Repenser l'espace public pour le bien-être de tous

Partagé et ouvert à tous, l'espace public est un lieu de rencontre, de sociabilité et d’urbanité. Ses typologies diverses (rues, boulevards, places, squares, jardins ...), les usages qui s’y déroulent (déplacements, séjour, activités riveraines ...) et les éléments qui le composent (matériaux, végétation, mobilier...)  contribuent à la structuration du paysage urbain ainsi qu’à la qualité du cadre de vie.

Les pratiques d’aménagement de ces lieux sont depuis quelques années déjà en évolution. L’espace public est repensé autrement, pour plus de bien-être, de sécurité, d’accessibilité, de confort d’usage, de lien social et d'urbanité. En termes de mobilité, les modes actifs et autres modes alternatifs à la voiture « solo », retrouvent toute leur place.

L'espace public comme support des mutations de la société.

Hier voués à l’automobile ou à des usages sectorisés, la voirie et les espaces publics s'adaptent donc aux préoccupations de la ville durable et répondent à des enjeux de plus en plus nombreux : transition écologique, énergétique, numérique, adaptation au changement climatique, gestion économe des ressources, adaptation au vieillissement de la population, accessibilité pour tous, sécurité des déplacements, bien vivre en ville.

Une approche intégrée

Pour répondre à tous ces objectifs, l'aménagement de la voirie et des espaces publics, implique le croisement des approches, des échelles et des disciplines, afin de mettre en œuvre de façon intégrée les différentes politiques publiques (la plupart du temps déployées de façon sectorielle). Cela nécessite de renouveler les méthodes et modes de faire, de faire évoluer les outils, de s’appuyer sur de nouvelles références et de revisiter parfois les modes de gouvernance.

Des espaces publics plus qualitatifs et plus durables pour tous

Si concevoir un espace public nécessite bien sûr de faire appel aux champs de compétences qui touchent aux domaines de la voirie, des transports, de l'urbanisme, du paysage, de l’environnement, d’autres disciplines comme la sociologie, les sciences cognitives, les sciences de la santé, la climatologie, les technologies de l’information et de la communication, ..., doivent être interrogées pour répondre aux nouvelles attentes de la société et apporter de nouveaux appuis méthodologiques aux collectivités. L'obtention d’espaces de vie et de partage, nécessite donc de réinterroger les modes de production traditionnels, pour dépasser le seul regard classique. Notamment en déployant de nouvelles formes de conception et de gestion qui s’appuient sur des techniques d’observation des pratiques et usages des lieux, d’écoute des besoins de la population et d’implication des citoyens.

Assurer des services sur six grands axes

Pour parvenir à une approche intégrée d'aménagement des espaces, le Cerema propose à ses partenaires et bénéficiaires une offre détaillée :