30 septembre 2020
Ville éclairage de nuit
B. Heschung CCO
Cette série de fiches a pour but d'inciter à une nouvelle approche de l'éclairage, en intégrant les enjeux de biodiversité, d’usage et d’économie d’énergie. Elle apporte aussi un décryptage de l'arrêté ministériel du 27 décembre 2018 portant sur les nuisances lumineuses pour en accompagner la mise en œuvre.

L’éclairage artificiel, utile aux activités de l’homme, impacte cependant le vivant, et notamment les espèces nocturnes et les espèces dépendant de l’alternance d’un cycle jour/nuit. Ce sujet, émergent, vient allonger la liste des menaces qui pèsent sur une biodiversité en péril.

 

Un éclairage utile, maîtrise, responsable

premiere page de la fiche 1

Au Cerema, établissement public comprenant des spécialités et des métiers très divers en relation avec l’aménagement urbain, les infrastructures, la préservation de l’environnement, etc., ce sujet est traité de manière très transversale, afin d’apporter les réponses les plus complètes possibles. Les analyses et préconisations qui en ressortent croisent différentes approches et points de vue, plutôt que de travailler par spécialité et risquer d’émettre des recommandations antagonistes.

A travers cette série de fiches, le Cerema veut aider les acteurs de l'éclairage à opérer les meilleurs choix en fonction du contexte et des besoins, dans le contexte d'une évolution réglementaire récente. Ces fiches s'adressent à un public large qui regroupe les différents acteurs de l'éclairage public et de l'aménagement urbain: collectivités bien-sûr, mais aussi les bureaux d'études, les concepteurs et fabricants d'éclairage, les installateurs, les urbanistes, les spécialistes de la biodiversité et de l'environnement, les citoyens et associations.

L’ambition première est de contribuer à créer une culture et un vocabulaire communs entre ces acteurs afin de les engager à agir de manière concertée vers une réduction de la pollution lumineuse et de ses impacts sur la biodiversité.

Partant du principe que l’éclairage artificiel n’est par essence pas "naturel" et induit de fait une modification de l’environnement nocturne, un certain nombre de règles basiques peuvent être appliquées pour réduire ses effets négatifs quelle que soit la technologie considérée. Cela doit permettre une cohabitation nocturne plus harmonieuse entre l’Homme et les autres êtres vivants, dans une période où la biodiversité est particulièrement menacée.

Ces règles, qui répondent aussi à d’autres enjeux comme la sobriété énergétique et la santé humaine, se fédèrent autour de la notion d’éclairage utile, maîtrisé et responsable qui est développé dans les fiches.

Les cinq premières fiches sont en ligne, quatre autres seront publiées prochainement.

 

Premières fiches autour de la biodiversité et de l'arrêté ministériel

Fiche n° 01 - Adapter l’éclairage aux enjeux de biodiversité du territoire

Pour leur survie, l’objectif des espèces à moeurs nocturnes est de répondre à cette problématique : « comment vivre la nuit, sans nuit ? ».

Au fil de l’évolution et de la sélection naturelle, depuis environ 4 milliards d’années, les espèces se sont adaptées à l’alternance jour/nuit en adoptant des stratégies efficaces pour ce type de vie. Cette fiche permet de découvrir ce que les recherches disent sur les interactions entre la biodiversité et la lumière artificielle. Elle décrit les principaux effets connus de l’éclairage sur les espèces et propose des recommandations à mettre en oeuvre dans le cadre d’un plan de gestion de l’éclairage adapté aux enjeux de biodiversité à l’échelle d’un territoire.

 

Fiche n° 02 - Intégrer les enjeux de biodiversité nocturne dans la planification et les outils opérationnels

rue piétonne de Nice éclairée la nuitLa collectivité dispose de nombreux outils qui peuvent être mobilisés pour mieux prendre en compte la biodiversité nocturne dans l’aménagement de son territoire, et ce sur de multiples thématiques et à différentes échelles :

  • des documents de cadrage, schémas régionaux, stratégies et chartes qui fixent des orientations sur des territoires importants : SRADDET, SRB, PNR, SAGE
  • des outils de planification territoriale et de l’urbanisme : SCoT et PLU(i)
  • des outils contractuels qui permettent de mobiliser des partenaires sur la base du volontariat : contrat de transition écologique (CTE), autorisation d’occupation temporaire du domaine public (AOT), obligation réelle environnementale (ORE)
  • des outils de planification des politiques énergétiques PCAET et de SDE

Cette fiche présente les modalités de mobilisation de ces différents outils dans un objectif de réduction de la pollution lumineuse et de ses impacts sur la biodiversité, illustrés par des cas concrets lorsque les ressources documentaires le permettent.

 

Fiche n° 03 - Choisir une source d’éclairage en considérant l’impact de son spectre lumineux sur la biodiversité

Les formes que peuvent prendre la lumière artificielle sont aussi diverses que les perceptions de celle-ci par les espèces...
La lumière se décompose en une multitude de longueurs d’ondes, comme le révèle un arc-en-ciel en séparant les longueurs d’ondes de la lumière du jour. Or les longueurs d’ondes ont un impact plus ou moins important sur la biodiversité en fonction des espèces. Le sujet central de la présente fiche est celui de l’impact du spectre lumineux sur la biodiversité, notamment sur la biodiversité animale. En effet, cet impact est à prendre en compte dans le choix des technologies d'éclairage car celles-ci peuvent présenter des spectres lumineux différents.

 

Fiche n° 04 - Comprendre l’arrêté ministériel du 27 décembre 2018 relatif aux nuisances lumineuses

Cette fiche suit la structure de l’arrêté ministériel, en détaillant les différentes catégories d’installations d’éclairage, les prescriptions temporelles (extinctions) et techniques (température de couleur, niveau et répartition du flux lumineux) qui s’y appliquent. Elle présente ensuite les cas spécifiques des zones à enjeux de biodiversité et  astronomiques et conclut sur le calendrier de mise en application des prescriptions de l’arrêté.

Le Cerema a aussi mis en ligne un dossier complet de décryptage de cet arrêté :

 


Les quatre prochaines fiches auront pour thématiques:

  • Normes, réglementations et recommandations en éclairage public,
  • Concevoir et gérer une installation d’éclairage pour limiter la pollution lumineuse,
  • Moduler l’éclairage artificiel : acceptabilité sociale et responsabilités de chacun,
  • Financer un projet d’éclairage intégrant biodiversité et sobriété énergétique.

 

Pour retrouver la série de fiches sur la boutique en ligne du Cerema: