ACTUALITÉS
 

Le Cerema étudie les performances hygrothermiques d’une maison en terre et paille

publié le 4 décembre 2017

Le 12 octobre 2017, une visite était organisée dans une maison individuelle construite en terre-paille, instrumentée par le Cerema afin d’en mesurer les performances hygrothermiques. Un rapport complet sur cette visite est en ligne.

Le Cerema a démarré le suivi expérimental du bâtiment en février 2017, pour une durée d’un an. Plusieurs paramètres sont mesurés :

  • Température d’air dans plusieurs pièces
  • Humidité relative de l’air dans plusieurs pièces
  • Température et humidité relative de l’air extérieur

Ces mesures vont permettre d’évaluer les paramètres suivants :

  • Inertie thermique du bâtiment
  • Confort hygrothermique des occupants d’après les normes établies.

Une précédente étude avait été réalisée par le Cerema sur une maison en terre-paille en Ariège, pour laquelle les mesures étaient comparées à celle d’une habitation en briques monomur qui se trouve à proximité.

Les constats de la précédente étude :

  • Capacité d’amortissement et de déphasage de la température extérieure élevée pour les deux matériaux
  • Meilleure capacité de tampon hygrique pour le terre-paille que pour la brique monomur
  • Maison en terre-paille en moyenne légèrement plus chaude et plus humide que celle en brique monomur mais conditions plus stables
  • Maison en terre-paille légèrement moins confortable à cause de valeurs d’humidité plus élevées : risque de développement pathologique lié à HR élevée
Capteur de température et d'humidité relative extérieure.
Capteur de température et d’humidité relative extérieure.
Cerema

Les objectifs de cette nouvelle expérimentation :

1. Analyse du confort hygrothermique d’une maison en terre-paille disposant d’un système de ventilation efficace dans le but d’améliorer la connaissance sur les performances hygrothermiques réelles de bâtiments en terre-paille.
Le constat :

  • Bon confort hygrothermique intérieur : faible risque de développement pathologique et absence de problématique d’humidité
  • Quelques surchauffes estivales à l’étage

2. Comparaison entre modèle et mesures expérimentales du comportement hygrothermique d’une maison en terre-paille, afin d’améliorer la connaissance sur la prise en compte des spécificités du terre-paille dans les moteurs de calculs.

⇒ Consulter le rapport de la visite.