21 novembre 2018
Infographie représentant le concept de MaaS
Le concept de Mobility as a Service (MaaS) est une clé pour répondre aux problématiques de mobilité dans les territoires. Permettre de se déplacer de façon optimale en temps et en coût, en payant facilement pour l’ensemble des modes utilisés, et être informé en temps réel : c’est la promesse du concept de Maas. Les 4 et 5 février, Ouishare en partenariat avec le Cerema, propose deux journées techniques pour comprendre les enjeux, les stratégies, la mise en œuvre du Maas.

L’objectif de ces deux journées techniques des 4 et 5 février à Paris est de présenter les opportunités du MaaS ("Mobility as a service", ou la mobilité servicielle) pour les territoires, et de permettre l'appropriation des mécanismes afin de répondre aux besoins locaux de mobilité.

 

Comprendre les enjeux et mettre en œuvre le MaaS

logo de la semaine de l'innovation publiqueCes journées techniques s’adressent aux acteurs publics : élus et cadres des collectivités locales et métropoles de plus de 100.000 habitants, ainsi qu’aux Régions. Un second événement sera organisé en partenariat avec des acteurs privés, pour impulser la dynamique commune de développement du MaaS.

Des spécialistes du Cerema seront présents les 4 et 5 février:

  • Laurent Chevereau évoquera les données, qui sont au cœur de l’éco-système de la mobilité. Cette intervention permettra de comprendre comment utiliser les données pour mieux prendre en compte les besoins des usagers et y apporter des réponses pertinentes au regard des objectifs de politiques publiques.
  • Cécile Clément participera à une session d’échanges, sur les perspectives, les ressources communes mobilisables afin de développer la mobilité servicielle…

Les objectifs pédagogiques de ces journées :

  • Comprendre les enjeux de mobilité des prochaines années et le panorama des offres de mobilité,
  • Appréhender ce qu'est le MaaS, ainsi que les menaces et opportunités qui y sont associés
  • Développer une stratégie de gouvernance et régulation des acteurs de la mobilité
  • Développer une stratégie de gestion des données
  • Développer une vision d'une plateforme MaaS pour votre territoire
  • Comprendre l'esprit de la Loi d'Orientation des Mobilités (LOM)

 

Le concept de Maas (ou de mobilité servicielle) 

Le concept de Mobility as a Service (MaaS) consiste à réunir au sein d’une unique plateforme l’ensemble des offres de transport disponibles au sein d’un territoire (transports collectifs, vélos en libre service, taxis, VTC, auto-partage, covoiturage, location de voiture, parkings…), permettant ainsi la réalisation de trajets multimodaux, grâce à une information complète, la réservation, et le paiement, par exemple au sein d’un abonnement global adapté à chaque profil d’usager ("pack de mobilité").

A travers cet outil, des alternatives à la voiture individuelle sont proposées, permettant de réduire l’usage des véhicules individuels. Par ailleurs, il permet de mettre en évidence des offres de mobilité parfois peu connues dans les territoires non desservis par les transports en commun.

 

Les données, au coeur du MaaS

Infographie représentant des donnéesLa question de la récolte des données est essentielle, pour:

  • Proposer l’offre de transport la mieux adaptée à l’usager sur une plateforme numérique
  • Réguler les acteurs privés
  • Intégrer le futur véhicule autonome partagé.

Le Cerema est un acteur clé dans ce domaine : il est impliqué dans la création d’une plateforme nationale regroupant les données en open data sur les différentes offres de mobilité, et il gère le site web Passim.info, qui est l’annuaire de référence des services de mobilité. Par ailleurs, le Cerema est membre du comité stratégique "Données – MaaS" instauré par le ministère en charge des Transports, qui a pour objet d’anticiper et d’accompagner la mise en oeuvre de la loi d'orientation des mobilités, notamment sur le plan de l’ouverture et de la collecte des données.

Pour le Cerema, la digitalisation du secteur de la mobilité et les lois en faveur de l'ouverture des données augmentent considérablement à la fois les possibilités de proposer des services de mobilité "sans couture", dans une intermodalité parfaitement fluide (Mobility as a service), ainsi que d'industrialiser les services partagés et collaboratifs.