25 avril 2019
Infographie d'une maison avec le code de qualité de l'air, dans une prairie
Adobestock
Le 11 avril 2019, le Cerema Sud-Ouest a organisé avec la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL) Occitanie, une journée technique sur la qualité de l’air intérieur (QAI), un enjeu de qualité de la construction et de santé publique.

Cette journée, inscrite dans le cadre de la COTITA, a alterné tables rondes et ateliers autour des enjeux de la qualité de l’air intérieur sur la santé et proposé des constats et des solutions pour les bâtiments.
160 acteurs étaient présents : collectivités, élus et technicien, professionnels de santé, architectes, promoteurs immobiliers, bureaux d’études, entreprises, éducation nationale, etc. Tous ont pu échanger avec des conseillers en environnement intérieur, des spécialistes de la métrologie et de la ventilation et des lauréats de différents appels à projet pour trouver des solutions à la qualité de l’air intérieur.

Nous passons plus de 80 % de notre temps à l’intérieur. Or, l’air intérieur est de 2 à 5 fois plus pollué qu’à l’extérieur. Améliorer sa qualité est une priorité de santé publique. Les ministères de l’environnement et de la santé s’y engagent.

Le Cerema Sud-Ouest et la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) Occitanie ont co-organisé une rencontre sur la Qualité de l'Air Intérieur afin de mobiliser les acteurs et présenter actions et projets à mettre en place.

La journée a été ouverte par Laurent Delrue, directeur général adjoint du Conseil Départemental de la Haute-Garonne et Cyril Portalez, directeur adjoint de la DREAL Occitanie. L’animation a été portée par Jocelyne Blaser, responsable du Département Bâtiment Construction à la DREAL Occitanie et Andrés Litvak, responsable domaine Bâtiment au Cerema Sud-Ouest.

ouverture de la journée
Laurent Delrue, directeur général adjoint du Conseil Départemental de la Haute-Garonne, Cyril Portalez, directeur adjoint de la DREAL Occitanie, Jocelyne Blaser, responsable du Département Bâtiment Construction à la DREAL Occitanie, Andrés Litvak, responsable domaine Bâtiment au Cerema Sud-Ouest.

 

Jean-Michel Fabre, conseiller départemental de la Haute-Garonne et vice-président chargé du logement, du développement durable et du Plan Climat a conclu la journée.

Jean-Michel Fabre
Jean-Michel Fabre, conseiller départemental de la Haute-Garonne et vice-président chargé du logement, du développement durable et du Plan Climat

La journée a été ponctuée par des tables rondes, des exposés sur des retours d’expérience et différents ateliers porteurs de solutions.

La qualité de l'air intérieur et les enjeux sur la santé

La première table ronde sur le thème de la qualité de l’air intérieur (QAI) et de son impact sur la santé a été l’occasion d’exprimer et de rappeler que bien qu’il y ait une prise de conscience croissante de cette potentielle pollution, on ne se préoccupe souvent de la QAI que lorsqu’il y a un problème.

Une bonne QAI a par exemple des impacts positifs sur la productivité pour les entreprises et sur les capacités d’apprentissage pour les établissements scolaires et plus largement de formation.

Sur un plan santé, le nombre d’allergies et de pathologies allergiques (rhinites, asthme, bronchiolites plus difficiles à traiter, cas de surinfection, etc.) affiche une nette progression avec le constat récurrent du manque de ventilation générant des concentrations importantes en polluants.

 

Quelques chiffres

  • l’air intérieur est 2 à 5 fois plus pollué que l’air extérieur

  • un adulte passe plus de 80 % de notre temps à l’intérieur (bureau, maison)

  • et jusqu’à 90 % pour les enfants

  • le coût social est de l’ordre de 20 à 30 milliards d’€ par an pour un pays comme la France

  • le radon est responsable d’environ 3000 décès/an par cancer du poumon (2ème cause de cancer du poumon après le tabagisme)

Trois sujets ont particulièrement retenu l’attention des participants :

 

1 - Les dispositifs existants en prévention du radon et du monoxyde de carbone

  • L’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) établit la cartographie des zones à potentiel radon. Le radon est un gaz naturellement radioactif. Il est classé par le Centre international de recherche sur le cancer comme cancérigène certain pour le poumon depuis 1987. Le risque pour la santé résulte pour l’essentiel de sa présence dans l’air dont la concentration varie d’un lieu à l’autre. La carte est disponible sur le site internet de l’IRSN :  https://www.irsn.fr et dans le diaporama du fil conducteur ci-dessus.

  • L’Agence Régionale de Santé (ARS) mène des actions de prévention notamment sur le monoxyde de carbone (CO), source d’intoxications liées aux mauvaises combustions.

  • Des communes organisent des visites-conseil en santé-environnement auprès des habitants.

 

2 - La protection des cibles les plus vulnérables : les mal logés

  • «Aller vers» : Habitat indigne et/ou Incurie, l’appel à projet de l’ARS Occitanie

Avec un parc important de logements privés dégradés et des niveaux élevés de précarité, la lutte contre l’habitat indigne est un axe majeur de lutte contre les inégalités sociales de santé dans la région.

Le projet « aller vers » doit permettre d’établir un lien avec ces personnes, confrontées à des problématiques de santé et de les «reconnecter » aux dispositifs de santé existants.

Lien vers le site de l'ARS : https://www.occitanie.ars.sante.fr/actions-d-aller-vers-habitat-indigne-etou-incurie

flyer cubes

 

3 - Les bonnes pratiques inscrites dans la durée pour le secteur éducatif

  • CUBE.S : challenge climat usage des bâtiments d'Enseignement Scolaire, le défi de la transition énergétique à destination des collèges et lycées pour réaliser des économies d’énergie sur 1 à 5 ans dans les bâtiments via des actions avec les occupants et sur les programmes pédagogiques, des actions sur l’exploitation-maintenance et des travaux.

 

 

Cette table ronde regroupait des intervenants de profils diversifiés :

  • Christophe Beslay - Sociologue - Bureau d'études sociologiques BESCB

  • Chantal Prosdocimi - Chargée de projet bâtiment-santé - DREAL Occitanie

  • Pascale Berthomme - Ingénieure sanitaire et référente régionale QAI - ARS Occitanie

  • Dr Pascal Blet - Médecin

  • Catherine Chateau - Responsable du Service Hygiène, Santé et Environnement - Mairie de Tarbes et Conseillère Médicale en Environnement Intérieur (CMEI)

  • Andrés Litvak - Responsable domaine Bâtiment - CEREMA Sud-Ouest

 

table ronde
Table ronde

 

Six ateliers pour répondre à la problématique de la qualité de l’air intérieur

Des pistes méthodologiques ont été avancées en groupe de travail par les intervenants associant pédagogie, conseils et réglementation.

Atelier n°1 : Présentation du jeu Pollukill, à la double vocation d’informer et de sensibiliser, par Andrès Litvak, responsable du domaine Bâtiment au Cerema Sud-Ouest.

POLLUKILL (www.pollukill.fr) est un jeu développé à l'attention d'un public jeune (adolescents), afin de les sensibiliser aux enjeux de ventilation et des pollutions intérieures, de mieux leur faire comprendre le rôle de la QAI au quotidien, de leur faire découvrir les différents polluants, leurs sources et nuisances et de leur donner des conseils utiles pour une vie saine et sereine.

atelier 1
Atelier 1

Ateliers n°2 et 2 bis : Présentation du rôle du Conseiller Médical en Environnement Intérieur (CMEI) par Catherine Chateau, responsable du Service Hygiène, Santé et Environnement de la Mairie de Tarbes et CMEI et Christian Poggi, inspecteur de salubrité Service Hygiène et Santé de la Mairie de Toulouse et CMEI

Le Conseiller Médical en Environnement Intérieur est un expert en QAI. Il réalise un audit de l’environnement intérieur, enquête, réalise les prélèvements et donne conseils et bonnes pratiques, il souligne les points de vigilance afin de permettre l’éviction des allergènes et sources de pollution présentes dans un bâtiment.

ateliers 2 et 2bis
Ateliers 2 et 2bis

 

Atelier n°3 : Sensibiliser des publics à la préservation de la QAI : comment enrichir ses actions, avec quels outils pédagogiques ?

Cet exposé a été réalisé par Gaëlle Valentin, directrice du Groupement Régional d'Animation et d'Information sur la Nature et l'Environnement : GRAINE Occitanie et de Marie Guibreteau, chargée de projet référente territoriale Haute-Garonne et référente régionale des instances d’éducation et de promotion de la santé (Ireps) Occitanie.

Le Réseau Régional Éduquer en Santé-Environnement (R²ESE) appuie les acteurs professionnels dans le cadre de leurs actions de sensibilisation au travers de Rencontres Régionales, formation, mise à disposition de ressources et d'outils pédagogiques sur des thématiques à enjeux en santé-environnement.

Atelier 3
Atelier 3

 

Atelier n°4 : Le jeu Dépollu’air, un nouvel outil qui respire la pédagogie !

Expliqué par Alexandre Barata, CMEI, Dépollu’air est un outil pédagogique permettant de découvrir les gestes du quotidien qui préservent l’air et notre santé.

Atelier 4
Atelier 4

 

Atelier n°5 : L’obligation de surveillance de la QAI dans les lieux accueillants des enfants a été détaillée par Chantal Prosdocimi, chargée de projet bâtiment-santé en DREAL Occitanie.

La loi impose depuis 2018 aux gestionnaires d'établissement recevant du public (ERP) une surveillance de la QAI dans certains établissements notamment ceux accueillant des enfants.

Atelier 5
Atelier 5

 

 

Atelier n°6 : Améliorer la qualité de l'air dans mon logement, c'est préserver ma santé !

Laetitia Garcia, directrice de l’Association Consommation Logement Cadre de Vie de la Haute-Garonne a évoqué les principaux polluants et préconisé des conseils à mettre en œuvre dans son logement.

Atelier 6
Atelier 6

 

photo du cube greenme
Le cube Greenme

Un zoom sur un objet connecté destiné à l'évaluation de la qualité environnementale de l'espace de travail a animé la pause du midi. Ce cube connecté de GreenMe (https://www.greenme.fr/) mesure 10 paramètres relatifs au confort et à la santé y compris une innovation majeure : la possibilité de mesurer le ressenti des occupants.

 

La qualité de l’air : quels constats à l’intérieur des bâtiments ?

Plusieurs retours d’expérience ont été décris et commentés.

  • Le retour d’expérience « Bâtiments Performants » de l’Agence Qualité de la Construction (AQC) a été présenté par Mariangel Sanchez, Ingénieure suivi des innovations et référente technique sur les aspects sanitaires et la ventilation de l’Agence Qualité de la Construction (AQC)

L’AQC dispose de plusieurs dispositifs d’observation qui permettent d’orienter l’action, dont le « REX Bâtiments performants », à découvrir sur le site : http://www.qualiteconstruction.com/

  • Le dispositif « REX bâtiment durable » a été exposé par Pauline Lefort, enquêtrice de l’ENVIROBAT Occitanie

Envirobat Occitanie a pour mission d’accompagner l’évolution des pratiques des professionnels de la construction et de l’aménagement dans les enjeux de la transition énergétique et écologique.

Le dispositif REX Bâtiment durable a permis de faire remonter les principaux constats de dysfonctionnement liés à la ventilation et réalisés en application du protocole de mesure des systèmes de ventilation PROMEVENT qui vise à l’amélioration des protocoles de mesure des systèmes de ventilation (http://www.promevent.fr/).

Ces constats concernent :

  • les bouches d’extraction, trop proches des parois

  • les entrées, factices ou absentes

  • le détalonnage des portes, insuffisant voire absent : cela consiste à raccourcir les portes pour permettre la circulation de l'air.

 

  • Le retour d’expérience du Contrôle des Régles de la Construction (CRC) a été expliqué par Pascal Pelte , chargé d'études bâtiment durable et CRC du Cerema Méditerranée.

Les contrôleurs peuvent visiter les constructions en cours, procéder à des vérifications qu’ils jugent utiles et se faire communiquer tous les documents techniques se rapportant à la réalisation des bâtiments. Plusieurs rubriques sont contrôlées. La rubrique « aération » du contrôle correspond à la ventilation des logements.

Les non-conformités constatées dans cette rubrique portent en majorité sur les bouches d’extraction.

La qualité de l’air intérieur et les acteurs du bâtiment

La seconde table ronde s’est appuyée sur ces différents constats pour partager des expériences et donner quelques clés techniques pour une bonne qualité de l’air.

L’engagement de deux maîtrises d’ouvrage publique et privée a été valorisé.

Parmi les éléments de réponse apportés, quatre opérations ont été exposées :

  • le commissionnement sur la QAI pour 2 opérations de construction de bâtiments de la Direction du Patrimoine du Département de la Gironde. C’est une démarche qualité innovante car elle est mise en œuvre dès le lancement du programme de l’opération et jusqu’à 2 ans après la livraison. Des contrôles qualité réguliers sont assurés pour vérifier la prise en compte des ingrédients garants d’une bonne qualité de l’air intérieur et éviter les constats présentés précédemment.
  • le label IntAIRieur : GreenCity, promoteur immobilier indépendant, travaille avec IMMOLAB, spécialiste reconnu dans le domaine de la qualité de la construction, sur la labellisation d’opération, afin d’intégrer la QAI dès la conception du bâtiment
  • l’outil ICHAQAI ou Impact de la phase chantier sur la QAI, est à destination des professionnels du bâtiment (se reporter à l'atelier n°6 ; voir le site internet : http://www.qualiteconstruction.com)
  • les ateliers Air’Bat  proposent une heure de sensibilisation directement sur le chantier avec les professionnels. Constatant que de bonnes prescriptions en phase de conception ne sont pas la garantie de l’utilisation des produits adéquats, cette prestation est importante dès la mise en œuvre d’un chantier. Elle explique le risque encouru par les futurs occupants des constructions et, en plus, par les professionnels eux-mêmes exposés pendant les travaux. (se reporter à l'atelier n°5)

 

Focus sur FIMEA, une filière d’excellence

Eric Derouteau, président de la Fédération Interprofessionnelle des Métiers de l’Environnement Atmosphérique (FIMEA - www.fimea.fr) Nouvelle-Aquitaine et directeur de la Société GREEASE (http://www.greease.fr/), pionnière de la performance sanitaire du bâtiment et experte de la maîtrise des environnements intérieurs (air intérieur et eau) a présenté la FIMEA. Ses principales missions sont de préserver la santé des citoyens en améliorant la qualité de l’air, de structurer l’industrie française de la qualité de l'air et de la développer en France et à l’export.

Son ambition est de «Porter au niveau national, les attentes, initiatives et bonnes pratiques issues de la Région Nouvelle-Aquitaine » et « d’être le relais et sensibiliser en local les actions et décisions nationales ».

 

Cette table ronde rassemblait des intervenants de secteurs variés :

  • Gérard Soizeau - CEREMA Sud-Ouest

  • Jean-Jacques Pellerin - Directeur Société GREEASE

  • Frédéric Dos Santos – GREEN CITY Immobilier

  • Nicolas Blondet - Président Association de promotion de la qualité de l'air intérieur et Directeur d'IMMOLAB

  • Mariangel Sanchez - Ingénieure suivi des innovations et référente technique sur les aspects sanitaires et la ventilation - AQC

  • Dr Suzanne Deoux - MEDIECO conseil & formation

 

Table ronde
Table ronde

 

Les clés de la qualité de l’air intérieur en six ateliers

L’importance d’une ventilation intérieure pour une qualité de l’air respectueuse des occupants a été le thème principal débattu pendant ces ateliers.

Atelier n°1 : Présentation de matériels de ventilation (modules d'entrée d'air et bouches d'extraction) par Pascal Pelte, chargé d'études bâtiment durable et contrôle des règles de construction du Cerema Méditerrané.

Des systèmes et des équipements adaptés à la typologie des logements garantissent une ventilation satisfaisante. Il est important de comprendre leur fonctionnement et savoir déchiffrer les données qui les caractérisent.

 

Atelier n°2 : Le Centre de Ressources Ventilation et le MOOC QAI ont été expliqués par Andrés Litvak - Responsable domaine Bâtiment - CEREMA Sud-Ouest

  • Développé par le Cerema avec ses partenaires, le centre de ressources sur le thème de la ventilation a été réalisé sous la forme d'un site internet, site de référence. Il s'agit de proposer aux professionnels des ressources de référence sur la ventilation des bâtiments, avec une légitimité forte tant technique qu'institutionnelle.

  • Le MOOC (massive open online courses) est un outil de formation ouverte à distance sur la QAI et la Ventilation. Cet outil est accessible sur la plateforme MOOC Bâtiment durable de l'ADEME, plateforme de formation dédiée au bâtiment durable à large diffusion nationale. L’objectif principal est de donner les clés de compréhension sur la QAI et la ventilation des bâtiments, afin de pouvoir se lancer dans un projet de construction en tenant compte de ces problématiques majeures (voir le site internet : https://www.mooc-batiment-durable.fr/).

Le MOOC expliqué en vidéo

 

Atelier n°3 : Présentation du contrat de performance sanitaire par Jean-Jacques Pellerin, directeur de la Société GREEASE (voir le site internet : www.greease.fr)

Au travers de son retour d’expérience dans les domaines de la santé et de l’industrie, Greease a mis en œuvre des contrats basés sur la performance sanitaire dans le bâtiment. La nouvelle réglementation QAI pose les principes de sa mise en application au niveau des collectivités.

 

Atelier n°4 : La métrologie au service de la QAI, la logique de prélèvement, l’analyse et la performance sanitaire

Les outils utilisés pour mesurer la QAI ont été présentés par Alexandre Barata, chargé de clientèle du Laboratoire Départemental 31 Eau Vétérinaire Air (EVA). Ils permettent de réaliser les contrôles de Qualité de l’Air Intérieur (COV, Levures, Moisissures, CO2, Hygrométrie…).

Le Laboratoire départemental 31 EVA est un service public indépendant où des experts conseillent en matière de prévention et de contrôle, Il accompagne pas à pas pour contrôler la qualité de l’air ambiant et intérieur, de l’échantillonnage aux résultats, et établir des diagnostics ultra-précis.

 

Atelier n°5 : Comment assurer, directement sur les chantiers, un apprentissage concret à la QAI ?

Les Ateliers Airbât ont été développés pour sensibiliser les entreprises et artisans aux pratiques adaptées pour la protection de la qualité de l’air intérieur et les aider à monter en compétences.

Ce concept innovant, issu des retours d’expériences, a été présenté dans les conditions réelles de réalisation sur un chantier avec les supports créés à destination de tous les corps de métiers par le Dr Suzanne Deoux de MEDIECO conseil & formation.

Medieco est une société d’écologie médicale, pionnière en santé environnementale, tournée vers le conseil et la formation.

Atelier n°6 : L’Impact de la phase CHantier sur la Qualité de l’Air Intérieur, ou projet ICHAQAI, a été présenté par Mariangel Sanchez, ingénieure suivi des innovations et référente technique sur les aspects sanitaires et la ventilation de l'Agence Qualité Construction (AQC).

Ce projet soutenu par l’ADEME dans le cadre du programme CORTEA 2015 (COnnaissances, Réduction à la source et Traitement des Émissions de l’Air) a réuni des chercheurs en santé publique : l’École des hautes études en santé publique (EHESP), et sa plateforme technologique du Laboratoire d’étude et de recherche en environnement et santé (LÉRES), et des professionnels de la construction (Inddigo, AQC, Inteco).

Les 3 livrables du projet, portant sur des actions pratiques destinées aux professionnels de la construction ont été exposés : un guide méthodologique, une plaquette de sensibilisation et un outil en ligne d’aide à la décision (voir le site internet : http://www.qualiteconstruction.com).