Orienter l’action en sécurité routière au regard de la connaissance et la compréhension de l'accidentalité

Accidentalité

Avec plus 3600 morts en France (métropole et outre-mer) et de nombreux blessés graves, il est nécessaire de comprendre les évolutions de l’accidentalité en cours afin d’augmenter l’efficacité de la politique de sécurité routière.

En appui à la Délégation à la sécurité routière, le Cerema gère la base nationale des accidents corporels de la circulation. Il diffuse les outils d’analyse vers les observatoires,  qu’ils dépendent de l’État ou des collectivités. Il réalise l’analyse  de la base  pour le bilan annuel de l’accidentalité en France, réalise des études spécifiques pour l’État, les collectivités ou pour des tiers demandeurs.

Afin de réaliser études et recherche en sécurité routière, le Cerema a obtenu l’autorisation de la CNIL pour accéder aux procès-verbaux des accidents corporels de la circulation routière et mettre en œuvre un traitement de ces données à caractère personnel (délibération n° 2017-031 du 16 février 2017).

Si le niveau individuel est central dans l’accidentalité, l’insécurité routière est également un produit dérivé des politiques d’urbanisme, de mobilité et d’aménagement de la voirie et des espaces publics.

Assurer des prestations et des services sur trois grands axes

Le Cerema propose à ses bénéficiaires (notamment les observatoires de l’accidentalité, qu’ils relèvent de l’État ou bien des collectivités, et les services voirie / aménagement des collectivités) une offre intégrée d’accompagnement, de la connaissance à la compréhension de l’accidentalité.