ACTUALITÉS
 

Un véhicule équipé pour une surveillance infrarouge des digues lors d’épisodes de crise

publié le 14 avril 2017 (modifié le 18 avril 2017)

Le Cerema a conçu un véhicule instrumenté, équipé d’une caméra infrarouge, afin de pouvoir surveiller les digues lors d’épisodes de crise. Cet équipement permet d’effectuer les inspections plus rapidement, plus précisément et de manière moins risquée pour les agents.

Il s’agit d’un projet sous la maitrise d’ouvrage de la DREAL Centre et de la DDT du Loiret qui a pour objectif de développer un système de surveillance des digues en période de crise. En période de crise (crue de la Loire), le plan de surveillance de la Loire prévoit le patrouillage des tronçons de digues à risques, en continu pendant toute la durée de la crue (parfois plusieurs jours) en vue de détecter des désordres éventuels (fuite d’eau, brèche, etc).

Cette surveillance est réalisée à pied (car il faut inspecter le talus en pied de digue, non visible depuis la route de crête) par des volontaires non spécialistes du domaine.

De plus, les quelques experts disponibles à l’échelle d’un département (ou d’une région) sont mobilisés au poste de commandement et ont besoin d’informations précises (y compris des photographies) pour pouvoir analyser les désordres signalés.

Le système de surveillance développé repose principalement sur :

1/ La réalisation d’un véhicule de surveillance des digues au bénéfice des équipes de surveillance, il s’agit d’un véhicule instrumenté permettant :

  • la détection de désordres par imagerie et thermographie infra-rouge,
  • la transmission d’alertes relatives aux désordres à un ou plusieurs centres de traitement (cellule d’experts, PC de crise, etc),
  • la réduction du temps de patrouille par rapport à une inspection à pied.

2/ La mise en place d’un système de recueil et de suivi des alertes au bénéfice de la chaîne de décision : (chefs de poste, cellule de crise, COD, DREAL, etc), il s’agit d’un système d’information permettant :

  • la réception des alertes transférées par les équipes de surveillance,
  • l’exploitation de ces alertes par la chaîne de décision : affichage des images couleur, infrarouge, marqueur GPS sur fond cartographique, suivi dans le temps, etc).

L’objectif est de parvenir à modifier considérablement les pratiques de gestion et de surveillance des digues et d’apporter un meilleur niveau de sécurité.
Ce premier véhicule est un prototype, qui sera amélioré, notamment sur le plan esthétique.

Contact Cerema : Xavier Bertrand