERC (éviter, réduire, compenser) et contribue au programme d’évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (EFESE) ainsi qu‘aux méthodologies relatives au préjudice écologique.

Agir en partenariat et  à l’écoute des acteurs

Le Cerema organise des conférences techniques interdépartementales (Cotita) avec les collectivités territoriales, les associations, les professionnels sur les thèmes de la Trame Verte et Bleue, de la biodiversité, des mesures compensatoires, de l’économie circulaire. Il développe des échanges et des collaborations avec notamment l’AFB, le MNHN, l’ONF, l’ONCFS, Irstea, FNE, LPO, Plantes et Cités, NaturParif…

Accompagner les territoires dans la mise en œuvre de la transition écologique

Le Cerema mène des travaux de recherche et d’innovation.

Le Cerema assiste le CGDD pour déployer sur les territoires des ateliers recherche-action « Paysages, Territoires, Transitions ». Il est également impliqué dans la mise en œuvre du programme de recherche ITTECOP, concernant les interfaces écologie-paysage-infrastructures.