7 novembre 2019
Maison impactée par la subsidence à Semarang, entourée d'eau
B. Guezo
Les littoraux sont des espaces fragiles exposés aux aléas naturels, qui peuvent être fortement perturbés par le développement rapide de l’urbanisation et par les effets du changement climatique. Cet ouvrage présente le cas de l’agglomération indonésienne de Semarang située en bordure de la mer de Java, confrontée à différentes problématiques telles que la subsidence.

Couverture de l'ouvrageCet ouvrage a été réalisé à la suite d'une mission du Cerema en Indonésie, avec l'Université Diponegoro (UNDIP), à Semarang, une ville de 1,7 millions d'habitants sur l'île de Java en Indonésie, située sur le littoral et à flanc de colline.

L'objectif était d'appréhender à partir du cas concret de Semarang les défis auxquels les littoraux peuvent être confrontés dans un contexte d'urbanisation et de changement climatique. 

 

Un littoral impacté par l'urbanisation et la subsidence

La particularité du littoral de Semarang, densément peuplé, résulte de son exposition à une subsidence très active qui se traduit par un affaissement du sol pouvant atteindre jusqu’à 13 cm par an. La ville s'est développée vers le littoral, sur des terrains sédimentaires non consolidés du quaternaire. 

En raison de l’urbanisation, ce territoire subit dans sa bande côtière les effets de la subsidence, c’est-à-dire du tassement des sols, conjuguée à une forte érosion marine et à une rehausse du niveau marin. L’accroissement démographique a également des effets indirects aggravants sur le risque d’inondation.

Le Cerema a mené une analyse en collaboration avec l’université Diponegoro – Undip (Indonésie) pour identifier les processus à l’oeuvre. Le travail produit a bénéficié du soutien de l’Ambassade de France en Indonésie et des ministères chargés de la recherche et des affaires étrangères des deux pays.

 

Durant cinq ans, les scientifiques du Cerema et de l'UNDIP ont identifié les processus à l'oeuvre, puis ont déployé une approche résiliente pour identifier des solutions.

La première partie de cet ouvrage revient sur les enjeux généraux des littoraux en tant qu'espaces urbanisés fragiles et sur l'intervention du Cerema et de l'UNDIP à Semarang. Dans la seconde partie, une analyse du territoire mettant en évidence le phénomène de subsidence et les défis relatifs au devenir de la bande côtière est proposée. En effet, le territoire présente des vulnérabilités à différents niveaux: population, 

 

La résilience, une démarche en co-construction

Visualisation satellite montrant avec des couleurs les zones les plus touchées par la subsidence
Carte des mouvements verticaux (subsidence) issue de l’analyse SqueeSAR®. Données Sentinel-1 acquises entre le 14 octobre 2014 et le 19 juillet 2018. Auteur : TRE ALTAMIRA, 2018.

Les actions sectorielles ne suffisent pas pour agir sur le processus en cours : c’est en appliquant le concept de résilience qu’une voie s’ouvre vers la recherche de réponses adaptées. La troisième partie de l'ouvrage présente une démarche de résilience territoriale et les principes d’un observatoire de la subsidence.

La résilience, qui vise à prendre en compte les différentes perturbations qui peuvent affecter un territoire et interférer entre elles, doit permettre d’assurer un développement du territoire dans des conditions acceptables en répondant collectivement aux défis auxquels celui-ci est confronté, en particulier les effets du changement climatique.

Cette démarche a été appliquée à Semarang, avec la proposition de créer un observatoire local de la subsidence et de ses effets sur la bande côtière. Cette étape d'observation est nécessaire pour capitaliser les données souvent éparses et structurer un réseau en fédérant les acteurs publics et privés.

Cet observatoire permettra aussi d'orienter de manière stratégique le développement urbain, et de produire des actions contribuant à la résilience du territoire.   

Cette démarche visant à développer une dynamique de résilience recouvrait différentes actions:

  • Créer un lien entre le savoir scientifique et les praticiens (diffusion et partage de la connaissance),
  • Améliorer la compréhension des phénomènes en cours sur la bande côtière et de leurs impacts urbains, 
  • Identifier les besoins des personnes impactées : habitants, entreprises, gestionnaires,
  • Proposer un projet dans le sens d’une action collective impliquant les décideurs.

 

Quatre axes de travail principaux ont été identifiés pour cette démarche de résilience:
  • Établir un dispositif d’observation des effets de la subsidence,

  • Améliorer les conditions de vie des habitants par le développement d’un habitat résilient,
  • Adapter les infrastructures urbaines par l’innovation technique,
  • Favoriser une gestion globale de l’eau.

Largement illustré, l’ouvrage bénéficie de contributions de la part de scientifiques et d’experts qui sont intervenus concrètement sur le territoire de Semarang dans des contextes différents, apportant ainsi leur propre vision à l’analyse de la situation.