Type de contrat
Thèse
Localisation
Nantes
Employeur
Cerema Ouest
Mode de recrutement
Contractuel
Date de disponibilité
Date de clôture
Description

L’analyse de l’acceptabilité et de l’acceptation des politiques publiques de sécurité routière (PPSR) intéresse particulièrement la recherche et les décideurs mais reste pour l’instant très peu étudiée par la psychologie sociale, au contraire de l’acceptabilité des systèmes de transport intelligents (ITS)  ,. Ce travail de thèse vise à dégager des facteurs clés et à terme de proposer un modèle visant à expliquer l’acceptabilité d’une PPSR et à prédire ses effets sur les comportements. Il s’agira également de dégager les points de vigilance à prendre en compte dès lors que l’on s’intéresse à l’étude de l’acceptabilité des PPSR. Ainsi la thèse, apportera des connaissances scientifiques sur un sujet encore peu étudié, et répondra à une demande forte des pouvoirs publics, en proposant à terme un outil d’aide à la décision.

Dans les recherches actuelles sur l’acceptabilité des PPSR, les chercheurs s’intéressent à une politique publique en particulier et essayent d’en dégager les facteurs explicatifs et prédictifs, en particulier en termes de fiabilité, d’équité, d’efficacité, de normes sociales, d’atteinte à la liberté. Toutefois, ils ne tentent pas de modéliser les interactions pouvant exister entre ces facteurs. De plus l’objectif de toute étude d’acceptabilité/acceptation est au final de modifier effectivement les pratiques dans le sens attendu, mais la question de l’effet de l’acceptabilité sur la conformité contextuelle (Gaymard, 2007, Perez et al, 2002) aux règles de sécurité routière n’a jamais été étudiée. De plus, les nouvelles mesures sont souvent mises en place et évaluées sans tenir compte des autres politiques publiques, dont le respect peut pourtant être impacté. Il s’agira donc dans ce travail de thèse non seulement de comprendre l’effet de l’acceptabilité sur les comportements directement visés, mais également sur d’autres comportements de conduite. 

Profil

Les candidat(e)s devront être titulaire d'un master 2 en psychologie sociale.

Une expérience (par exemple stage) dans le domaine de la sécurité routière serait appréciée.

La maîtrise (orale et écrite) de l’anglais est requise.

De solides compétences en statistiques (équations structurales) sont demandées.