UNE
 

Une équipe du Cerema en expertise à Saint-Martin après l’ouragan IRMA pour cartographier les submersions marines

publié le 9 janvier 2018 (modifié le 18 janvier 2018)

Quatre experts du Cerema se sont rendus à Saint-Martin du 06 au 15 octobre 2017 pour réaliser une mission d’expertise à la demande du ministère de la transition écologique et solidaire. L’objectif de cette mission était de produire une carte des hauteurs de submersions marines et des érosions du littoral à Saint-Martin, à la suite de l’ouragan.

Des relevés de terrain pour évaluer les submersions marines

Cette deuxième mission du Cerema faisait suite aux recommandations d’une première mission du Cerema réalisé du 13 au 15 septembre 2017, portant sur les impacts de l’ouragan IRMA sur les infrastructures.

L’objectif de cette nouvelle mission était de produire une carte des hauteurs de submersions marines et des érosions du littoral à Saint-Martin suite au passage de l’ouragan IRMA à Saint-Martin le 06 septembre 2017.

Les experts du Cerema ont travaillé à Saint-Martin, avec l’appui du représentant local de la délégation interministérielle à la reconstruction de Saint-Barthélémy et Saint-Martin, de la préfecture, de la DEAL Guadeloupe, de la sécurité civile, de l’armée, de la gendarmerie et de la direction du Cerema, depuis l’hexagone.

L’équipe du Cerema était composée des experts suivants :

  • José-Luis Delgado et Frédéric Pons du Cerema Méditerranée – experts sur les aléas marins (submersions marines et érosions du littoral) ;
  • Francis Garnier et Erwan Bourban du Cerema Normandie Centre – experts en surveillance des ouvrages et des milieux.

Sur toute la partie française de Saint-Martin ont été relevés sur le terrain quand c’était possible :

  • des plus hautes eaux (PHE), relevés ponctuels géolocalisés avec un nivellement altimétrique précis et des photographies associées ;
  • des laisses de mer, relevés linéaires des limites de submersion aux endroits accessibles et encore visibles [1] ;
  • des jets de rive, relevés linéaires du trait de côte (limite terre-mer), quasi-exhaustif sur l’ensemble du littoral sableux [2].

Relevés de terrain

Erosion du littoral

Un outil pour aider à prévenir les risques

Les experts de la mission ont participé à plusieurs réunions techniques et pédagogiques, organisées par Frédéric Mortier, représentant territorial de la délégation interministériel à la reconstruction de Saint-Barthélémy et Saint-Martin, pour expliquer le déroulé et les attendus de la mission. Ont bénéficié de ces explications :

  • la collectivité de Saint-Martin (techniciens et élus) ;
  • les membres du COD [3] (forces de l’ordre, préfecture) ;
  • la DEAL Guadeloupe (Directeur et directeur adjoint).

La mission a bénéficié d’un appui opérationnel et de nombreux échanges de données techniques avec les organismes suivants :

  • services de l’État : MTES (SG, DGPR), Délégation interministérielle à la reconstruction de Saint-Martin, COD de Saint Martin (Préfecture, gendarmerie, autorité militaire), DEAL Guadeloupe ;
  • services de la collectivité de Saint-Martin ;
  • Établissements publics : IGN, SHOM, METEO FRANCE, BRGM ;
  • Bureaux d’études privés : Safege, Géomètre expert Blondel.

La carte des hauteurs de submersions marines permis aux services de l’Etat de réaliser un "porter à connaissance" (PAC) de la carte actualisée de l’aléa cyclonique du plan de prévention des risques naturels (PPRN), qui a été adressée à la collectivité de Saint-Martin par le préfet le 30 novembre 2017. L’Etat a publié cette carte des aléas de submersions marines à l’île de Saint-Martin le 17 janvier 2018 [4].

Cette carte sert désormais de base aux réflexions sur la reconstruction de Saint-Martin et en particulier à la révision du PPRN.




[1Les relevés ont été réalisés avec l’application smartphone Rivages de suivi du trait de côte développée par le Cerema. Les données et photographies sont accessibles en zoomant sur St-Martin à partir du lien suivant http://cerema.maps.arcgis.com/apps/MapJournal/index.html?appid=9a02e98050de43da806ee3b931010243.

[3COD : comité opérationnel départemental, outil de gestion du crise présidée par la préfète. Il rassemble l’ensemble des services de l’Etat concernés, les forces de l’ordre (gendarmerie, police, Armée), la sécurité civile. Un COD conjoint Etat- Collectivité territoriale de Saint-Martin a également été mis en place pour Irma

[4Article dans la presse locale : "L’État communique la nouvelle carte des aléas"