5 juillet 2019
Le 2e atelier s'est consacré à la mise en oeuvre des Ad'AP par les collectivités sur leurs parcs
Dans le cadre des 6e ateliers collaboratifs organisés par le Groupe de travail des Référents accessibilité des villes inclusives (GT-RAVI) qu'anime le Cerema, un appel à contributions est lancé auprès des collectivités françaises sur 3 thèmes.
Réponses attendues avant le 10 septembre !

Après Nantes en 2014, Dunkerque en 2015, Lorient en 2016, Villeurbanne en 2017, et Metz en 2018, les 6e ateliers participatifs organisés par le Groupe de travail des Référents accessibilité des villes inclusives (GT-RAVI) animé par le Cerema auront lieu les jeudi 14 et vendredi 15 novembre 2019 à Rouen.

Si vous travaillez sur l’accessibilité en collectivité et que vous souhaitez partager vos réflexions et vos pratiques locales au cours d’un atelier collaboratif avec vos homologues d’autres collectivités et avec des experts du Cerema, vous pouvez proposer votre contribution avant le 10 septembre 2019 sur l’un des 3 thèmes suivants :

 

A. Guidage et repérage dans les transports

Visuel des transports en commun adaptés pour l'accessibilité La préparation et la réalisation d’un déplacement empruntant plusieurs modes de transport ou plusieurs réseaux reste encore difficile car la continuité de l’information sur l’accessibilité est difficile à obtenir par les systèmes d’information multimodaux et que les transitions entre les différents réseaux sont parfois compliquées pour l'usager (orientation, continuité de l’information, prise de relais d’un service d’accompagnement…).

Les questions de guidage et de repérage sont particulièrement prégnantes au sein des pôles d’échange. Comment gérer les transitions d’un réseau à l’autre ? Quelle continuité de service pour les accompagnements humains ?

Ces questions de repérage et d’orientation se posent également au niveau des arrêts multi-lignes, notamment pour les personnes aveugles et mal voyantes. Quelles solutions autour de la sonorisation vocale des arrêts et/ou des véhicules  (en particulier pour les trams et bus à haut niveau de service (BHNS) dans lesquels les conducteurs ne sont pas accessibles) ? Quel matériel garantissant une bonne qualité de sonorisation des véhicules ? Quel choix d’équipement des arrêts ?

Enfin, quelles bonnes pratiques pour l’accessibilité visuelle des affichages numériques (affichages à cristaux liquides peu contrastés et souvent de petite taille, affichage numérique des girouettes de véhicules pas toujours lisible ou ne permettant pas toujours l’affichage du code couleur de la ligne, …) ?

A l'aide des contributions des participants, cet atelier permettra de partager les difficultés rencontrées par les usagers et les choix d'aménagement et d'équipement réalisées par certaines collectivités en vue d'aboutir à des pistes de recommandations.

 

Proposez une contribution sur ce thème

 

B. Localisation amont des traversées piétonnes, interception

traversée piétonne adaptée aux personnes aveugles et malvoyantesQuels sont les indices / éléments / outils qui aident la personne aveugle ou malvoyante (PAM) à localiser une traversée piétonne ? Quelles sont les configurations pour lesquelles un dispositif tactile d’interception semble nécessaire ?

Comment permettre à une personne aveugle ou malvoyante (PAM) de localiser aisément une traversée piétonne se situant à proximité à partir d'un dispositif tactile (caractéristiques de l’interception, implantation) ? Est-ce que ces dispositifs doivent simplement aider à la localisation de la traversée piétonne ou aussi orienter la PAM dans la traversée piétonne ?

Comment informer / communiquer sur la présence d’un dispositif tactile d’interception ?

L’objectif de cet atelier pourrait notamment être de recenser les besoins émanant des usagers et associations, de recenser les dispositifs existants, de capitaliser sur les expérimentations, les pratiques et les éventuels retours d’usage, en vue de produire des premières recommandations en matière d’aménagement.

 

Proposez une contribution sur ce thème

 

C. Recensement des logements accessibles

Tableau de boutons de commande d'ascenseur doublés en braillePour répondre à l’obligation d’organiser un système de recensement de l’offre de logements accessibles aux personnes handicapées et aux personnes âgées, les collectivités ont mis en œuvre depuis plusieurs années différents référentiels, stratégies et méthodes.

Cet atelier propose de partager des expériences autour, notamment, des questionnements suivants : Comment recenser ces logements ? Sur quel(s) référentiel(s) s’appuyer afin de recenser les logements accessibles et évaluer le potentiel d’évolution du parc (logements adaptés, adaptables, évolutifs, potentiellement accessibles) ? Quel est le périmètre de recensement et comment impliquer certains acteurs ? Quels outils mettre en place qui permettront un suivi dans le temps du parc de logements accessibles ?

Cet atelier permettra de répondre à ces questions en capitalisant des initiatives d’organisation de recensement et en repérant les points communs sur les critères de recensement.

 

Proposez une contribution sur ce thème

 

Les propositions de contributions devront être envoyées par les collectivités désireuses de participer à cet atelier avant le 10 septembre 2019 à l’aide des liens ci-dessus en indiquant quelle(s) expérience(s) locale(s) serai(en)t susceptible(s) d’être présentée(s) et en précisant par exemple : le contexte et les choix opérés, le niveau d’avancement de la démarche, les enseignements et résultats pouvant être partagés avec le groupe, les questions soulevées et restées à ce jour sans réponse...

Une participation en binôme Chargé de mission accessibilité / Représentant du service technique concerné est vivement encouragée.

Toute contribution soumise n’étant pas automatiquement retenue, l’envoi d’une proposition ne constitue pas une inscription à l’atelier. Il est néanmoins recommandé de réserver les dates de l’atelier dans votre agenda. Une réponse sera envoyée à toute personne ayant proposé sa contribution d'ici début octobre et les collectivités sélectionnées seront ensuite recontactées par les animateurs d’ateliers.