3 juillet 2019
Pont de Cheviré (Nantes)
Pont de Cheviré (Nantes)
Quatre exemples de diagnostic (du bilan technique aux suites données au diagnostic) sur les ponts du Canada, Cheviré, Noirmoutier et Piquet Etrelles touchés par la corrosion, la réaction de gonflement interne, la précontrainte, et un incendie, seront exposés lors de cette journée. Le cahier interactif sur l'auscultation des ouvrages d'art, conçu par l'Ifsttar et le Cerema, sera présenté (il est déjà en ligne).

Ces dernières années, l'importance d'une bonne gestion de patrimoine s'est imposée aux maîtres d'ouvrages et gestionnaires d'infrastructures de transport, compte-tenu d'une diminution des programmes d'investissement, du vieillissement des ouvrages, des contraintes croissantes d'exploitation ainsi que de l'exigence grandissante de sécurité d'usage des infrastructures.

En France, la gestion patrimoniale des ouvrages d'art fait l'objet d'une importante littérature technique. Ce n'était en revanche pas le cas jusqu'à présent dans le domaine de l'auscultation. Ce besoin d'état de l'art sur les méthodes d'auscultation et d'instrumentation des ouvrages d'art ainsi que de préconisations pour les diagnostics a conduit l'Ifsttar et le Cerema à rédiger et publier un cahier interactif.

    L'objectif de cette journée est de rappeler les principes généraux de l'auscultation et du diagnostic d'un ouvrage d'art, puis de présenter des exemples, en se basant sur l'utilisation des fiches du cahier interactif Ifsttar – Cerema, sur les quatre thématiques suivantes :

    • incendie : Pont de Piquet Etrelles (35)
    • réaction de gonflement interne : Pont de Cheviré (44)
    • corrosion : Pont Canada (22)
    • précontrainte : Pont de Noirmoutier (85)

    Pour chaque exemple, seront présentés le contexte, le diagnostic, le bilan technique du diagnostic et les suites données à ce diagnostic.