10 septembre 2020
Vue aérienne d'un entrepot logistique
Marcinjozwiak
Le projet InTerLUD (Innovations Territoriales et Logistique Urbaine Durable) a pour objectif de favoriser une gestion de la logistique urbaine plus durable et économe en énergie fossile au niveau des agglomérations, par des démarches de concertation entre les acteurs publics et privés. Retenu par la ministre en charge des transports Elisabeth Borne le 7 février 2020, il s’inscrit dans le cadre de l’appel à programmes 2019 pour l’obtention de certificats d’Economie d’Energie (CEE).

logo interludLe secteur des transports est le deuxième en France en termes de consommation d’énergie et le principal émetteur de C02 avec 39% des émissions totales de gaz à effet de serre (chiffres 2015).

Le transport des marchandises est particulièrement concerné puisqu’il est encore très dépendant du mode routier et génère à la fois d’importantes émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques.

 

 

La logistique, levier important pour répondre aux enjeux de transition écologique

Infographie avec des camions sur le plan d'une ville
Adobestock

Pour favoriser la transition écologique et énergétique, les pouvoirs publics s’organisent et des Zones à faible Emission (ZFE) vont être créées dans 19 agglomérations pour limiter progressivement les conditions d’accès aux centres villes des véhicules trop polluants.

Par ailleurs, en se dotant d’une Stratégie Nationale Bas Carbone, la France s’est engagée à réduire de 75% ses émissions de gaz à effet de serre en 2050 par rapport à 1990.

Dans ce contexte, les acteurs économiques (transporteurs, grossistes, producteurs et industriels, grande distribution) et en particulier ceux qui assurent eux-mêmes le transport de leurs marchandises (artisans, commerçants…) auront également besoin d’être accompagnés pour s’adapter aux impératifs écologiques et énergétiques, tout en conservant leur compétitivité économique.

Le programme InTerLUD a vocation de créer ou renforcer les espaces de dialogue nécessaires entre les acteurs publics et économiques d’un même territoire ainsi qu’au niveau national, pour accompagner la transition vers une logistique urbaine plus durable et structurer les filières.

Le Cerema, spécialiste du transport et de la logistique urbaine, est membre du comité de pilotage. Ses experts ont été impliqués dans les réflexions sur les chartes de logistique urbaine, désormais inscrite dans la stratégie nationale "France logistique 2025".

 

Des chartes co-construites entre acteurs publics et privés pour une logistique urbaine plus durable

chargement d'un camion
Arnaud Bouissou - TERRA

Six collectivités qui ont expérimenté la mise en œuvre de chartes de logistique urbaine durables en 2017 et 2018 ont exprimé le besoin d’un accompagnement et d’outils méthodologiques. C’est l’objet du projet InTerLUD.

Conduit par le Cerema, la CGI (confédération du commerce de gros et international), l’Ademe (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) et le bureau d’études Rozo, le projet InTerLUD vise à engager en 3 ans, 50 chartes de logistique urbaine durable sur le territoire national.

Ces chartes ont vocation à contractualiser de nombreuses actions volontaires entre les acteurs publics et privés, entreprises à court terme, pour améliorer les conditions du transport des marchandises en ville.

Le programme s’adresse en particulier aux villes de taille moyenne et métropoles, dont les problématiques en termes de logistique urbaine peuvent être complexes. Il peut être financé jusqu’à 70% par les Contrats d’Economies d’Energie pour les communautés d’agglomérations et communautés de communes, à 50% pour les métropoles et communautés urbaines.

InTerLUD comprend cinq axes principaux :

  • Sensibiliser les acteurs (collectivités et filières économiques) aux enjeux actuels de la logistique urbaine, aux actions possibles et aux outils existants, tels que les chartes de logistiques urbaines. Des évènements territoriaux seront organisés en partenariat avec les collectivités et les entreprises, favorisant également la mise en réseau des différents acteurs.
  • Mettre en ligne une plateforme pour capitaliser les bonnes pratiques et mettre des outils en ligne à disposition des acteurs économiques (navigation GPS qui tienne compte des arrêtés de circulation des communes, localisation des points de recharge en énergie alternative, etc).
  • Accompagner les territoires qui se lancent d’ans l’élaboration d’une charte : il s’agit de subventionner de façon importante (jusqu’à 70 % pour les plus petites collectivités) le coût de réalisation des chartes de logistique urbaine. Des séminaires de mobilisation, réunissant acteurs publics et économiques, seront également organisés dans les territoires qui souhaitent bénéficier du programme, pour initier la dynamique à l’échelle locale.
  • Former les acteurs pour développer les compétences collectives des parties prenantes (outils et supports de formation des acteurs publics et économiques).
  • Evaluer de manière globale les effets du programme, au fil de l’avancement du projet, pour mesurer ses apports et l’atteinte des objectifs attendus en termes d’émissions ou de consommation d’énergie. Des indicateurs de résultat et une méthodologie d’évaluation seront donc définis.

 

Un site "boîte à outils" pour les acteurs de la logistique

page d'accueil du siteLe site web du projet InTerLUD sera en ligne dans les jours à venir. Elaboré par le Cerema, il se veut pratique et fournit les éléments pour mener à bien sa démarche de charte de logistique urbaine durable. Il présente notamment :

  • Le programme, ses résultats qui seront mis en ligne au fil de l’eau, et une carte dynamique des retours d’expérience
  • Les leviers d’action, depuis la sensibilisation et la formation, jusqu’à l’accompagnement.
  • Les enjeux de la logistique urbaine
  • Les principes de la charte
  • Les actualités en matière de logistique urbaine durable, disponibles par région.
  • Une boîte à outils pour faciliter l’organisation de la logistique urbaine.

Une newsletter sera aussi proposée très prochainement. 

Quel calendrier?

Logo des certificats d'économie d'énergieDès le mois d'octobre 2020, les acteurs intéressés par le projet sont invités à prendre contact auprès des pilotes du programme InTerLUD, l’enjeu du projet étant dans un premier temps de définir les territoires partenaires de la démarche. 

Plusieurs modalités d’action seront proposées pour contribuer à la mobilisation des acteurs de chaque territoire, co-construire les outils en ligne ou engager une charte de logistique urbaine durable avec l’aide de la boîte à outils déjà disponible: Engagement volontaire en faveur de la logistique urbaine durable.

Des ateliers territoriaux et webinaires seront ensuite organisés pour diffuser les connaissances auprès des territoires souhaitant s’engager dans la démarche, partager des retours d’expériences, favoriser la mise en réseau des acteurs et préparer la concertation.

Des formations seront proposées pour les collectivités et bureaux d’études autour de la rédaction des chartes de logistique urbaine.

 

Contact :

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter les partenaires pilotes du programme !

Ici, le contact Cerema :