6 mai 2019
Panneau de covoiturage
Cette journée technique qui s'inscrit dans le cadre du programme national "France Mobilités" vise à apporter aux acteurs des locaux les outils pour favoriser la mobilité quotidienne dans les territoires peu denses. Elle aura lieu le 28 mai près en Ile-de-France.

Des outils pour favoriser la mobilité quotidienne dans les territoires peu denses

Véhicules en autopartageDans les territoires ruraux, les villes petites et moyennes ou dans les périphéries des grandes agglomérations, les habitants ont très peu accès aux services de transport public. Pour ces habitants qui représentent près de 40 % de la population française, l’usage de la voiture individuelle constitue le principal mode de déplacement.

Comprenant 731 communes (soit 57,2 % du nombre de communes total) peu denses ou très peu denses, la région Île-de-France est directement concernée par les enjeux des mobilités dans ces zones-là. Or, pour les ménages les plus fragiles, pour les seniors ou les jeunes adultes en situation difficile, ces enjeux constituent une entrave aux besoins primaires de mobilité. Plus généralement, pour tous ceux qui n’ont pas la possibilité physique, les moyens financiers ou matériels de posséder et conduire leur propre voiture, cette situation se traduit par une grande précarité d’accès aux services publics, à l’emploi et aux commerces.

Des solutions existent et se développent pour améliorer la mobilité du quotidien dans les territoires peu denses : auto-stop organisé, transport solidaire, autopartage entre particuliers, plateformes de mobilité... Cependant ces solutions sont souvent mal connues et peinent à se développer, faute de moyens en ingénierie au sein des "petites" collectivités.

En effet, la mise en place de ces services innovants soulève un certain nombre de questions :

  • quels sont les principaux besoins de déplacements et quels publics concernent-ils ?
  • Quelles sont les solutions possibles et quelles entreprises sont capables de les déployer ?
  • Quels sont les coûts des différentes solutions et comment choisir celles qui seront les plus adaptées aux besoins ?
  • Quels sont les écueils à éviter et les facteurs de réussite ?

C’est pour faire face à ces défis que le programme national "France Mobilités" intègre une mesure de soutien à l’ingénierie des collectivités qui le nécessitent. Pilote de cette mesure nationale, le Cerema s’organise pour mettre en place en 2019, avec l’appui de la caisse des dépôts et consignations, de l’Ademe, de l’Etat et des partenaires locaux, des cellules régionales d’appui à l’ingénierie de mobilité dans les territoires peu denses.

 

Un tour d'horizon des mobilités en territoires peu denses

Page d'accueil France MobilitésCes journées permettent aussi d'animer l'écosystème des acteurs de la mobilité innovante au niveau régional, pour partager les expériences et développer des projets. Le programme de ce 28 mai qui sera ouverte par le Maire des Molières Yvan Lubraneski, commencera par une présentation de la plateforme France Mobilités, qui permettra notamment de capitaliser les projets innovants déployés dans les territoires en matière de mobilité. 

Un autre objectif important est l'appui à l'ingénierie dans les territoires, à travers les cellules régionales d'appui auxquelles participe le Cerema. Un focus sera également proposé sur la mise en place du Plan de Déplacements Urbains d'Ile-de-France dans les territoires peu denses. 

La seconde partie de la matinée sera consacrée à la mulitmodalité, avec une présentation des premiers enseignements tirés du développement des services dans les gares, et des retours d'expériences sur un service de transports à la demande, sur le succès de la gare autoroutière multimodale de Briis-sous-Forges, et sur le pôle d'échanges du Grand Périgueux. 

L'après-midi débutera avec des exemples d'outils pour des mobilités flexibles, avec un service de transports domicile-travail qui combine covoiturage et transports en commun, et de démarches menées pour inciter à la mobilité collaborative.

Les mobilités actives seront ensuite abordées, avec le Plan Vélo de la Région Ile-de-France, une présentation de mesures et aménagements en interurbain en faveur des cyclistes, et l'ouverture de la Maison de l'Ecomobilité dans le parc naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse.  Enfin, deux interventions sur le thème des mobilités innovantes aborderont l'intérêt du véhicule autonome dans les zones peu denses, et une évaluation réalisée sur une cinquantaine d'offres de mobilité innovantes dans des territoires peu denses.