16 octobre 2018
Jardins partagés
@Sophie Boisteau-Terra
Tiers lieux, ressourceries, habitats partagés et solidaires, Systèmes d'échanges locaux, épiceries coopératives, jardins partagés, circuits courts, monnaies locales, médias participatifs, ... : depuis plusieurs années, les initiatives et alternatives citoyennes se multiplient et l'envie d'agir ici pour une société plus durable s'étend et se traduit en nouveaux actes chaque jour.
Partout en France, en milieu rural comme en zone urbaine, des habitants ont commencé, en dehors ou à côté des canaux institutionnels, à rechercher, inventer, créer et expérimenter des réponses nouvelles pour une société plus écologique et solidaire.

Le Cerema et le service de la recherche du Ministère de la transition écologique et solidaire ont mené une étude exploratoire sur ces initiatives citoyennes. La synthèse, qui résume les facteurs d’émergence, les caractéristiques, les enjeux et les besoins des initiatives citoyennes, à partir du point de vue de ceux qui les portent, est en ligne !

Les initiatives citoyennes proposent des réponses aux enjeux insuffisamment pris en compte par les institutions. De formes variées, leurs actions concernent toutes les dimensions des politiques publiques de transition. Elles ont comme points communs le polymorphisme, la souplesse et l’adaptabilité au contexte et à l’environnement local, avec des modèles évolutifs ou à consolider : recherche de financements mais aussi d’autonomie et d’indépendance vis-à-vis des institutions et du monde économique.

Ces initiatives émergent de l’action collective en mobilisant l’expertise d’usage des citoyens et l’envie d’agir. Elles génèrent l’acquisition progressive de capacités et compétences, ainsi que l’empowerment des citoyens. Elles sont innovantes, disruptives, et portent des valeurs éthiques et sociétales. La coopération et l’utilité sociale et non lucrative en font la force pour asseoir un modèle de société de défense des « biens communs ».

Quels accompagnements, quels liens, quelle confiance peuvent apporter les institutions sans casser cette dynamique de changement de culture et de posture ?

 

C’est pour répondre à la complexité de ces enjeux que le Cerema et le service de la recherche du Ministère de la transition écologique et solidaire ont mené une étude exploratoire sur les initiatives citoyennes.

En attendant la publication du rapport, la plaquette de synthèse est en ligne sur le site du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

Elle dresse un premier bilan de ces expérimentations afin d'éclairer les politiques publiques.