Le Cerema est partenaire de 38 projets financés par la Commission européenne, essentiellement au sein du programme de Recherche & Innovation Horizon 2020 (2014-2020) et au sein du volet de coopération territoriale dit Interreg du fonds de développement régional, FEDER.
Les projets portent sur l’aménagement durable du territoire en collaboration avec des collectivités territoriales, des partenaires industriels et académiques à travers l’Europe.
En 2018, le Cerema a participé au dépôt de plus de 30 projets européens.

 

PROGRAMME HORIZON 2020 (2014-2020)

Aeolix

AeolixPiloté par Ertico ITS-Europe, le projet AEOLIX - Architecture for EurOpean Logistics Information eXchange – vise l’amélioration des chaînes logistiques par le développement d’une plateforme numérique pour des échanges en temps réel d’informations entre les acteurs clés de la logistique européenne : intra ou inter compagnies commerciales et autorités. Les données de 11 sites d’essais (Living Labs) qui incluent des chaînes logistiques à travers toute l’Europe viendront alimenter la plateforme.

En France, le Cerema participe aux côtés de Geoloc Systems et Novacom à l’étude de la chaîne logistique du port de Bordeaux et à l’identification de ses besoins commerciaux et logistique. L’accent est notamment mis sur les données de transports de matières dangereuses et les déclarations douanières. L’objectif est un gain de temps dans le traitement des marchandises. Le Cerema contribue également à implémenter la plate-forme AEOLIX pour le site de Bordeaux et à l’évaluer selon un protocole commun à tous les sites d’essais.

Début et fin de projet : 09/2016 – 08/2019

Pour en savoir plus : Fiche Cordis      Fiche projet Cerema

Built2Spec

Built2Spec

Built2Spec - Built to Specifications: Self-Inspection, 3D Modelling, Management and Quality-Check Tools for the 21st Century Construction Worksite - vise à améliorer la performance énergétique et acoustique ainsi que la qualité de l’air intérieur des bâtiments en développant un ensemble innovant de technologies pour l'auto-inspection, les tests non destructifs, la gestion et le contrôle de qualité en phase chantier. L’ensemble des technologies Built2Spec est développé autour d’une plate-forme informatisée accessible en « cloud ». Cette plate-forme héberge des applications de gestion de la construction accessibles sur smartphones et tablettes qui, couplées à de nouveaux outils de mesure et de contrôle portables, faciliteront les activités de chantier et le respect de qualité. La plate-forme partagera les connaissances entre les entrepreneurs et les opérateurs de la construction, sous forme de spécifications de conception partagées et de modèles 3D ainsi que de directives réglementaires.

Au sein d’un consortium mené par Nobatek, le Cerema contribue à intégrer dans les modèles thermiques mobilisés les défauts détectés dans l’enveloppe du bâtiment et à évaluer leur impact sur la performance thermique globale du bâtiment. Il contribue également à l’étude de la caractérisation thermique sur site des enveloppes de bâtiments.

Début et fin de projet : 01/2015 – 12/2018 // PROJET ACCOMPLI

Pour en savoir plus : Fiche Cordis      Fiche projet Cerema

DENSE

Dense

Porté par les constructeurs automobiles Renault et Daimler, le projet DENSE - aDverse wEather eNvironmental Sensing systEm - vise le développement d’une suite de « capteurs de perception » garantissant aux véhicules autonomes une conduite sécurisée par la détection des obstacles et du trafic en conditions météorologiques dégradées. Il s’agit de garantir au véhicule autonome une bonne perception de son environnement en toutes situations. Le spécialiste mondial des équipements de sécurité automobile, le suédois Autoliv, est partie prenante. Les prototypes de capteur et leurs composants contribueront à renforcer l’industrie automobile européenne.

Au sein d’un consortium de 14 partenaires, le Cerema développe la méthodologie de tests pour l’évaluation des systèmes : suite aux campagnes de mesures sur la plateforme brouillard-pluie du Cerema, l’analyse des données permet d’identifier les performances des systèmes et les points d’amélioration.

Début et fin de projet : 06/2016 – 02/2020

Pour en savoir plus : Fiche Cordis      Fiche projet Cerema

MODALES

Modales

MODALES, Modify Drivers’ behaviour to Adapt for Lower Emissions, contribue à réduire de manière substantielle les émissions polluantes de tous les types de véhicules routiers. Centré sur le conducteur, il encourage l’adoption de pratiques de conduite et de choix de maintenance des véhicules adaptés. Il vise une meilleure efficacité des dispositifs de diagnostics embarqués (On-Board DiagnosticsOBD devices) et leurs mises à jour. Le projet repose sur une meilleure compréhension de l’impact de la conduite sur les émissions du véhicule issues de la motorisation, des freins et des pneus. Coordonné par European Raod Transport Telematics Implementation Coordination Organisation – Intelligent Transport Systems & Services Europe et rassemblant 15 partenaires issus de 10 pays européens et du voisinage européen, des solutions sont proposées pouvant être mobilisé par des plans locaux et nationaux de la qualité de l’air : formations à destination des conducteurs, assistance de conduite via une app et campagnes de sensibilisation. MODALES propose également une plateforme internationale de partage de solutions innovantes et de bonnes pratiques pour réduire les émissions polluantes des véhicules.

Le Cerema apporte sa connaissance des systèmes embarqués d’assistance à la conduite pour réduire la consommation de carburant et leurs impacts sur les pratiques de conduite. Un travail d’évaluation des impacts de ces dispositifs est mené reposant sur l’analyse statistiques de données

Début et fin de projet : 09/2019 – 08/2022

Pour en savoir plus : Fiche Cordis

mySMARTlife

mySMARTlife

Lancé en décembre 2016, mySMARTlifeSmart Transition of EU cities towards a new concept of smart Life and Economy - doit définir une stratégie urbaine de transition énergétique basée sur l’innovation technologique et l’expérimentation de nouveaux modèles économiques. Trois grandes villes européennes, Nantes, Hambourg et Helsinki constituent les principaux terrains d’expérimentations. Après une évaluation rigoureuse, les solutions testées (électro mobilité, participation citoyenne, production et stockage d’énergie renouvelable, gestion des données urbaines, gestion intelligente de l’éclairage public, etc.) ont vocation à être dupliquées dans d’autres villes européennes. Sous la coordination de l’espagnol CARTIF, 28 partenaires de 7 Etats membres collaborent jusqu’en octobre 2021.

Le Cerema a piloté l’état des lieux du contexte urbain de Nantes. Il contribue à la définition de la méthodologie d’évaluation des solutions testées, et à sa mise en œuvre sur le démonstrateur Nantais.

Début et fin de projet : 12/2016 – 10/2021

Pour en savoir plus : Fiche Cordis      Fiche projet Cerema

Nature4Cities

Nature4Cities

Le projet Nature4Cities - Nature Based Solutions for re-naturing cities: knowledge diffusion and decision support platform through new collaborative models - porte la ré-introduction de la nature en ville et plus particulièrement l’intégration dans l’aménagement urbain de solutions fondées sur la nature (Nature Based Solutions - NBS). Il vise à créer une plateforme web où des expériences pionnières seront répertoriées, des solutions techniques, des méthodes et des outils d’aide à la décision pour la planification urbaine proposés. Le déploiement de ces solutions basées sur la Nature est encouragé par l’essor de nouveaux modèles coopératifs. Depuis novembre 2016 et jusqu’en octobre 2020, le projet implique 9 Etats membres, coordonnés par Nobatek/Inef4 (France), centre privé de recherche appliquée, Institut national pour la Transition Energétique et environnementale du bâtiment.

Le Cerema assure la direction scientifique du projet, coordonne les travaux de construction de la connaissance des NBS (typologies, observatoire des projets) et développe un cadre d’analyse de mise en œuvre de NBS dans les projets urbains.

Début et fin de projet : 11/2016 – 10/2020

Pour en savoir plus : Fiche Cordis      Fiche projet Cerema

SAFER-LC

SAFER-LC

SAFER-LC - SAFER Level Crossing by integrating and optimizing road-rail infrastructure management and design – vise à augmenter la sécurité sur et autour des passages à niveau ferroviaires par le développement de solutions technologiques de prévention d’accidents et de réactions rapides en cas d’accidents. Coordonné par l’International Union of Railways (UIC) et rassemblant 17 partenaires issus de 8 pays européens, le projet permettra aux autorités de transport de définir des modes de gestion communs aux transports routier et ferroviaire, de limiter les coûts d’exploitation et de garantir une reprise rapide du trafic en cas d’accident.

Le Cerema participe en particulier à définir un système de vidéosurveillance intelligent capable d’évaluer les risques et d’assurer une communication entre l’infrastructure, les véhicules en approche, le train en approche et un poste de contrôle en leur fournissant une information dynamique sur l’état du passage à niveau (accident, obstacle, etc.). Le système vidéo sera testé en vraie grandeur sur le site d’Aix la Chapelle en Allemagne. Par ailleurs, le Cerema participe également au développement d’outils technologiques pour la maintenance des voies ; le site Cerema de Rouen est retenu pour installer un démonstrateur et l’évaluer.

Début et fin de projet : 05/2017 – 04/2020

Pour en savoir plus : Fiche Cordis      Fiche projet Cerema

SUMPS-UP

SUMPS-UP

SUMPS-UP - European Programme for Accelerating the Take up of Sustainable Urban Mobility Plans – vise à aider les villes européennes à développer une mobilité urbaine durable et moins polluante en les accompagnant à mettre en œuvre un plan de mobilité urbaine soutenable (Sustainable urban mobility plans – SUMPs).

Le projet regroupe 15 partenaires issus de 11 pays, dont 7 villes européennes. Une centaine de villes dont 3 françaises à ce jour (Île-de-France mobilités, Métropole du Grand Nancy, Grenoble-Alpes Métropole) sont associées au projet dans le cadre de groupes-pilotes afin de bénéficier de formations, d'échanger entre pairs et de tester localement les outils proposés au niveau européen. En tout, le projet ambitionne d'impacter six cents villes dans le renforcement de leurs capacités en matière de transports, grâce aux outils apportés par le projet. SUMPs-Up est l’un des trois projets reliés à l’initiative européenne 2020 CIVITAS.

Fort de son expertise en France et à l’international (Initiative MobiliseYourCity), le Cerema intervient plus particulièrement pour l’élaboration et l’amélioration de cadres nationaux favorables à la mise en place de SUMPs : gouvernance, financement et cadres légal et méthodologique. Il a également co-réalisé un état des lieux des besoins, freins et bonnes pratiques en matière de planification de la mobilité urbaine à l’échelle de l’ensemble des Etats membres. Il intervient dans trois pays (Bulgarie, Grèce et Italie) pour aider à la mise en place de cadres nationaux : identification des organismes favorisant la mise en place d’un cadre national, diffusion de guides et d’outils pour l’élaboration d’un cadre national et recommandations spécifiques en fonction des contextes nationaux.

Début et fin de projet : 09/2016 – 02/2020

Pour en savoir plus : Fiche Cordis      Fiche projet Cerema

SURFACE

SURFACE

SURFACE est un projet financé le programme EMPIR (The European Metrology Programme for Innovation and Research) porté par l’association EURAMET (The European Metrology Association of National Metrology Institutes) et cofinancé par Horizon 2020. Il vise à améliorer la définition et la caractérisation de la photométrie des surfaces des routes pour concevoir des systèmes d’éclairage adaptables et intelligents. Il travaille notamment à améliorer les méthodes de mesures ainsi qu’à prendre en compte la lumière gênante et les impacts en termes de pollution lumineuse de l’éclairage des routes. Il contribuera à élaborer des normes techniques en particulier pour fournir des données traçables relatives aux nouvelles géométries et matériaux.

Le Cerema collecte et analyse les données caractéristiques des chaussées européennes, travaille à la prise en compte des caractéristiques spectrales de l'éclairage, développe de nouvelles caractérisations de la photométrie des surfaces routières pour le milieu urbain, améliore les dispositifs du Cerema de caractérisation de la photométrie des revêtements (goniophotomètre et Coluroute2) et réalise/analyse des mesures.

Début et fin de projet : 07/2017 - 07/2020

Pour en savoir plus : Fiche du site de l’Euramet      Fiche projet Cerema

 

  

PROGRAMMES INTERREG (FEDER)

AGEO

AGEO

AGEO, Atlantic Geohazard Platform, est un projet financé par le programme Interreg Atlantic Area (FEDER). Il vise à développer des démonstrateurs d'Observatoires Citoyens sur les risques géologiques (risques côtiers, mouvements de terrain, sismicité notamment) afin d'améliorer la gestion de ces risques (prévention, suivi, surveillance et capacités opérationnelles) et la coopération à l’échelle des pays de l’arc atlantique (Portugal, Espagne, France, Irlande, Royaume-Uni). Ces observatoires intégreront notamment de nouvelles solutions reposant sur les sciences participatives et collaboratives, et sur les services de données Copernicus. Le démonstrateur porté par les partenaires français est un observatoire de la vulnérabilité aux risques côtiers d'érosion et de submersion sur des territoires en Bretagne.

Le Cerema travaille en étroite collaboration avec l’Université de Bretagne Occidentale (UBO) pour développer et déployer en Bretagne un observatoire de la vulnérabilité aux risques côtiers et de submersion. Le Cerema participe au développement de l'indice de vulnérabilité systémique aux risques côtiers et apporte un appui au transfert de l’observatoire aux gestionnaires des territoires : spécifications pour l'outil logiciel d’interface Web, conduite d’ateliers avec des acteurs locaux, manuel de mise en œuvre, formations, transfert aux acteurs régionaux.

Début et fin de projet : juin 2019 – mai 2022

AlpES

AlpES

AlpES - Alpine Ecosystem Services -est un projet de coopération à l’échelle des Alpes financé par Interreg Espace Alpin. Il vise à promouvoir auprès des décideurs publics, économiques et associatifs les services essentiels apportés par les espaces naturels des Alpes (services écosystémiques) comme l’eau potable issue des glaciers, la ressource en bois des forêts ou encore les opportunités de détentes et la beauté des paysages. Il développe ainsi une notion alpine de services écosystémiques, des outils (cartographies, référentiels d’évaluation, système d’information géographique – SIG disponible sur site web) et les expérimente sur sites. Les 10 partenaires de 7 pays (Italie, Suisse, Allemagne, Autriche, Slovénie, France et Liechtenstein) s’assurent également du transfert des résultats auprès des porteurs de projets.

Neuf régions test ont été sélectionnées dont une en France (Parc régional des Préalpes d’Azur) pour laquelle le Cerema précise les indicateurs des 8 services écosystémiques sélectionnés et évalue et interprète les résultats en lien avec les acteurs locaux. Une plateforme participative WikiAlps réunit et diffuse de l’information sur un développement soutenable de l’espace alpin.

Début et fin de projet : 12/2015 - 12/2018 // PROJET ACCOMPLI

Pour en savoir plus : Fiche projet Cerema

ASTUS

Astus

ASTUSAlpine Smart Transport and Urbanism Strategies – est un projet de coopération à l’échelle des Alpes financé par Interreg Espace Alpin. Il vise à identifier les enjeux de mobilité et d’aménagement qui se présentent dans les territoires de montagne pour proposer des solutions moins émettrices de CO2. Fort de 12 partenaires issus de 5 pays européens (Autriche, Allemagne, Slovénie, Italie, France), ASTUS produit un diagnostic de la situation existante pour 17 territoires alpins dont 6 dans les Alpes françaises. Il propose une méthode pour faire évoluer cette situation et produit des outils d’aide à la décision. Sur chacun de territoires pilotes, et en coproduction avec les acteurs locaux, il construit des scenarii bas-carbone, identifie le scénario le plus pertinent et le décline en un plan d’actions.

Le Cerema copilote avec le partenaire autrichien ISPACE le diagnostic des territoires pilotes. Il propose des outils d’aide à la décision permettant d’évaluer les changements de consommation d’espace au regard des projets de mobilité. Avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes et l'Université Grenoble Alpes, il accompagne les 3 territoires pilotes rhônalpins pour la coproduction des scenarii et des plans d’actions bas-carbone.

Début et fin de projet : 11/2016 - 10/2019 // PROJET ACCOMPLI

Pour en savoir plus : Fiche projet Cerema

ECCLIPSE

Sudoe

Ecclipse est un projet financé par Interreg SUDOE (espace sud-ouest européen). Il porte sur l'évaluation de l'impact du changement climatique sur les ports de l’Europe du Sud-Ouest (variations des vagues, élévation du niveau de la mer et périodes de canicule), et notamment sur le Grand Port Maritime de Bordeaux. Le projet vise à développer des stratégies d’adaptation coordonnées des ports méditerranéens face aux évolutions climatiques. Il développera également des outils numériques 3D de navigation dans et aux abords des ports afin d’anticiper le changement climatique (effet sur le dragage, précision du modèle de navigation, introduction de simulation de variations du niveau de la mer).

Le Cerema travaille sur les prédictions de conditions de navigation en conditions extrêmes (tempêtes, crues) de manière à pouvoir anticiper les difficultés des accès portuaires (manœuvrabilité). En France, il permettra d’analyser comment les outils développés sur l’estuaire de la Gironde peuvent être répliqués sur d’autres configurations et inversement bénéficier d’expertises espagnols et portugaises.

Début et fin de projet : septembre 2019 – août 2022

Pour en savoir plus : Fiche projet Cerema

ENDURE

ENDURE

ENDURE - ENsuring DUne REsilience against Climate Change - est un projet de coopération transfrontalière financé par Interreg 2 Mers (France-Belgique-Pays-Bas-Royaume-Uni). ENDURE recherche de nouvelles solutions pour réduire l’érosion des dunes en Manche et Mer du Nord et éviter ainsi les risques de submersions marines accrus par le changement climatique. Coordonné par la collectivité anglaise Norfolk County Council, le projet développe des conceptions et mises en œuvres d’une nouvelle technologie de filets et analyse ses effets. Il teste et évalue également les effets des postes d’élevage de moules (bouchots) pour réduire l’effet des vagues sur l’érosion côtière.

Le Cerema apporte ses compétences en matière de collecte et de traitement de données topographiques et bathymétriques (relief et profondeur des océans). Le Cerema réalise la pose des démonstrateurs de terrain (filets et pieux), le suivi notamment par drone sur deux sites pilotes et réalise les études d’évaluation de l’efficacité des dispositifs. Il évalue également les outils renseignant sur l’état des dunes et leur vulnérabilité. Le Cerema est partenaire de l'ONERC pour la mise en place d’un Centre de données sur l'adaptation au changement climatique, en relation avec les autorités locales.

Début et fin de projet : 07/2017 – 12/2020

Pour en savoir plus : Fiche projet Interreg 2 Mers      Fiche projet Cerema

HeatNet NWE

HeatNet NWE

HeatNet NWE - HeatNet North West Europe - est un projet de coopération régionale financé par Interreg Nord Ouest. Il vise à faciliter le déploiement de réseaux de chaleur, dits de 4ème génération, dans le nord-ouest de l’Europe ; réseaux peu émetteur de gaz à effet de serre (multiplication de sources d’énergie renouvelables et bas carbone, distribution basse température minimisant les pertes de chaleur) et rentable malgré le raccordement à des bâtiments peu consommateurs d’énergie (stockage d’énergie couplé à la production d’électricité). Les 13 partenaires de 5 pays (Belgique, France, Irlande, Pays-Bas, Royaume-Uni) associés au projet développent des outils facilitant la mise en place de ces réseaux de chaleur nouvelles générations. Ils s’appuient sur 6 sites pilotes (LivingLabs) dont un en France (Boulogne-sur-Mer).

Le Cerema travaille à  la création d’un HeatNet Model, guide sur la planification, la construction, le développement et le financement des réseaux de chaleur 4ème génération dans les collectivités d’Europe du Nord-Ouest. Il constitue également un outil de comparaison économique de l’intérêt des réseaux de chaleur par rapport aux moyens conventionnels de chauffage. Il collabore au développement d’un outil de cartographie des besoins en chaleur, apporte un support technique au développement d’un réseau de chaleur expérimental pour créer sur cette base un guide local de développement. Il étudie pour la France les barrières législatives et réglementaires au développement des réseaux de chaleur.

Début et fin de projet : 10/2016 - 12/2019

Pour en savoir plus : Fiche projet Cerema

Inundatio

Sudoe

Inundatio est un projet financé par Interreg Sudoe (espace sud-ouest européen). Il propose un modèle de système de gestion des crues éclair (flash floods) dans les bassins versants amont. Ce modèle sera basé sur la caractérisation hydrologique du bassin versant concerné, la caractérisation du danger, l'analyse de données historiques et en temps réel, l'élaboration de scénarios de risque et l'analyse de la vulnérabilité des vies humaines et des bâtiments. Le projet sera déployé dans les bassins versants amont de l’espace sud-ouest européen (les Pyrénées pour la France), vulnérables aux inondations torrentielles et dépourvus de systèmes d’alertes précoce.

Le Cerema mettra au point un système de modélisation pour alerter les gestionnaires de crise locaux en cas de risque de crue imminent sur des petits cours d’eau. Il cherchera, avec les gestionnaires, à enrichir le réseau de capteurs. Il contribuera également à développer la cartographie hydrographique en testant de nouvelles méthodes SIG. Il analysera les interactions entre les cours d'eau et les bâtiments et étudiera le positionnement optimal des protections temporaires anti-ruissellement.

Début et fin de projet : 07/2019 - 12/2021

JURAD-BAT

Jurad-Bat

JURAD-BAT est un projet de coopération transfrontalière financé par Interreg France-Suisse. Il vise à améliorer la gestion du risque radon dans les bâtiments de l’Arc Jurassien. Le projet développe une plateforme web pour favoriser le partage des connaissances, des compétences et des retours d’expérience. Il s’agit d’améliorer le savoir-faire et de mieux accompagner les entreprises du secteur de la construction. Une base de données cartographique pour établir un état des lieux par la mesure de la qualité de l’air intérieur et le taux de radon permettra de comparer les risques transfrontaliers et de mieux les gérer. Les campagnes de mesures pour constituer la base de données viseront également à sensibiliser les particuliers et les élus des zones étudiées. Des études prospectives techniques, des guides méthodologiques à destination de maître d’ouvrage et des modules de formation sont également accessibles.

Au sein des 10 partenaires, le Cerema intervient comme expert en qualité sanitaire des bâtiments et lors de la réalisation des diagnostics techniques radon.

Début et fin de projet : 09/2016 - 09/2019 // PROJET ACCOMPLI

Linking Alps

LinkingAlps

Linking Alps est un projet de coopération transfrontalière financé par Interreg Espace Alpin. Il vise à proposer aux voyageurs un service de calcul d’itinéraire porte à porte le plus pertinent en combinant les résultats des différents calculateurs et propositions d’itinéraires régionaux existants. Le voyageur ne consulte ainsi qu’une seule interface. L’objectif est d’inciter les voyageurs à recourir aux transports collectifs en leur proposant un service « intégré ». Ce projet est la continuité du projet Linking Danube.

Le Cerema contribue aux travaux techniques, assure la production d'un guide d'aide à la décision et à la mise en œuvre de calculateurs d'itinéraire pour les autorités organisatrices de transport et les sites d'informations multimodales. Il participe à la promotion des résultats auprès des collectivités locales et des acteurs des transports.

Début et fin de projet : 10/2019 – 10/2022

MMUST

MMUST

MMUST - Modèle MUltimodal et Scénarios de mobilité Transfrontaliers – est un projet de coopération transfrontalière financé par le programme Interreg V A Grande Région (France-Belgique-Allemagne-Luxembourg). MMUST vise à élaborer un modèle multimodal de prévision des déplacements des personnes et des marchandises sur la Grande Région, qui deviendra un outil partagé d'aide à la décision et à l'évaluation des projets et politiques de transport et d'aménagement du territoire. Coordonné par l’Agence d’urbanisme et de développement durable Lorraine Nord (AGAPE), il sera mis en  œuvre par un consortium de 5 centres d'études et de recherche, incluant le Cerema, et associera 16 partenaires publics et acteurs du transport transfrontalier. Son objectif est de permettre, grâce au partage d'une vision commune des territoires et de leurs évolutions à moyen terme, une réflexion conjointe sur les changements à prévoir en matière d'offres de transport pour faciliter les déplacements des travailleurs frontaliers et des apprenants.

Le Cerema apporte son expertise en matière de gestion des données de mobilité et de modélisation multimodale des déplacements. Il contribuera ainsi au recueil et à l'harmonisation des données de mobilité et de transport des trois pays, à la reconstitution de la demande de déplacement et plus particulièrement à l'évaluation de l’impact des phénomènes de congestion ou de saturation sur les choix individuels en matière de modes de déplacement et d'itinéraires. Un travail spécifique sera également réalisé pour évaluer les bénéfices à attendre du développement de certains services de mobilité transfrontaliers non existants ou peu développés jusqu’alors (covoiturage, transports en commun en site propre ou à haut niveau de service, véhicules autonomes, télétravail, etc.).

Début et fin de projet : 01/2018 – 12/2021

Pour en savoir plus : Fiche projet Cerema

MOMPA

MOMPA

MOMPA est un projet de coopération transfrontalière financé par Interreg POCTEFA (France-Espagne-Andorre). Il vise à améliorer la gestion du risque de mouvements de terrain dans les Pyrénées par une approche « proactive », anticipée grâce à la mobilisation d’images satellitaires (technique d’interférométrie RSO, InSAR) qui permet une détection précoce des mouvements. Mené par le CTTC (Centre de Télécommunication de Catalogne), le projet produit des cartes de suivi des mouvements de terrain (zone incluse dans Alt Urgell, Cerdanya, Capcir, Conflent et Andorre), évalue le risque associé et propose des protocoles d’action aux services de protection civile.

Le Cerema  participe à l’ensemble des travaux de surveillance des mouvements de terrain et de gestion du risque géologique. Il est plus particulièrement responsable de l’élaboration et la diffusion des protocoles d’actions.

Début et fin de projet : 12/2019 – 05/2022

MONTCLIMA

Sudoe

Montclima est un projet financé par Interreg SUDOE (espace sud-ouest européen). Il vise à améliorer la coordination et l’efficacité des mesures de prévention et de gestion des catastrophes et de réhabilitation des zones sinistrées des espaces de montagne dans un contexte de changement climatique (feu de forêt, inondation et sécheresse). Un référentiel d’actions sera proposé et testé. Une stratégie transnationale de prévention et de gestion des risques dans les zones de montagnes du sud-ouest de l’Europe sera proposée et mise en œuvre. Une application web capitalisera les données des évènements passés et exposera les risques potentiels à venir à l’aide d’un système cartographique.

Le Cerema contribuera par son expertise sur les risques inondation et feu de forêt, sa connaissance des politiques et outils de gestion des risques naturels (Directive inondation, TRI, SLGRI, PAPI, ...) ainsi que par sa capacité à mobiliser des acteurs du territoire autour d'enjeux et d'actions co-construites alimentées d'expertises techniques pouvant déboucher sur des gouvernances opérationnelles.

Début et fin de projet : juillet 2019 – décembre 2021

ORRAP

ORRAP

ORRAP - Optimal Recycling of Reclaimed  Asphalt Pavements – est un projet de coopération transfrontalière financé par Interreg Rhin Supérieur (France-Allemagne-Suisse). ORRAP vise à réduire l’impact environnemental des travaux routiers pour les chaussées à faible trafic dans la région du Rhin supérieur. Il propose un cadre technique et légal pour optimiser le recyclage des agrégats d’enrobés issus des réseaux routiers secondaires, de moindre qualité voire pollués, afin de les utiliser de nouveau en fondation des chaussées à faible trafic. Un guide technique détaillera les conditions et préconisations de mise en œuvre. Ce guide pourra être accompagné de consignes pour l’adaptation des méthodes de dimensionnement de chaussées intégrant des agrégats d’enrobés recyclés. Le projet est coordonné par l’INSA de Strasbourg.

Le Cerema apporte son expertise pour l’analyse du cadre légal français, la caractérisation des agrégats d’enrobés et leur étude en laboratoire, l’étude technico-économique et environnementale du choix de la solution retenue et l’étude du déploiement de la technique pour la région Alsace.

Début et fin de projet : 11/2016 – 06/2020
Pour en savoir plus : Fiche projet Interreg Rhin Superieur      Fiche projet Cerema

PECS

PECS

PECS - Ports Energy Carbon Savings - est un projet de coopération transfrontalière financé par Interreg 2 Mers. Il vise à développer, tester et valider des méthodes, outils et concepts pour une gestion efficace de l’énergie dans les ports et ainsi réduire leur bilan carbone. 8 technologies et 4 méthodes et outils (bilan énergétique, potentiel d’énergie renouvelable, analyse de l’amélioration de l’efficacité énergétique et outils de prises de décision pour le meilleur mix-énergétique) sont analysées sur 4 sites portuaires de 4 pays (France, Angleterre, Pays-bas et Belgique) dont le port de Dunkerque pour la France. 9 études de faisabilités (notamment économiques) d’utilisation de ces technologies, méthodes et outils doivent inciter les ports de petites et moyennes tailles à les adopter et à collaborer de part et d’autres des frontières pour réduire leurs émissions carbone.

Au sein des 9 partenaires du projet, le Cerema assiste le Port de Dunkerque pour accroître la valorisation de la chaleur industrielle et étudier le mix d’énergie renouvelable adapté pour répondre aux besoins énergétiques et électriques des ports.

Début et fin de projet : 07/2017 - 08/2020

Pour en savoir plus : Fiche projet Cerema

PyrenEOS

PyrenEOS

PyrenEOS est un projet de coopération transfrontalière financé par Interreg POCTEFA (France-Espagne-Andorre). Il vise à offrir 9 services innovants découlant de l’utilisation d’images satellite pour une mobilisation efficace des ressources naturelles et une gestion des risques naturels (eau, sols agricoles et couverture forestière). Ce projet de recherche industrielle construit une plateforme transfrontalière basée sur les capacités de télédétection dérivés de l’usage des images satellites du système d’observation terrestre européen Copernicus. Les 9 services sont développés et testées dans les territoires du Pays Basque, de Navarre, et Pyrénées-Atlantiques avec une vocation d’extension à l’ensemble des Pyrénées.

Parmi les 8 partenaires du projet, le Cerema travaille à la constitution de la plateforme pour une utilisation efficace de la ressource en eau.

Début et fin de projet : 07/2016 - 06/2020

RISSC

RISSC

RISSC - Amélioration transfrontalière de la prévention et de la gestion des Risques Sous-Sol engendrés par les terrains sous-Cavés - est un projet de coopération transfrontalière financé par Interreg France-Wallonie.  Il vise à améliorer et mutualiser les outils utilisés en Belgique et en région Hauts-de-France (régions avec des similitudes - géologie, relief, urbanisation et passé industriel) pour prévenir et gérer à l’échelle transfrontalière un risque identique mais parfois aborder différemment. Il réalise un inventaire transfrontalier du risque sous-sol. Il propose des solutions pour suivre et réduire le risque. Il créée une plateforme web de mutualisation des ressources existantes (règlements, données, méthodologies, etc.) et de mise à disposition de bonnes pratiques et outils. Il propose des améliorations transfrontalières aux politiques locales en matière de prévention et de gestion des risques, d'aménagement du territoire et de sécurité civile.

Le Cerema participe à identifier et caractériser les cavités souterraines, leurs dégradations et les risques associés. Il collabore à la cartographie et l’évaluation des aléas de mouvements de terrains liés aux objets souterrains étudiés. Il étudie l’impact négatif des mines sous-jacentes à certaines cavités souterraines identifiées.

Début et fin de projet : 01/2018 - 12/2020

Pour en savoir plus : Fiche projet Cerema Site du web du projet

RISKCOAST

Sudoe

Riskcoast est un projet financé par Interreg SUDOE (espace sud-ouest européen). Sous la coordination du CTTC (Centre de télécommunication de Catalogne), le projet offre une vision intégrale des risques géologiques qui menacent la côte en considérant l’ensemble du bassin hydrologique et dans le contexte de changement climatique (glissements, subsidence du terrain lors des sécheresses due à l’exploitation intense des aquifères, érosion et perte de sol suite à des événements torrentiels, érosion des estrans et recul des deltas). Il porte sur l’amélioration de la coordination et de l'efficacité des moyens de prévention, la gestion des catastrophes et la réhabilitation des zones sinistrées en proposant des mesures naturelles et d’adaptation à long terme.

Le Cerema participe à l’identification et le développement de nouveau outils de détection, à la définition commune des seuils d’alerte à prendre en compte et assurera le pilotage d’exercices comparée de gestion de crise pas des autorités locales compétentes.

Début et fin de projet : octobre 2019 – septembre 2022

RISVAL

RISVAL

RISVAL - Risque Sismique et Vulnérabilité ALpine - est un projet de coopération transfrontalière entre les collectivités des vallées alpines, financé par Interreg ALCOTRA (France-Italie).  RISVAL vise à mieux caractériser le risque sismique de la région alpine frontalière, soumise le plus souvent à des séismes de faible intensité mais potentiellement à des évènements destructeurs (tous les 30 ans environ). Un des objectifs de RISVAL est de permettre de caractériser les intensités macrosismiques rapidement après un évènement. Seront également développés des outils partagés pour qualifier la vulnérabilité des bâtiments et des infrastructures stratégiques. Coordonné par la Région autonome Vallée d’Aoste (Italie), RISVAL implique les autorités régionales et locales pour la mise en place d’outils de gestion du risque sismique : structures communes de bases de données pour améliorer la connaissance et la gestion transfrontalière du risque, système de surveillance transfrontalier innovant et stratégies transfrontalières pour réduire les conséquences des risques sismiques. 

Le Cerema met à disposition sa connaissance des terrains et son expérience pour améliorer les cartes de prédiction des mouvements forts en temps quasi-réel (shakemaps). Il réalise également des mesures sur sites d’estimation de la vulnérabilité d’ouvrages d’art routiers (A51 et viaduc d’accès au tunnel du Mont-Blanc, dit des Egratz).

Début et fin de projet : 06/2017 – 06/2020

Pour en savoir plus : Fiche projet Cerema

Sapyra

SAPYRA

SAPYRA est un projet de coopération transfrontalière financé par Interreg POCTEFA (France-Espagne-Andorre). Il vise à améliorer la sécurité des accès pyrénéens, en particulier à la Principauté Andorre face au risque d’avalanches. Ce risque est estimé accru dans le contexte de changement climatique : augmentation des chutes de neige sur des périodes qui ont tendance à augmenter. Par la réalisation d’infrastructures de protection (en particulier pare-avalanches), et la mise en place d’outils de prévention, SAPYRA vise à diminuer sensiblement le nombre de jours et d'heures de fermeture des itinéraires concernés et développe l’information et la coopération transfrontalière de manière pérenne.

Le Cerema réalise les études de mobilité et d’accessibilité aux zones concernées.

Début et fin de projet : 09/2016 - 08/2020

SeRaMCo

SeRaMCo

SeRaMCo est un projet financé par Interreg Nord Ouest. Il vise à accroître la part de matériaux recyclés dans la fabrication du ciment et du béton préfabriqué tout en garantissant le coût et la qualité des produits recyclés utilisés. Le recyclage sera amélioré, de nouveaux bétons et de nouvelles technologies pour sa fabrication seront développés et testés. Les produits proposés seront testés avant commercialisation dans trois régions pilotes : la ville de Seraing (Belgique), celle de Saarlouis (Allemagne) et la département de la Moselle en France. Cette phase de test est précédée d’un accompagnement de la chaîne logistique et des acteurs des marchés de niche concernés.

Le Cerema apportera ses connaissances en Analyse de Cycle de Vie (ACV) et en caractérisation des propriétés mécaniques et de durabilité des bétons. Il a également pour rôle d'accompagner le Conseil départemental de la Moselle pour l'acquisition sur un chantier routier d'un produit préfabriqué issu du projet. Ce chantier pilote permettra d'analyser les performances mécaniques et de durabilité du béton à base de matériaux recyclés sur un produit préfabriqué structurel, de type mur en L.


Début et fin de projet : 03/2017 – 09/2020

Pour en savoir plus : Fiche projet Interreg Nord Ouest

 

  

LIFE

LIFE

LIFE

LIFE-ADSORB est un projet financé par le programme européen Life. Il met en œuvre et teste un prototype innovant de rétention efficace des polluants des eaux pluviales issues de ruissellement de voirie, rejetées en milieu naturel. Il met l'accent sur la réduction des micropolluants organiques et minéraux : métaux, matières en suspension (MES), hydrocarbures et autres substances toxiques pour l'environnement (phtalates, alkylphénols, composés perfluorés, etc.) qu'ils soient présents sous forme dissoute ou particulaire. LIFE-ADSORB est piloté par la ville de Paris et fédère des laboratoires de recherche académiques (INRA et ENPC), le Cerema et le bureau d'ingénierie et de recherche EcoBird.

Le Cerema pilote l'évaluation de l'efficacité du filtre et contribue directement aux phases d'instrumentation, de réception et de modélisation du filtre. Il réalise en propre certaines analyses de micro-polluants et participe à l'évaluation environnementale pour la partie analyse de cycle de vie (ACV).

Début et fin de projet : Juillet 2018 – septembre 2023

Pour aller plus loin : Fiche Life du projet LIFE-ADSORB

LIFE-ARTISAN

LIFE

LIFE-ARTISAN (Achieving Resiliency by Triggering Implementation of nature-based Solutions for climate Adaptation at a National scale/Accroître la Résilience des Territoires au changement climatique par l’Incitation aux Solutions d’Adaptation fondées sur la Nature) est un projet financé par le programme européen Life. Il déploie un plan d'actions pour accroître la résilience des territoires français dont les Outre-Mer au changement climatique en incitant au recours aux solutions fondées sur la nature. Il contribue ainsi à la mise en œuvre du Plan National d’adaptation au changement climatique 2018-2022 de la France (Pnacc-2). Il met un place un programme démonstrateur de dix projets d’adaptation fondée sur la nature répartis sur l’ensemble du territoire français. 13 plateformes régionales seront également mises en place pour appuyer le déploiement de solutions d’adaptation fondées sur la nature. LIFE-ARTISAN est un projet piloté par l’Agence française pour la Biodiversité (AFB) et fédère de nombreux partenaires locaux, régionaux et nationaux, du secteur public mais également du secteur privé.

Les équipes du Cerema sont particulièrement impliquées dans la conception de la plate-forme numérique, centre de ressources, dédié aux solutions fondées sur la nature, dans la réalisation d’un inventaire des ressources disponibles, et dans le développement de nouveaux outils ainsi que dans l’animation, la formation et l’évaluation du programme démonstrateur.

Début et fin de projet : 2020 – 2027

 

  

FEDER

DIGUE2020

Digue 2020

DIGUE2020 est un projet financé par le Feder distribué par la Région Provence Alpes Côtes d’Azur, le Contrat de Plan Etat-Région (CPER) ainsi que le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône. Il vise à créer une digue « expérimentale » dédiée à la recherche sur les digues maritimes par l’observation in situ de son comportement afin d’améliorer la maîtrise du risque de submersion. Les connaissances développées et partagées via un site internet permettront à moyen terme des projets de confortement ou de nouvelles digues de conception plus durable via le traitement à la chaux de matériaux présents sur place ; mode de conception plus économe en ressources et moins consommateur d’énergie puisqu’il limite le transport de matériaux.

Le Cerema contribue au travail de recherche et innovation pour le conception de la digue « expérimentale », coordonne et rapporte le volet « Quantifier les conséquences des actions de la mer sur la plateforme de recherche » et encadre l’une des trois thèses, dédiée à l’amélioration de l’auscultation des digues par procédés non-destructifs.

Début et fin de projet : 04/2016 - 08/2020

Pour en savoir plus : Fiche projet Cerema

COPTER

Copter

COPTER (Coopération Drones véhicules Terrestres) est un projet financé par le Feder distribué par la Région Normandie. Il vise à mettre en œuvre un système de perception élargie d’une scène routière en couplant un véhicule terrestre autonome et un drone. L’objectif est la reconstruction 3D de l’environnement afin d’aider à la navigation un véhicule autonome : analyse du trafic, définir l’espace libre, s’y localiser précisément, planifier la trajectoire et estimer les comportements (utilisation des voies, franchissement de lignes, vitesses, distance inter-véhicules).

Le Cerema contribue à traiter les données collectées et à extraire les objets dynamiques de l’environnement pour les utiliser dans l’analyse de trajectoires. Il valide les mesures embarquées par un dispositif bord de voie développé dans le cadre du projet.

Début et fin de projet : 10/2016 - 09/2020

Pour en savoir plus : Fiche Esigelec  Fiche projet Cerema

DAISI

Daisi

DAISI (Data science) est un projet co-financé par le Feder distribué par la Région Normandie. Projet de recherche amont, il vise à structurer des travaux menés en sciences des données en fédérant les forces et moyens des acteurs impliqués pour analyser de grandes quantités de données utiles notamment pour l’environnement urbain.

Le Cerema travaille au domaine de la sécurité routière et plus précisément l'estimation des comportements et des trajectoires défaillantes comme par exemple les incidents aux intersections de routes de rase campagne. Ces travaux font suite au projet RoadTrac financé par la Région Normandie.

Début et fin de projet : 10/2016 - 09/2020

Ezponda

Feder

Ezponda (« Falaise » en langue basque) est un projet initié par la Communauté d'Agglomération du Pays Basque. Né des réflexions d'un Groupement d'Intérêt Scientifique dédié au Littoral basque, il est co-financé par le Feder.  Ce projet de recherche appliquée étudie les paramètres mécaniques et chimiques à l’origine de l’altération des falaises rocheuses de la côte basque et des ouvrages de défense. En particulier, le projet aborde la forte instabilité des falaises basques (formations géologiques vulnérables aux intempéries et pluies abondantes) et les ouvrages de défense des baies exposés à un océan agité. Deux sites sont instrumentés et suivis : falaise de la Corniche à Bidart, la route de la Corniche, les digues et le Fort de Socoa à Urrugne et Ciboure.

Le Cerema contribue aux développements de méthodes pour mobiliser la connaissance scientifique au service de la gestion opérationnelle du littoral en constituant des outils adaptés aux besoins des collectivités. Par sa connaissance des ouvrages côtiers, il contribue à améliorer les modalités de surveillance et d’entretien de ces ouvrages.

Début et fin de projet : 01/2019 – 12/2020

ELSAT 2020

Elsat 2020

ELSAT 2020 by CISIT(Eco-mobilité, Logistique, Sécurité & Adaptabilité des Transports à l'horizon 2020) est un projet co-financé par le Feder, l’Etat et la Région Hauts de France. Il réunit la recherche en transport et mobilité durable de la plupart des établissements et des organismes scientifiques de la Région Hauts-de-France. ESLSAT 2020 by Cisit rassemble plusieurs projets de recherches dont le projet VITICOL (Voies d'Introduction des Technologies de l’Information et des Communications dans les Organisations Logistiques et de Transport) qui associe le Cerema.

Au sein du projet VITICOL, le Cerema contribue à comprendre l'impact des technologies de l’information et des communications (TIC) sur les organisations logistiques et de transport (OLT) propres au e-commerce et aux circuits courts alimentaires de proximité. Dans ce cadre, sont plus particulièrement étudiées les dynamiques de diffusion des TIC (leviers, freins et acceptation à leur utilisation) et leur rôle dans le développement de pratiques plus collaboratives entre les acteurs, en particulier pour le partage de ressources logistiques : espace de stockage, véhicule, etc.

Début et fin de projet : du 01/2015 au 12/2019 // PROJET ACCOMPLI

MLA3

MLA3

MLA3 (Mouvements lents dans les Alpes : Anticiper et Aménager) est un projet co-financé au titre du Programme Interrégional du Massif des Alpes (POIA-FEDER) géré par la région Provence Alpes Côte d'Azur (en partenariat avec la région Auvergne Rhône Alpes).

Il vise à mieux comprendre et à modéliser les glissements de terrain lents de type argileux, dans un contexte de changement climatique, afin de mieux les anticiper et envisager l’aménagement dans les zones affectées. Le projet repose sur le suivi de sites pilotes le long de la RN85 (route Napoléon). Pour chaque site pilote, le projet produit une réflexion avec l’ensemble des acteurs des territoires affectés (un tiers du budget consacré aux Sciences Humaines et Sociales) pour améliorer la gestion du risque de ce type de phénomène à évolution lente. 4 communes sont impliquées, le Conseil départemental de l’Isère ainsi que la direction Interdépartementale des Routes (DIR) Méditerranée, le service de restauration des terrains en montagne de l’Isère (RTM 38) et le Pôle Alpin des Risques Naturels (PARN).

Le Cerema intervient sur les 4 axes du projet : (A) caractérisation des massifs et connaissance des mécanismes de glissement à l’œuvre, (B) instrumentation et suivi des mouvements, (C) modélisation pour anticiper et (D) mise en discussion autour de la gestion des risques induits par les glissements lents.

Début et fin de projet : du 04/2018 au 03/2021 

 

        

Mecanisme pour l’interconnexion en Europe – MIE

C-ROADS

C-ROADS

C-ROADS France est un projet financé par le mécanisme pour l’interconnexion en Europe (Connecting Europe Facility – CEF). C-ROADS France est un projet de déploiement pilote de systèmes de transport intelligents coopératifs et se place dans la continuité du projet européen SCOOP. Il étend SCOOP à de nouvelles régions et travaille à l’analyse et à la spécification technique de nouveaux cas d’usage dont des cas d’usage urbains et une application smartphone. Il participe à la C-Roads Platform européenne qui réalise la synthèse des retours d’expérience des projets nationaux et préfigure des évolutions et des orientations techniques et fonctionnelles des futurs systèmes déployés en Europe.

Le Cerema est partenaire du projet. Il contribue à la rédaction des spécifications fonctionnelles et techniques des cas d’usage. Il apporte également un soutien en assistance à maîtrise d’ouvrage à certains gestionnaires routiers impliqués. Il aide à la validation et à l’évaluation des dispositifs et des cas d’usage.

Début et fin de projet : 04/2016 - 02/2020

Pour en savoir plus : Fiche C-Roads France du programme CEF      Fiche projet Cerema

Datex II PSA

DATEX II PSA

Datex II PSA  est un projet financé par le mécanisme pour l’interconnexion en Europe (Connecting Europe Facility – CEF), lancé en 2016. Le projet travaille sur le standard européen d’échanges de données de gestion du trafic routier, DATEX II, afin de faciliter son déploiement en Europe et étendre son usage dans de nouveaux domaines en rapport avec les besoins des utilisateurs et décideurs (milieux urbains, données ouverts, systèmes de transport intelligent coopératifs dits C-ITS). Le standard DATEX II permet d’uniformiser les échanges d’information entre gestionnaires routiers, fournisseurs de données et utilisateurs, en particulier à travers les frontières.

Le Cerema est le partenaire français du projet. Il pilote la partie « données de localisation » du standard DATEX II et contribue particulièrement à la documentation émise pour les utilisateurs, les rédactions de normes (série CEN/TS 16157 du Comité européen de standardisation - CEN) et leur édition (2 des 7 parties du standard DATEX) ainsi que l’harmonisation de l’utilisation de DATEX II pour les C-ITS.

Début et fin de projet : 2016-2020

EU-EIP

EU-EIP

EU-EIP ou European ITS Platform est un projet financé par le mécanisme pour l’interconnexion en Europe (Connecting Europe Facility – CEF). Il vise le déploiement des systèmes de transport intelligent (Intelligent Transport System en anglais – ITS) de manière intégrée à l’échelle des réseaux de transport routier transeuropéen. Il repose sur une plateforme permettant aux ministères nationaux, aux gestionnaires de la route et aux partenaires des secteurs publics et privés de coopérer pour favoriser et optimiser le déploiement harmonisé des ITS.

Le Cerema est partenaire du projet et à ce titre participe à l’élaboration de recommandations pour le déploiement des ITS pour la gestion du trafic, les services d’information aux acteurs des transports fret et logistique. Il contribue également au définition des critères de qualité des services ITS, pour le déploiement des véhicules autonomes et systèmes coopératifs ainsi que sur le standard d’échange de données (DATEX II). Il participe également à l’évaluation du déploiement des ITS. Egalement, le Cerema porte les positions françaises sur les ITS pour le compte du Ministère de la transition écologique et solidaire (MTES).

Début et fin de projet : 07/2015 - 12/2020

Pour en savoir plus : Fiche EU ITS Platform du programme CEF

FENIX

CEF programme

FENIX, « A European FEderated Network of Information eXchange in Logistics », est un projet financé par le mécanisme pour l’interconnexion en Europe (Connecting Europe Facility – CEF).   Il vise à réaliser des déploiements et des expérimentations de services de transport intelligent (STI) pour le fret et la logistique sur une douzaine de corridors européens d’échanges et de transports multimodaux dont trois en France. FENIX est coordonné par ERTICO et rassemble 26 partenaires de 12 pays européens dont 6 partenaires français. Il s’inscrit dans la continuité du projet AEOLIX (Horizon 2020) dont le Cerema est partenaire.

Le Cerema appuie le déploiement d’équipements et de services sur les accès et la zone portuaire du Grand Port Maritime de Marseille dans le cadre du corridor méditerranée Lyon-Avignon-Marseille. Le Cerema intègre dans le projet le service de dématérialisation des procédures de transports, notamment celles relatives aux marchandises dangereuses.

Début et fin de projet : avril 2019 – mars 2022

InDiD

CEF programme

InDiD est un projet financé par le mécanisme pour l’interconnexion en Europe (Connecting Europe Facility – CEF). Il s’inscrit dans la suite logique des projets européens de systèmes de tranports intelligents coopératifs (C-ITS) SCOOP@F, C-ROADS France et InterCor auxquels participe le Cerema. Le projet a pour ambition d’élargir la couverture à de nouveaux sites d'expérimentation, et de développer  de nouveaux cas d’usages abordant  le milieu urbain, mais aussi des cas d’usage de perception augmentée pour le véhicule autonome. Grâce au déploiement de la connectivité sur l’infrastructure, InDiD permettra d’améliorer la sécurité et la gestion coopérative du trafic. Coordonné par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, il rassemble 24 partenaires comprenant des collectivités, des gestionnaires routiers et des entreprises du secteur.

Le Cerema est responsable de la mise au point de certaines des spécifications du système global, composé de véhicules connectés, d’unités de bord de route, d’unités véhicule gestionnaire et de plateformes de gestionnaires, et des évolutions du standard européen d’échanges de données de gestion du trafic routier, DATEX II.

Début et fin de projet : été 2019 – 2023

InterCor

InterCor

InterCor est un projet financé par le mécanisme pour l’interconnexion en Europe (Connecting Europe Facility – CEF). C’est un projet de déploiement pilote de services et de systèmes de systèmes de transport intelligent coopératifs (C-ITS) avec un focus plus spécifique sur le fret et le trafic lourd. Le réseau couvert est en France, Angleterre, Flandres et Pays-Bas (axes Londres – Lille – Paris – Rotterdam). InterCor alimente la plateforme C-ROADS.

Le Cerema n’est pas partenaire du projet Intercor mais apporte un appui aux Directions interdépartementales des routes impliquées (DIR).


Début et fin de projet : 09/2016 – 02/2020

Pour en savoir plus : Fiche InterCor du programme CEF

SCOOP

SCOOP

SCOOP@F est un projet financé par le mécanisme pour l’interconnexion en Europe (Connecting Europe Facility – CEF). C’est un projet de déploiement pilote de systèmes de transport intelligents coopératifs (C-ITS), c’est-à-dire basés sur l’échange d’informations entre véhicules connectés et entre le véhicule et la route. Il est basé sur le déploiement d’unités de bord de route dans 5 territoires français : Isère, Ile-de-France, Bordeaux, Bretagne et l'autoroute A4 gérée par la Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France (SANEF). Le projet programme également des tests croisés avec d'autres projets européens et notamment : Autriche, Portugal et Espagne. Les objectifs sont l’amélioration de la sécurité routière et la sécurité des agents de maintenance, la validation de modes de communication entre véhicules et infrastructures routières et l’amélioration de la collaboration entre fabricants automobiles et opérateurs routiers. Un enjeu de taille est également la démonstration de la possibilité d'hybridation des communications courte portée (en Wifi) et longue portée (en cellulaire), dans le but d'améliorer le service à l'usager et donc la sécurité sur les routes.

Le Cerema n’est pas partenaire du projet mais apporte un appui à la Direction générale des infrastructures de transports et de la mer (DGITM) du Ministère de la transition écologique et solidaire (MTES) ainsi qu’aux trois Directions interdépartementales des routes (DIR) impliquées : aide à la définition des cas d’usages, à la réalisation des études d’impacts ou d'évaluation, au développement et à la validation des systèmes.

Début et fin de projet : 01/2014 - 12/2019 // PROJET ACCOMPLI

Pour en savoir plus : Fiche SCOOP@F du programme CEF

 

  

Commission européenne - DG MOVE

C The Difference

C The Difference

C The Difference est un projet financé par le service de la Commission européenne responsable de la politique de l’Union Européenne concernant les transports (DG-Move). Dans deux villes d’Europe, Bordeaux en France et Helmond aux Pays-Bas, des véhicules sont équipés d’une application permettant d’adapter la conduite en fonction des infrastructures (feux rouges notamment L’analyse des données sur 18 mois d’opération permettra d'évaluer les services fournis sur les aspects fluidification du trafic routier, sécurité des usagers et impact sur l’environnement.

Le Cerema analyse les données des dispositifs déployés concernant les services Glosa (Green Light Optimal Speed Advice), RLVW (The Red Light Violation Warning), IVSL (In vehicle Signage configuration – indication de dépassement de vitesse de 30 km/h en zone réglementée) et P&R (Park&Ride) développés sur la base des recommandations de la plateforme européenne C-ITS.

Début et fin de projet : 10/2016 - 09/2018 // PROJET ACCOMPLI

FRAME NEXT

FRAME NEXT

European Framework Architecture ou FRAME NEXT for Intelligent Transport Services est un projet financé par le service de la Commission européenne responsable de la politique de l’Union Européenne concernant les transports (DG-Move). Coordonné par AustriaTech, il propose une méthode et un outil pour améliorer et étendre l'architecture européenne commune existante (FRAME Architecture) de déploiement de services de transport intelligent – STI – en Europe. Le projet intègre le développement de nouveaux services STI dans les Etats membres : interopérabilité du système « eCall » d’appel d’urgence automatique obligatoire pour tous les nouveaux modèles de véhicules particuliers, et les services C-ITS (informations en temps réel dans les véhicules connectés telles que des alertes chantiers, d’évènements inopinés et dangereux, trafic routier et itinéraire alternatif, stationnement parc relais et option multimodalité, etc.). Une plateforme d’appui pour l’utilisation de l’architecture FRAME sera mise en ligne sur internet.

Le Cerema est partenaire du projet aux côtés du Ministère de la transition écologique et solidaire (MTES/DGITM) et de l’association ATEC ITS France.

Début et fin de projet : 06/2017 - 06/2021

 

        

Commission européenne - DG MARE

SIMNORAT & SIMWESTMED

SIMNORAT - SIMWESTMED

Les projets européens SIMNORAT et SIMWESTMED (Supporting Implementation of Maritime Spatial Planning in the Western Mediterranean region/North Atlantic Region) sont initiés et co-financés par le service de la Commission européenne responsable de la politique de l’Union Européenne concernant les affaires maritimes et la pêche (DG-Mare). Menés par le Service hydrographique et océanographique de la Marine (Shom), il s’agit de deux projets transnationaux de planification de l’espace maritime dédiés au soutien de la mise en place par les États Membres de la Directive européenne établissant un cadre pour la planification de l’espace maritime. Ils fourniront des outils concrets et des éléments méthodologiques relatifs au processus de planification. Ils initient une collaboration transnationale pour gérer les questions spécifiques aux zones transfrontalières : Espagne et le Portugal pour SIMNORAT et Espagne, Malte et l’Italie pour SIMWESTMED.

Au sein d’un consortium piloté par le Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (SHOM), le Cerema met à disposition ses compétences développées et déployées dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale pour la Mer et le Littoral et des documents stratégiques de façade (DSF). Le projet SIMNORAT a été clôturé les 29 et 30 janvier par une conférence organisée à Brest.

Début et fin de projet : 01/2017 - 12/2018 // PROJET ACCOMPLI

Fiches EASME des appels à projet SMINORAT et SIMWESTMED      Fiche projet Cerema

SIMAtlantic

SIMAtlantic

SIMAtlantic (Supporting Implementation of Maritime spatial planning in the Atlantic) est financé par la Direction générale des affaires maritimes (DG-Mare) de la Commission européenne (enveloppe communautaire du Fond européen pour les affaires maritimes et la pêche - FEAMP). Le projet vise l’échange de bonnes pratiques et de données pour le mise en œuvre de la Directive européenne sur la planification des usages maritimes (DCPEM) qui doit permettre d’exploiter mais aussi protéger durablement l’espace maritime européen. Il produira notamment une plateforme web d’accès aux cartographies afin d’améliorer la connaissance des citoyens sur ces enjeux littoraux et maritimes. Coordonné par l’université irlandaise de Cork, le projet réunit onze partenaires des cinq pays européens de l’arc atlantique (France, Royaume-Uni, Espagne, Portugal, Irlande).

Le Cerema apporte son concours pour l’identification des caractéristiques géographiques et environnementales de l’arc atlantique (données sur la nature des fonds marins, bathymétrie, données biologiques, etc.) ainsi que pour la production d’outils innovants de diffusion des données. Le Cerema valorise ainsi son implication dans la mise en œuvre de la stratégie maritime et littorale nationale.

Début et fin de projet : juillet 2019 à juillet 2021

Pour en savoir plus : Fiche Marine Spatial Planning Platform

 

  

Réseau COST

Réseau européen COST GABI

Réseau européen COST GABI

Le réseau européen COST GABI - Shallow geothermal application for buildings and infrastructures - s’intéresse à la conception et à l’intégration de systèmes géothermiques dans des éléments de fondations, de soutènements ou de tunnels. Le réseau COST GABI est piloté par l’Ifsttar et rassemble 27 pays.

Le Cerema participe au groupe de travail 4 concernant la conception mécanique spécifique de ces ouvrages. Le Cerema a notamment organisé un benchmark sur la justification mécanique de pieux géothermiques, qui a permis d’apprécier et d’évaluer les différentes approches disponibles. Ce travail s’inscrit dans la continuité des actions menées par le Cerema dans le domaine depuis 2009, au travers notamment du projet ANR GECKO (2012-2015) puis de la participation à la rédaction de recommandations sous l’égide du CFMS et du SYNTEC.

Début et fin de projet : 2015 – 2019

Réseau européen COST 341

Réseau européen COST 341

Le réseau européen COST 341 Habitat Fragmentation due to Transportation Infrastructure est un réseau européen créé en 1998 sous l’impulsion de Infra Eco Network Europe (IENE) qui aborde les enjeux de fragmentations des habitats de la faune conséquents à la création d’infrastructures linéaires de transport. Il est piloté par l’IENE et rassemble 16 pays et une ONG. Les travaux du COST se sont clos en 2003 mais connaissent actuellement une phase de mise à jour du guide produit en 2003 ; l'édition se fera au format web uniquement.

Le Cerema contribue activement à la mise à jour du COST 341 « European Wildlife & Traffic Handbook » et valorise ainsi son expertise acquise au niveau nationale sur le suivi et l’évaluation des impacts et solutions, les passages à faune, et les mesures compensatoires.