31 janvier 2019
Panneau de covoiturage
© Arnaud Bouissou - Terra
Le Cerema vient de lancer deux enquêtes sur la mobilité domicile-travail, afin de mieux connaître la mobilité des salariés et ce qui freine et motive le covoiturage domicile-travail. Ces enquêtes sondent les salariés et les personnes en charge de la mobilité au sein de plus de cinquante établissements publics et privés.

Deux enquêtes sur la mobilité domicile-travail viennent d’être lancées dans un panel de plus de cinquante établissements publics et privés de plus de 250 salariés pour la plupart dans les départements des Bouches-du-Rhône, de la Gironde, de l’Hérault, et de la Loire-Atlantique.

La première enquête sonde les salariés tandis que la seconde interroge les personnes en charge de la mobilité au sein des établissements enquêtés.

Elles font suite au rapport sur le covoiturage courte-distance mis en ligne par le Cerema en 2018, qui constatait un faible taux de déplacements domicile-travail effectués en covoiturage et préconisait d’améliorer la connaissance des pratiques de covoiturage et de ce qui freine son développement.

Ces enquêtes ont ainsi pour objectifs de mieux connaître la mobilité domicile-travail des salariés, de mieux cerner ce qui freine et motive le covoiturage domicile-travail, de capter les avis des acteurs de l’entreprise sur ce qu’il importe de mettre en place pour que ce mode de déplacement se développe.

Elles devraient permettre de sonder en janvier et février 2019 plusieurs milliers de salariés ainsi que les personnes en charge des plans de mobilité ou de la responsabilité sociale et environnementale au sein de ces établissements.

L’exploitation des résultats de ces enquêtes est prévue pour le second trimestre 2019 et fera l’objet d’un article de synthèse sur le site du Cerema, à suivre donc.