27 juin 2019
Smart city - infographie
Adobestock
Le Cerema a publié quatre articles dans le dossier "Innovation" de Construction 21, consacré à la question "Comment penser et construire la ville et les bâtiments durables de demain?". Des projets et analyses à la pointe des solutions innovantes pour la ville, les infrastructures, la mobilité dans les villes de demain.

logo construction 21Le site Construction 21 a proposé ces dernières semaines une série d'articles sur l'innovation pour accélérer la transition énergétique et écologique. Les spécialistes du Cerema, qui a noué un partenariat avec Construction 21, ont proposé quatre articles dans le cadre de ce dossier. 

 

La mobilité servicielle (MaaS): vers une modération du recours à la voiture ?

Le MaaS – pour Mobility as a Service – est une promesse. La promesse de simplifier la mobilité. Finies les comparaisons de sites internet distincts et contradictoires. Finis les périlleux numéros de jonglage entre les nombreuses applications dédiées aux déplacements. Finie la complexité des grilles tarifaires, des tarifications combinées.

Le concept de MaaS est bien une innovation qui tend vers cette promesse… Mais pour quels impacts ? Faut-il s’attendre à une forte hausse des comportements vertueux, avec un réel bénéfice sur l’environnement ? Ou alors faut-il craindre un usage plus fort de la voiture et une hausse des émissions de gaz à effet de serre?

Le MaaS est un système intégré proposant information, réservation, achat et validation des titres de transports, pour un panel de services de mobilité le plus étendu possible.

Le MaaS – ou mobilité servicielle – consiste donc à fournir à l’usager un service complet lui permettant de planifier et réaliser un déplacement sans couture qui combine plusieurs modes de transports. Cela passe par un compte unique où l’usager définit une fois pour toutes son profil, ses préférences et où il peut gérer ses achats et abonnements pour l’ensemble des modes.

L’innovation ne consiste pas en de nouvelles fonctionnalités ou de nouvelles offres, elle réside dans l’intégration. Le MaaS doit en effet amalgamer des modes de transport (et notamment les modes de transport non gérés par les collectivités) et réunir des fonctionnalités (information / réservation / achat / validation / compte utilisateur) pour proposer un outil ou une plate-forme tout-en-un.

Le site Datafoncier: toutes les données foncières et les outils à disposition

Depuis 2009, le Cerema retraite et enrichit les données foncières au service des acteurs publics, et les accompagne dans leurs usages via un réseau d’experts multi-thématiques.

Consommation d’espace, mobilisation du foncier pour le logement, estimation des consommations énergétiques, analyse des marchés fonciers et immobiliers, activité économique : les données foncières sont devenues un référentiel numérique incontournable, offrant une multiplicité d’usages en constante évolution dans les domaines de l’aménagement du territoire.

MySmart Life à Nantes: évaluer les innovations technologiques de la ville de demain

Le projet mySMARTlife est l’un 5 des projets lauréats de l’appel à propositions « Smart cities and communities 2016-2017 » lancé par l’Union Européenne dans le cadre de son programme H2020. Réunissant 27 partenaires européens, il vise à tester, principalement dans les villes de Hambourg, Helsinki et Nantes, des innovations technologiques dans les domaines de la mobilité et de l’énergie.

En mettant également l’accent sur la remontée d’informations relatives aux innovations testées, le projet cherche aussi à faire progresser les villes dans leur manière de gérer et partager les données urbaines.

Un Laboratoire Outils Hybrides pour le Monitoring et l’évaluation non destructive des Infrastructures 

L’innovation implique une relation étroite entre la demande de terrain et l’offre de technologie. Le Cerema s’est associé à une start-up sur le thème du contrôle non destructif. L’équipe de recherche du Cerema ENDSUM (Évaluation Non Destructive des Structures et des Matériaux) et la start up Morphosense se sont associées pour créer un Laboratoire Commun OHMIGOD.

Les évaluations non destructives constituent un moyen puissant pour fournir des données qualitatives et quantitatives utiles à l’établissement indirect des diagnostics et pronostics. C’est pourquoi une demande croissante existe au niveau national et international pour développer les auscultations non destructives en termes de techniques, méthodologies, fiabilité, utilisation et interprétation.

L’objectif des travaux communs de recherche et développement au sein du LabCom est de contribuer à la mise au point d’une solution d’auscultation hybride (mécanique/électromagnétique) et de méthodes de caractérisation et de diagnostic à grand rendement, moins invasifs que les outils actuels et n’altérant pas les milieux auscultés.