14 décembre 2022
Zone commerciale en vue aérienne
Les enjeux de qualité de l’air et de réduction des gaz à effet de serre sont cruciaux dans un contexte de changement climatique et de la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans les territoires. Le Cerema développe GES Urba, une application d’aide à la décision en ligne, pour permettre aux collectivités d’intégrer les enjeux énergie-climat dans les projets de territoire. Les premiers retours d’expérience sont très encourageants.

Logo GES urbaL’application en ligne GES URBA est gratuite et ouverte à tous. Elle a été testée par plusieurs structures dont les retours sont très positifs.

 

Construire une démarche collectivement

GES Urba permet de construire collectivement des scénarios transversaux d'aménagement et d'échanger lors de la réalisation des documents d'urbanisme.

Il intègre les thématiques des documents d’urbanisme : localisation des zones à développer dans l’armature urbaine, typologies et normes des constructions neuves, mobilité des personnes et des marchandises, développement des énergies renouvelables et des réseaux de chaleur, réhabilitation du bâti, impacts des changements d’occupation des sols... Il permet aussi d’évaluer l’articulation entre les SCoT, PLU ou PLUi et le PCAET.

L’outil GES Urba, gratuit et disponible en ligne, a été testé en 2021 par deux territoires et une agence d’urbanisme dans le cadre de SCoT et PLUi de territoires en croissance démographique. Il s’agissait de récolter leurs retours d’expérience notamment sur la prise en main de l’outil avec l'accompagnement du Cerema et sur la mobilisation des données nécessaires à son fonctionnement. Chaque utilisateur a fait des recommandations pour améliorer l’outil.

 

Selon ces premiers retours, une des forces de l’outil réside dans sa capacité à quantifier les impacts énergétiques et carbone des actions d’urbanisme à l’échelle d’un territoire. Le tout dans une approche transversale, alors que les politiques publiques sont souvent segmentées par secteurs.

 

Bien que "très ergonomique" d’après les premiers utilisateurs, il s’agit d’un outil assez technique qui présente des données et résultats exhaustifs, ce qui nécessite un certain bagage technique et un accompagnement pour être utilisé.
Enfin, GES Urba permet d’ajouter des données d’entrée au fil de l’avancement d’un projet et ainsi d’affiner les hypothèses. Les objectifs finaux peuvent être entrés dans l’application ultérieurement. 

 

L'Agence d'urbanisme EPURES (agence d'urbanisme de la région de Saint-Etienne) l'a utilisé en 2021 dans le cadre de la formalisation du Schéma de Cohérence Territorial (SCoT) pour tester 3 scénarios et communiquer auprès des élus en matière d'impacts environnementaux, de leviers d'action permis par le SCoT, de pression foncière ou encore de mobilité et d'énergies renouvelables.

L'aspect à la fois sectoriel et global de l'approche, l'ergonomie, la clarté des résultats fournis par l'outil GES Urba ont été soulignés. L'outil a permis de sensibiliser sur les impacts environnementaux des politiques publiques.

Villers le Lac dans le pays de l'Horloge, vue des maisons type chalet
Villers-le-Lac dans le Pays Horloger - Wikimedia Commons

L'EPCI devenu Pôle d'équilibre territorial et rural du Pays Horloger (Bourgogne-Franche-Comté) accompagné par l'agence d'urbanisme a sensibilisé les élus en présentant des arguments chiffrés sur trois scénarios étudiés et en montrant l'impact climatique concret des politiques d'urbanisme, des enjeux de consommation d'espace, de mobilité, de dépendance à la Suisse. 

Accompagné d'un bureau d'études chargé de l'évaluation environnementale, l'EPCI Coutances Mer et Bocage (Normandie) a eu recours à GES Urba pour réaliser le Plan Local d'Urbanisme intercommunal, en particulier pour modéliser l'impact de l'accueil de nouveaux habitants. Ce territoire à la fois rural, littoral et péri-urbain qui réunit 48.500 habitants sur 49 communes a utilisé GES Urba dans le cadre de la modélisation de projets de construction, rénovation ou réhabilitation de logements, et l’impact de ces projets sur le territoire.

GES Urba a été utilisé à l'échelle de la commune et a permis d'affiner la cohérence entre planification urbaine et stratégie bas carbone.

Evaluer l'impact GES et énergétique d'un projet d'urbanisme

Maquette d'un projet de quartier
Arnaud Bouissou - TERRA

La localisation des futures constructions, l’organisation des mobilités, la conception des formes urbaines, la définition des modes d’alimentation en énergie : tout cela a un impact sur les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre (GES) d’un territoire.

Conçu pour aider les collectivités à s’inscrire dans la démarche de réduction des émissions de GES, GES Urba permet d’évaluer les projets d’urbanisme en prenant en compte de nombreux paramètres qui ont une influence sur les émissions de Gaz à effet de serre (GES) et les consommations d’énergie.

GES Urba explore les thématiques pour lesquelles le document d’urbanisme dispose de leviers d’action et s’adresse aussi bien aux collectivités (domaines de l’urbanisme et de l'énergie/climat notamment) qu’aux agences d’urbanisme ou aux bureaux d’études. Les utilisateurs peuvent construire des scénarios et modifier différents paramètres pour en déterminer l’impact en termes d’émissions de GES et d’énergie.

L’interface intègre un ensemble de questions auxquelles l’utilisateur apporte des réponses qualitatives ou quantitatives.

    Suite aux retours des premiers utilisateurs, le Cerema réfléchit à la manière de faire connaître et de transmettre le plus efficacement possible la méthode d’utilisation de l’outil.

     

    GES Urba constitue un outil précieux d’aide à la décision pour mettre en œuvre la loi Climat et résilience qui impose des objectifs de réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2040.
     

    Un panel de fonctionnalités pour définir son projet

    GES Urba offre plusieurs fonctionnalités, pour faciliter la définition des orientations stratégiques :

    • Des éléments de diagnostic du territoire intégrant de nombreuses thématiques pour faciliter l’élaboration d’un scénario fil de l’eau (consommation des logements, mobilité des personnes, réseaux de chaleur et EnR déjà présentes sur le territoire...)
    • Une analyse à différentes échelles (SCoT, PLU et PLUi),
    • La possibilité de travailler à différentes échelles : pôles, ensemble du territoire en fonction de l’avancement du projet et de la finesse souhaitée des hypothèses,
    • Articuler plusieurs thématiques et avoir une vision globale sur l’enjeu énergie-climat,
    • Deux formats d’expression des résultats : consommation d’énergie et émissions de GES générées et évitées.
    • Un accompagnement en ligne, notamment pour la collecte des données.

     

      L'outil continue son évolution, et intégrera prochainement un volet consacré à la qualité de l'air. De nouvelles fonctionnalités sont aussi prévues par faciliter l'utilisation.

       

      page d'accueil

       

      Les outils GES Cerema et Ademe : fiche de synthèse

        

      Contact Cerema