Réguler le trafic, pourquoi ?

VRTC

La loi d'orientation des mobilités (LOM) adoptée le 24 décembre 2019 fixe la priorité sur les déplacements du quotidien, notamment en optimisant l'usage des infrastructures routières existantes et en incitant au report modal afin de réduire les externalités négatives liées au transport.

La LOM propose ainsi un cadre afin de faciliter le déploiement de nouvelles solutions pour permettre à tous de se déplacer.

A ce titre, différentes mesures de gestion et de régulation des trafics existent et peuvent être mises en place selon des domaines d'emploi spécifiques :

  • les voies réservées aux transports collectifs et les voies réservées au covoiturage incitent les usagers à changer de véhicule, de modes de transport ou à ne plus utiliser leur véhicule seuls ;
  • la régulation des accès, la régulation dynamique des vitesses, les voies auxiliaires, les voies réversibles et l'interdiction de dépassement pour les poids lourds optimisent l'usage de l'infrastructure existante en augmentant sa capacité ou en maintenant son fonctionnement à capacité le plus longtemps possible. Ces mesures améliorent également souvent la sécurité des usagers de la route.

Par son expérience de longue date et ses compétences expertes, le Cerema est un acteur incontournable pour accompagner les gestionnaires dans la mise en place et dans l'évaluation de ces mesures de régulation du trafic.

Observatoire des mesures

Retrouvez l'ensemble des mesures de régulation du trafic mises en place en France métropolitaine

Si vous constatez une erreur ou avez connaissance d'une mesure non référencée, n'hésitez pas à nous en faire part à l'adresse regulation.trafic@cerema.fr

  

Tenez-vous informé des actualités sur la régulation des trafics