Collecter et analyser les données de mobilité

Dans un monde où les modes de transport se multiplient, où de nouveaux fournisseurs apparaissent, où les ressources publiques se raréfient, le Cerema accompagne ses partenaires dans la définition de leurs besoins de données et dans le recueil et l’analyse de ces données.

Observation de la mobilité

De multiples sources de données existent déjà : mobilités scolaires et professionnelles de l’Insee, comptages, enquêtes origine-destination, enquêtes ménages-déplacements... Les technologies numériques ouvrent aujourd’hui le champ des possibles avec de nouvelles méthodes d’enquêtes (boîtiers GPS, applications sur smartphone, recueil web...) et des sources de données complémentaires (données issues de la téléphonie mobile, de la billettique, données embarquées…).

Vers des dispositifs modulables d’observation de la mobilité

Acteur de référence de l’observation et l’analyse de la mobilité, le Cerema développe depuis les années 1970 des méthodes dites « standard » qui garantissent la comparabilité des résultats dans le temps et dans l’espace. Aujourd’hui, les demandes s’hybrident, mixant par exemple analyses quantitatives et qualitatives, mobilité des touristes et des habitants… et ceci à toutes les échelles, du quartier à la région.

Pour garantir une vision pérenne, contextualisée et multimodale des déplacements sur un territoire, le Cerema propose des dispositifs modulables d’observation de la mobilité qui répondent mieux aux besoins stratégiques de leurs acteurs (données plus fréquentes, y compris sur des périodes peu enquêtées, populations mieux ciblées...) tout en maintenant leur fiabilité. Les expérimentations en cours permettront d’adapter ces dispositifs à un contexte technologique et sociétal changeant.