7 décembre 2018
Route de nuit
Le consortium du projet européen H2020 Empir SURFACE (Caractérisation photométrique de la chaussée pour un éclairage routier intelligent et efficace) s’est réuni en France sur le site de la société OPTIS près de Toulon.

Logo Empir

  Logo surface

 

 

Le consortium est composé d’instituts de métrologie européens, d’organismes et entreprises privées ayant une expertise du domaine routier, des capteurs et de la simulation. Valérie Muzet et Michèle Colomb y représentent le Cerema.

Ce projet prénormatif a pour objectif d’élaborer des spécifications techniques et métrologiques pour la mesure de la luminance et des coefficients de réflexion des revêtements routiers, en considérant par exemple le spectre des luminaires. Il concerne à la fois les méthodes de mesure en laboratoire, (comme avec le goniophotomètre du Cerema Centre-Est à Clermont-Ferrand) et les mesures sur site (comme avec l’appareil Coluroute du Cerema Est à Strasbourg). La photométrie des revêtements est mesurée avec un angle d’observation de 1° ce qui correspond à une conduite en milieu interurbain. Des échantillons de référence sont en cours de fabrication et permettront des inter-comparaisons entre les appareils européens.

Dans le projet EMPIR SURFACE, il s’agit également d’élaborer des lignes directrices prénormatives pour la caractérisation photométrique des revêtements en milieu urbain. C’est à dire pour de nouvelles géométries d’observation à une distance plus courte. Les nouveaux angles, qui sont en cours de définition, seront plus adaptés aux différents usagers de la voirie urbaine.

Le meeting a également permis de visiter le laboratoire de photométrie de la société OPTIS et d’apprécier des simulations de scènes routières sous éclairage public. Les coefficients de réflexion des chaussées, sont des données photométriques précieuses pour alimenter des modèles réalistes intégrés dans les logiciels de restitution d’images en 3 dimensions.

  • Ressources