14 décembre 2018
Stand de présentation du Cerema Effi-Sciences labellisé Carnot lors du salon Pollutec 2018
Plusieurs spécialistes du Cerema étaient présents au salon Pollutec, et des thématiques telles que les Eco Quartiers ou l'imagerie satellitaire ont été mises en avant. Par ailleurs, la marque cerema Effi-Sciences, qui est Tremplin Carnot pour apporter ses capacités d'innovation aux entreprises.

Cerema Effi-Sciences, l'innovation au service des entreprises et des territoires 

Cerema Effi Sciences LogoLe Cerema Effi-Sciences était présent sur un stand afin de présenter ses moyens d'intervention pour contribuer à l'innovation des entreprises et des collectivités. A travers des partenariats Cerema Effi-Sciences met les capacités de recherche et d'innovation du Cerema à leur disposition, pour expérimenter de nouvelles solutions aussi bien en laboratoire qu'à l'échelle du territoire

Le Cerema Effi-Sciences, qui est Tremplin Carnot, a tenu ce stand avec Afitex-TexInov, une entreprise française spécialisée dans les géocomposites de drainage et les géotextiles de renforcement avec laquelle il mène un partenariat de recherche. Ce partenariat vise à développer et tester un géosynthétique multimodules intelligent pour sécuriser un terrain au-dessus de cavités souterraines.  Cela, à travers le programme de recherche REGIC, accompagné par l'ADEME, qui a été lauréat de l'appel à projets "Route du futur" en 2017. 

Dans un second temps, il s'agira d'évaluer l'impact d’un géosynthétique de renforcement sur la réutilisation des fraisats d’enrobé dans une nouvelle infrastructure. Des tests  sur les composants seront menés en laboratoire, et des travaux sur la formulation seront menés afin de vérifier que la présence de géocomposites ne modifie pas la recyclabilité des enrobés.

 

Quelques partenariats récents menés par Cerema Effi-Sciences

 

Auscultation magnétique de câbles avec APRR

Fiche carnot sur le partenariat avec APRRLe Cerema a expérimenté une nouvelle méthode d'auscultation magnétique de câbles de précontrainte sur un ouvrage d'art de la société des Autoroutes Paris Rhin-Rhône (APRR). 

Dans le cadre de ce partenariat, le Cerema a réalisé une étude préalable de faisabilité sur les câbles de précontrainte du viaduc autoroutier de Sylans (Ain).

 

Evaluation d'un procédé innovant contre le gel des chaussées

En laboratoire et sur les routes du Massif Central, le Cerema expérimente une innovation de la société néerlandaise Azkonobel: un procédé biodégradable et facile d’application qui réduit la rigidité de la glace, afin de réduire les dégradations de la chaussée causées par le gel.

 

Des méthodes géophysiques pour détecter les fuites (EDF)

Image de la digue expérimentale instrumentéePour EDF R&D, le Cerema exploite un tronçon de digue de taille réelle afin de tester de nouveaux modèles de détection de fuites.  

Réalisé sur l’aire d’essai du Centre d’études et de Recherches (CER) du Cerema, ce tronçon de digue a été doté d’instruments de mesure enterrés ainsi que de dispositifs permettant de créer des infiltrations.

 

Tester de nouveaux enrobés à partir de matériaux recyclés

Le Cerema apporte son expertise à Eurovia pour développer une nouvelle génération d'enrobés de nouvelle génération, économiques et résistants. pour son projet "La Route 100 % recyclée".

Ces enrobés fabriqués uniquement à partir de matériaux recyclés sont testés sur site avec l'appui technique et l'expertise recherche du Cerema.

Des simulations pour la surveillance d'un pipeline par fibre optique, avec Febus Optics

Le CER du Cerema a testé avec succès une solution de la société Febus Optics, afin de surveiller un pipeline déformé par le gel au moyen de la fibre optique.

Les équipes du Cerema ont permis de simuler un mouvement de sol sur un pipeline de 23 mètres enterré dans une tranchée réfrigérée afin de tester les fibres optiques.

 

Les activités du Cerema autour du satellite, au service des besoins nationaux et locaux

Présentation de Lucie Chadourne-Facon lors d'une table-ronde au sallon Pollutec 2016

Depuis plusieurs années le Centre National d'Etudes Spatiales, Météo France et le Cerema s’associent pour présenter leurs activités du secteur spatial lors des éditions du salon Pollutec, échanger avec les visiteurs, et rester à l’écoute des nouveaux besoins.

Le pôle observation des territoires et applications satellitaires du Cerema porte à connaissance et évalue l'adéquation entre l’offre fournie par les applications satellitaires et les besoins des services du Ministères de la Transition Ecologique et Solidaire (MTES), et assure la liaison entre les services du MTES et l’écosystème des acteurs du satellitaire.

Le Cerema représente le MTES dans les projets de développement du satellitaire aux côtés d’autres organismes, notamment au travers du plan quadriennal d’applications satellitaires.

Le Cerema intervient aussi dans des dispositifs tels que GEOSUD ou Théia et fait le lien entre les acteurs du territoire et les initiatives nationales et européennes relayées par le MTES, comme le programme Copernicus… Il contribue au déploiement des technologies satellitaires, en participant à des appels à projets européens (H2020, Interreg, etc..) ou nationaux (ANR, pôles de compétitivité, investissement d’avenir, etc.).

Par ailleurs, le Cerema intervient aussi pour la Direction des Affaires Maritimes en proposant des solutions innovantes de surveillance de la zone économique exclusive de la France (qui représente la 2ème plus grande superficie après celle des Etats-Unis). Les techniques de détection par imagerie satellitaire font partie des technologies incontournables, à l’instar des drones, pour préserver l’environnement et la ressource halieutique dans des zones très éloignées comme celles de l’outre-mer, notamment pour prévenir la pêche illégale.

 

Un ouvrage sur les enseignements en matière d'Eco Quartiers

couverture de l'ouvrageLe Cerema était également présent à travers une présentation par Cyril Pouvsele, chef de projet Quartiers Durables, d'un ouvrage du Cerema présent sur le portail des savoir-faire et références de la ville durable.

Il s'agit de l'ouvrage "EcoQuartiers, quels enseignements?", publié par le Cerema. À partir de l’analyse des 39 opérations labellisées ÉcoQuartiers en 2013, 2014 et 2015, et présentes dans la plupart des grandes régions françaises, cette publication permet de dépasser les idées préconçues et de faire évoluer les représentations collectives de ces espaces d'un genre nouveau.

Ces premiers enseignements démontrent qu’un EcoQuartier n’est pas un objet stéréotypé, mais une démarche qui permet un ensemble de réalisations adaptées à chaque contexte.

Fortes de leur expérience, les équipes du Cerema se sont forgées un point de vue et une vision qui leur permettent aujourd’hui d’avoir la nécessaire prise de recul pour mettre en avant les enseignements des ÉcoQuartiers labellisés.