1 juin 2023
Vue de la carte avec les points de couleur sur les friches en fonction des sources de données
Cerema
"Cartofriches" est un dispositif conçu pour recenser les friches (industrielles, commerciales, d’habitat…). Elaboré par le Cerema à la demande du ministère de la Transition écologique, son objectif est d'aider les collectivités et l'ensemble des porteurs de projets à localiser et caractériser les friches pour les réutiliser et ainsi réduire l’artificialisation des sols.
Plus de 9700 sites y sont aujourd'hui recensés à partir de différentes sources, et chacun peut contribuer à alimenter la base de données. Le Géostandard CNIG Friches a été mis au point pour faciliter l'échange des données et les données de Cartofriches sont intégrées dans l'API Données foncières du Cerema, en libre accès.

Le Cerema met régulièrement à jour les données de "Cartofriches". La base de données intègre des observatoires locaux et les sites candidats aux appels à projets régionaux du fonds friches.

 

Les nouveautés de Cartofriches en 2023

ancienne usine textile derrière la végétationMis en ligne par le Cerema à la demande du ministère de la Transition écologique, Cartofriches aide les collectivités et l'ensemble des porteurs de projets à localiser et caractériser les friches pour les réutiliser et ainsi réduire l’artificialisation des sols. 

L'application Cartofriches, présentée en Conseil de défense écologique le 27 juillet 2020, s’inscrit dans l’objectif de zéro artificialisation nette, alors que près de 24.000 hectares de sols naturels et agricoles sont urbanisés chaque année. 

L'application qui fournit une base de données "friches" homogène au niveau national présente des données ouvertes et disponibles en téléchargement sur data.gouv.fr, et est mise à jour régulièrement en intégrant des données remontées par les observatoires locaux. Elle est accessible sur le site Cartofriches, ainsi que sur l'outil UrbanSIMUL qui intègre depuis 2023 l'ensemble des sites répertoriés par Cartofriches et permet de mieux situer les friches dans leur contexte, de faciliter la planification et leur réhabilitation.

 

Les dernières nouveautés :

fricheLes mises à jour depuis janvier 2023 ont apporté à la fois de nouveaux lots de données et l'actualisation de données existantes, avec :

  • Les sites candidats au 3ème appel à projets “Fonds friches” (les sites issus des deux premiers appels à projets étaient déjà dans Cartofriches) ;
  • Un nouveau jeu de données locales vient rejoindre les sept observatoires locaux déjà présents : celui de l’EPF Normandie avec 635 friches ;
  • Mise à jour de l'observatoire de la DDT de l'Ain,
  • Les "Sites référencés Cartofriches" sont publiés sous licence ouverte sur le site data.gouv.fr https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/sites-references-dans-cartofriches/

À ce jour, l'application identifie plus de 9700 sites potentiellement en friches, dont plus de 3 000 issus d’acteurs locaux.

La dernière nouveauté : les données de Cartofriches sont désormais également intégrées dans l'API Données foncières du Cerema, en libre accès.
Il est donc maintenant possible:

  • d'accéder aux données d'une friche via son identifiant unique ;
  • d'accéder à l'ensemble des friches pour une commune, un département ou une emprise rectangulaire demandée (bbox) ;
  • d'accéder, en format GeoJSON, à l'ensemble des friches pour une commune, un département ou une emprise rectangulaire demandée (bbox).

Toutes les réutilisations des données de l'inventaire des friches sont à présent répertoriées comme "Réutilisations" sur le site

 

 

Le Cerema œuvre à la standardisation des données

 

avec le "Groupe de travail Friches" qu'il anime

 

au sein du Conseil National de l'Information Géolocalisée (CNIG).

 

 

Issu du modèle initial de Cartofriches, le géostandard CNIG Friches a été élaboré en un temps record en 2022 avec l'ensemble des parties prenantes, et il a été validé par la Commission des standards du CNIG.

Ce standard d'échange de données est désormais partagé par tous les maîtres d'ouvrage d'inventaires territoriaux de friches aussi bien que par les développeurs de solutions numériques.

Il donne de la cohérence aux travaux locaux, facilite les échanges entre tous les acteurs de l'écosystème, et constitue le format d'intégration des données dans Cartofriches.
Il présente la particularité d'avoir, pour la première fois dans l'histoire des géostandards, fait  l'objet d'une coordination étroite entre le CNIG et Etalab, permettant son référencement sur schema.gouv.fr qui apporte des outils de documentation, d'édition et de validation des données, en lien étroit avec la publication des données "Sites référencés dans Cartofriches" sur data.gouv.fr.

La thématique Friches bénéficie ainsi d'une intégration totale entre l'aspect standardisation de données, la plateforme et inventaire national Cartofriches, et les outils d'édition et de publication de données ouvertes.

Utiliser la connaissance locale des sites en friche

capture d'écran d'une ficheAfin de limiter l’étalement urbain, une solution est en effet de développer des projets sur d’anciens sites industriels, ou d’autres espaces désaffectés. L’outil Cartofriches permet de visualiser sur une carte ces sites en friche à l’échelle nationale, et constitue un outil pour la prise de décision.

Il est alimenté par des données nationales permettant un pré-recensement de sites potentiellement en friche, et surtout par la connaissance locale (inventaires et observatoires locaux, études, remontées d'information des acteurs locaux…).

Les friches apparaissent en fonction du choix de la source de données ou de leur localisation, soit directement via la cartographie soit en entrant une adresse ou une ville pour faire apparaître les friches les plus proches. Pour chaque site, une fiche présente la surface, la localisation, les informations sur les propriétaires actuel et précédent, les références cadastrales, le bâti, le contexte urbain et les caractéristiques du sol, quand ces données sont disponibles. 

Le visualiseur Cartofriches (celui que l’on retrouve en ligne) est le fruit d’un développement informatique mené par le Cerema, via la technologie R Shiny. Dans la poursuite de l’objectif d’ouverture de Cartofriches, dont les données sont déjà en opendata, le code de cette application a été mis en opensource : https://github.com/CEREMA/cartofriches.

L'application Cartofriches propose un nouvel onglet intitulé "Explorer les données" : Il s'agit d'un tableau dynamique, qui permet d'explorer l'inventaire des friches, à l'aide de quelques filtres portant sur leur statut (friche avec ou sans projet, friche reconvertie, etc...), leur surface, leur type (industrielle, d'habitat, etc...), leur localisation ou encore selon le producteur de la donnée.

capture d'écran moteur de recherche

 

Des outils pour contribuer facilement à cartofriches

Afin de constituer une base de données la plus complète de sites potentiellement en friche, l’équipe Cartofriches rassemble des données de sources multiples

  • D’une part le Cerema utilise des lots de données nationaux (Basol, Basias, les candidatures aux appels à projets, par exemple) pour assurer une pré-identification des friches sur tout le territoire national.
  • D’autre part nous rassemblons les recensements locaux pour consolider la base de données au plus près du terrain.

C'est en continuant d’intégrer les données des observatoires locaux et des études de recensement portées par des acteurs de l’aménagement que l'inventaire national pourra être le plus pertinent et mis à jour. Aussi le Cerema vous accompagne :

  • si vous avez des données sur les friches de votre territoire et souhaitez les valoriser sur Cartofriches ;
  • si vous souhaitez démarrer un travail de recensement.

Contactez-nous !

Toutes les informations pour alimenter Cartofriches sont disponibles sur le Portail de l'artificialisation des sols, dispositif partenarial dont le le Cerema fait partie. En outre, si vous souhaitez contribuer à enrichir l'outil de nouvelles données, vous pouvez contacter le Cerema via l’adresse : cartofriches@cerema.fr

A partir des données de Cartofriches, il est possible de développer des outils de conseil et d’accompagnement des collectivités et des porteurs de projets dans leurs démarches de réutilisation de friches.

 

La démo de l'outil Cartofriches

 

Le Cerema agit au quotidien pour le recyclage des friches, et propose une série d'outils pour les territoires:

Sur les outils numériques, en plus de Cartofriches, le Cerema développe et met en place :

  • UrbanSimul, outil d'aide à la construction de stratégies foncières ;
  • UrbanVitaliz, dispositif d'aiguillage des collectivités pour débloquer des projets de recyclage de friches.

Le Cerema est également présent auprès des territoires, de l'Etat et de ses services pour aider à la requalification des friches, que ce soit via des programmes nationaux comme Territoires d'industrie, ou en partenariat comme avec l'Agence d'urbanisme de l'agglomération marseillaise.