4 juin 2018
Challenge RST analytics en novembre 2017
​​​​​​​Les 19 et 20 juin, le Cerema participera au challenge RST Analytics, un hackathon des organismes scientifiques et techniques des ministères en charge de l’environnement et de la cohésion des territoires. Objectif : relever des défis en deux jours, et proposer des prototypes numériques ou des preuves de concepts.

Le but de ce challenge est de montrer le savoir-faire des spécialistes du réseau scientifique et technique dans le domaine du traitement de la donnée et des bases de données, de l’intelligence artificielle, du machine learning notamment. Le Cerema est évidemment l’un des participants, et ses spécialistes ont à cœur d’y démontrer leurs compétences.

Lors de la 1re édition en novembre 2017, des équipes du Cerema (cinq agents spécialisés dans le traitement de la donnée, l’intelligence artificielle, le machine learning), l’IFSTTAR [1], de l’IGN [2], de l’AFB [3] et de l’INERIS [4] ont relevé des défis de la DGITM [5], de la DGALN [6] et du CGDD [7]. En deux jours, elles ont :

  •  testé des techniques de machine learning sur les données DPE ;
  • calculé des indicateurs de trafic sur un volume inédit de donnés ;
  • détecté des anomalies dans la base des ventes de produits phytopharmaceutiques ;
  • prototypé un outil de ciblage des aires de contrôle des poids lourds ;
  • travaillé sur les données émises par les navires.

Le Cerema a travaillé sur trois de ces sujets, notamment les données émises par les navires. L’objectif était d’identifier les navires fantômes, c’est-à-dire ceux qui sont encore identifiés dans les registres mais n’émettent plus de signal AIS (le signal d’identification des navires) depuis longtemps, et sont probablement hors service.

L’enjeu était donc d’identifier les signaux AIS et d’utiliser ces données historiques pour voir la dernière émission et la dernière localisation de ces navires qui n’émettent plus. Le prototype proposé pour ce défi était un site web avec une carte permettant de localiser ces navires.

 

Pour cette prochaine édition, plusieurs défis sont déjà annoncés :

Défis proposés par la Direction Générale de la Prévention des Risques (DGPR):

  • Constituer une base de données de PPRN (Plan de prévention des risques naturels prévisibles) à partir des sites de préfectures
  • Générer un état des risques pré-rempli à partir des données de Georisques.gouv.fr
  • Caractériser les zones de prévention du risque d'inondation / Analyse de l'adéquation entre prévention, sinistralité et enjeux en comparant géographiquement la couverture des communes par les différents dispositifs (PPRI, TRI, PAPI, etc.) avec les caractéristiques de ces communes…

Défis proposés par la DGITM :

  • Détecter les navires qui n’existent plus (dans la vraie vie) mais qui existent encore dans les registres d’immatriculation.
  • Datavisualiser des analyses thématiques croisées pour mieux comprendre et suivre l'activité T3P (Transport public particulier de personnes : VTC, Taxis)
  • Trouver un algorithme pour compléter les données manquantes dans les données trafic (ex : suite à des pannes des boucles de comptages).

Défi proposés par la DRIEA [8] :

  • Imaginer, à partir des agréments (autorisations préliminaires nécessaires pour le dépôt de permis de construire pour l'immobilier d'entreprises), un indicateur ou une méthode donnant des « prévisions » sur les constructions effectives de bureaux et d’entrepôts sur l’année N+1 ou N+2.

Défis proposés par le CGDD :

  • Proposition de visualisations créatives à partir de différents jeux de données appartenant au RST.
  • Prototyper un bot capable de comprendre une requête exprimée en français (ex : Combien y-a-t-il eu de voitures diesel immatriculées en France en 2014 ?) et de l’associer à des éléments de bases de données du CGDD(ex : Base des immatriculations, Voitures diesel, Somme, 2014).

 


[1] Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux.

[2] Institut national de l'information géographique et forestière.

[3] Agence française pour la biodiversité.

[4] Institut national de l'environnement industriel et des risques.

[5] Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer.

[6] Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature.

[7] Commissariat général au développement durable.

[8] Direction régionale et interdépartementale de l'équipement et de l'aménagement