2 mars 2016
effondrement cavité - Normandie
Le Cerema Normandie-Centre a qualifié et cartographié le risque d’effondrement (niveaux d’aléa) lié à la présence d’indices de cavités souterraines le long d’un linéaire de 76km d’autoroute.

« La Normandie est un gruyère », cette expression est souvent utilisée en Normandie à cause de la présence de nombreuses marnières [1] et effondrements liés à des cavités souterraines sur le territoire. Cette problématique préoccupe l’ensemble des acteurs territoriaux, qu’ils soient élus de commune, gestionnaires d’infrastructure ou d’établissement ou propriétaires terriens.

Le tronçon de l’autoroute est concerné par le risque d’effondrement de cavités (marnières ou autre) lié à la présence d’indices à proximité du linéaire (indices recensés sur les territoires communaux, données du Cerema et du BRGM).

Effondrement

Pour aider le gestionnaire à prioriser les travaux de mise en sécurité de son itinéraire, le Cerema Normandie-Centre a qualifié l’aléa effondrement en cartographiant les niveaux de risque d’apparition d’un désordre sur et autour des indices recensés.

La qualification de l’aléa est issue du croisement entre :
- la classification des indices recensés le long du linéaire qui ont fait l’objet d’une classification en fonction de leur nature (effondrement constaté, indice d’archive, issu d’une enquête orale, etc.).
- les études statistiques menées en fonction du type d’indice recensé (indice ponctuel ou parcellaire).

  • Indices ponctuels :

Les statistiques ont permis de constater que les probabilités d’apparition d’un désordre lié à une marnière, en fonction de la distance à cet indice, sont les suivantes :

distance <15m 75% des marnières ont une extension supérieure à 15m Elevé
15m< distance <30m 25% des marnières ont une extension supérieure à 30m Moyen
30m< distance <100m 5% des marnières ont une extension supérieure à 100m Faible

Le croisement entre la classification des indices ponctuels et la probabilité d’apparition d’un désordre dans le cas avéré de la présence d’une marnière permet d’obtenir un niveau « d’aléa mouvement de terrain » (effondrement) lié à un indice de cavité souterraine.

JPEG - 41.1 ko
Aléa cavité souterraine

Rouge : Aléa mouvement de terrain élevé
Orange : Aléa mouvement de terrain modéré
Jaune : Aléa mouvement de terrain faible
Bleu : Zone d’influence d’un indice naturel c’est à dire lorsque l’indice est déjà identifié comme naturel (bétoire, point d’infiltration)

  • Indices parcellaires :

Les indices parcellaires sont issus de déclaration d’ouverture de marnière sur une parcelle sans possibilité de situer la marnière sur ce terrain.

La densité de marnières potentielles en zone de plateau est de 14 par km². Cette valeur a été confirmée lors des opérations de traitements des cavités souterraines de l’autoroute A29, traversant le Pays de Caux, où la densité moyenne fut de 13 marnières au km².
Cette donnée ramenée à l’hectare représente une densité d’une marnière pour 7 Ha.

Ainsi, l’étude statistique détermine la probabilité d’apparition d’un désordre en fonction de la superficie de la parcelle :

Niveau d’aléa Surface de la parcelle
Normal * S > 8 Ha
Faible 4 Ha < S < 8 Ha
Moyen 0,5 Ha < S < 4 Ha
Elevé S < 0,5 Ha

* Pour une zone de plateau, en l’absence d’indice, l’aléa n’est pas nul.

En appliquant cette méthodologie, le Cerema a pu établir une cartographie de l’aléa cavité souterraine sur l’autoroute sur la base des indices recensés.

Le gestionnaire peut ainsi prioriser et planifier les reconnaissances nécessaires afin de réduire le risque d’effondrement lié aux cavités souterraines le long de son infrastructure.

Auteur : Aurélien MEMPIOT

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter le service concerné : LRR.DTerNC@cerema.fr

Ressources