20 octobre 2022
Livreur à vélo en ville
Adobestock
C'est l'heure d'un premier bilan pour le programme CEE Innovations Territoriales et Logistique Urbaine Durable (InTerLUD) consacré au développement de stratégies locales de logistique urbaine durable et à la mise en place d'écosystèmes locaux d'acteurs publics et privés de la logistique urbaine. Le programme a été rejoint par 43 EPCI qui ont présenté les actions concrètes menées depuis deux ans lors des deuxièmes Rencontres Nationales InTerLUD qui ont réuni les grands acteurs du secteur.

logo InTerLUDLancé en 2020, le programme CEE InTerLUD (Innovations Territoriales et Logistique Urbaine Durable) visait à accompagner une cinquantaine de collectivités de moins de 250.000 habitants dans la co-construction de leur stratégie de logistique urbaine durable avec les différents acteurs. InTerLUD est un programme partenarial porté par le Cerema, Logistic-Low-Carbon et le BE Rozo. L'ADEME assure la présidence du Comité de Pilotage.

POrteur du programme

Des projets en construction dans 43 collectivités

Intervention d'Hélène De Solere lors des rencontres
Intervention d'Hélène de Solère qui pilote la démarche au Cerema

Le secteur des transports représente en milieu urbain de 35 à 50 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) dont 15 à 20% sont émis par le transport de marchandises, qui constitue un levier essentiel de réduction des émissions carbone. Par ailleurs, le déploiement des Zones à Faibles Emissions mobilité (ZFE-m) dans les villes pousse à établir des stratégies en matière de logistique urbaine : le programme CEE InTerLUD a permis aux collectivités de réfléchir avec les différents acteurs concernés au niveau local (transporteurs, commerces, services techniques, services de l'Etat...), pour construire une stratégie partagée sur ce sujet complexe. 22 des 43 EPCI accompagnés par le programme InTerLUD mettent en place une ZFE-m ou prévoient de le faire.

Mais la logistique, au croisement de nombreux enjeux pour les territoires, est un domaine complexe qui fait intervenir de nombreuses parties prenantes. L'intérêt de mettre en place un espace de dialogue entre ces parties et de co-construire une stratégie pour rendre la logistique plus sobre tout en étant en cohérence avec les différents besoins a été révélé durant ces deux années d'action. 

En deux ans, le chemin parcouru pour aider les villes et intercommunalités à se saisir des enjeux et à définir leur stratégie pour la logistique urbaine en intégrant pleinement les enjeux de réduction des émissions de gaz à effet de serre est important. 

43 EPCI ont rejoint la démarche, majoritairement par des territoires n'ayant jamais engagé de démarche de logistique urbaine durable, après un travail collaboratif mené avec l'appui de Logistic Low Carbon qui a facilité les contacts avec les fédérations professionnelles au niveau local et assuré la mise en route de la démarche d'engagement volontaire au sein des collectivités.

123 chargés de mission dans les collectivités ont été formés à la méthode collaborative InTerLUD.

 

Le déploiement local du programme InTerLUD est structuré en 4 grandes étapes:

  • Information et sensibilisation des acteurs publics et privés
  • Mobilisation autour de la rédaction d'une charte de logistique durable commune à travers la création de groupes de travail territoriaux.
  • Former les techniciens et élus des collectivités et les bureaux d'études qui les accompagnent (un appel à manifestation d'intérêt a été lancé auprès d'eux en juillet 2021 pour être formés à la démarche d'engagement volontaire, 18 bureaux d'études ont ainsi été référencés), et appuyer aussi les acteurs économiques par exemple sur le plan du développement des compétences ou la création d'applications numériques.
  • L'accompagnement et le financement pour la réalisation des chartes.

 

    Différents outils ont déjà été produits, tels que la méthodologie d'engagement volontaire en faveur de la logistique urbain durable. Le 4 octobre 2022, les 2e Rencontres nationales InTerLUD ont été l'occasion de présenter les résultats du programme, des retours d'expériences et de réfléchir aux leviers d'action dans des ateliers.

    En octobre 2022, 30% des EPCI accompagnés étaient en phase de concertation ou de rédaction de leur charte, les autres étant en phase amont de préparation de la concertation.

    les rencontres: un bilan stimulant et l'envie de poursuivre le travail

    La concertation, au cœur de la transformation

    La première séquence de cette journée était consacrée aux questions de concertation et de gouvernance, avec la construction d'une organisation en interne et la transversalité nécessaire entre les différents services technique qui peuvent avoir à intervenir. Des élus, des représentants d’entreprises de divers secteurs d’activité ont pu partager leurs expériences et leurs attentes.

    Les échanges ont montré l'importance d'identifier les acteurs économiques présents sur le territoire, d'établir un diagnostic partagé de la situation du territoire et des pratiques, et de définir de grands objectifs via des groupes de travail réunissant les acteurs locaux. 

    Le retour global des collectivités impliquées est très positif, et beaucoup de démarches engagées sont très dynamiques. Les représentants des collectivités présents à cette table ronde (Nantes métropole, Vienne-Condrieu, Metz, Grand Besançon métropole) ont souligné l'apport méthodologique du programme et l'aide du Cerema pour les guider grâce aux formations données. Le rôle facilitateur de Logistic Low Carbon dans la réalisation d'une cartographie des acteurs et l'animation locale avec les 18 confédérations professionnelles a été apprécié.

    Du côté des acteurs économiques qui ont besoin de pouvoir anticiper les évolutions en matière de logistique, l'action à l'échelon local a été appréciée car elle a permis des temps de concertation avec les pouvoirs publics au sujet de la stratégie choisie, des évolutions réglementaires, donnant une meilleure visibilité sur les changements en cours et à venir. L'intérêt de pouvoir se retrouver et échanger avec les différentes professions de la logistique, dans un réseau d'acteurs locaux, a aussi été mis en avant. Cela permet de mieux connaitre les enjeux et pratiques des autres secteurs d'activité.

    Du consensus aux solutions

    Cette deuxième séquence a donné la parole à des acteurs public et privés, qui ont présenté les difficultés et des démarches mies en oeuvre pour faciliter la transition énergétique de la logistique urbaine et préparer la création d'une ZFE-m. Les échanges ont montré l'importance des espaces de discussion et de concertation.

    La question du verdissement des flottes de véhicules a été notamment abordée, et le besoin de limiter le nombre de véhicules en circulation a été souligné par les transporteurs, ainsi que celle de la création d'un schéma des aires de livraison.

    Des fiches action et expérimentation qui sont en cours de réalisation par les collectivités impliquées dans le programme InTerLUD en déclinaison de leur stratégie de logistique urbaine durable ont été présentées ensuite. 3 exemples de fiches ont été présentés:

    • Mieux partager la voirie entre les différents usages à Nantes Métropole
    • Améliorer les conditions de travail des professionnels sur le terrain et prendre en compte les risques sociaux à Rennes métropole
    • Organiser un chantier de travaux exemplaire et reproductible à Pau Béarn Pyrénées

    Création et partage d'outils d'accompagnement

    Cette dernière séquence visait à présenter des outils déjà mis en place pour faciliter la logistique durable en ville:

    • La mise à jour de la démarche de chartes de logistique urbaine durable pour les collectivités et propose des idées d'actions issues des premiers retours d'expérience.
    • Les fiches action et le suivi des impacts des actions menées, en fonction d'indicateurs.
    • L'applicatif Aires de livraison - Delivery Park est développé par InTerLUD et expérimenté par la métropole de Lyon. Il permet de localiser les aires de livraison, avec l'objectif de pouvoir bientôt identifier leur disponibilité.
    • L'application TransEco ZFE-m en cours de développement par Logistic Low Carbon: elle apportera des informations territorialisées sur la création d’une ZFE-m, à destination des acteurs économiques (calendrier de mise en place de la ZFE-m, périmètre retenu, usagers et véhicules concernés, dérogations en vigueur/ envisagées…) ainsi que des informations complètes en faveur du verdissement des flottes.
    • Parking Load développé dans le cadre d'InTerLUD donne aux livreurs en camion un calcul de la durée d'arrêt sur une place de livraison et sa disponibilité. La collectivité peut assurer un suivi en temps réel sur l'occupation des places de livraison et le profil métier de la livraison. L'objectif est de fluidifier le trafic.

     

     

    Conclusion de la matinée

    Table rondeLa table-ronde conclusive a réuni Louis Nègre, président du GART, président délégué de la Métropole de Nice, maire de Cagnes-sur-Mer, Philippe Barbier, président de CGF – Confédération des grossistes de France (partenaire du projet Interlud), Etienne Chauffour, Directeur Ile-de-France, en charge de l'Education, des Mobilités, et des Solidarités - France Urbaine, Martine Filleul, sénatrice du Nord et rapporteur d'un rapport sur la logistique urbaine durable relevant l'utilité du programme InTerLUD pour les collectivités qui ne sont pas toujours suffisamment outillées, Xavier-Yves Valère chef de mission fret et logistique à la DGITM et Pascal Berteaud, directeur général du Cerema.

    Les intervenants ont salué l'intérêt des échanges de la matinée, notamment sur le plan opérationnel, ainsi que la dynamique qui s'installe dans les territoires et commence à diffuser dans d'autres territoires.

    Pascal Berteaud a notamment rappelé que pour plusieurs EPCI engagés dans le programme, InTerLUD a permis de démarrer des dynamiques complètement nouvelles et d’initier une politique publique en faveur de la logistique urbaine et d’autres ont pu relancer la concertation avec les acteurs économiques et mettre en œuvre des actions concertées sur leur territoire, et a rappelé qu' "il faut poursuivre les efforts pour toucher tous les territoires concernés et amplifier le passage à l'action, notamment l'expérimentation".

    Pour le Cerema l'ambition est désormais d'agir également auprès des villes moyennes et petites sur les enjeux de logistique sont nombreux également, à travers InTerLUD+.

    Conduire et livrer en ville : du profilage métier au jeu pédagogique Vis ma livraison 

    infographie de camions et colis sur une carte de villeLors de la rencontre nationale InTerLUD, deux ateliers ont réuni une cinquantaine de personnes autour de ressources produites en lien avec les besoins en conduite livraison.

    L’occasion de présenter : 

    • Un profilage métier de la conduite livraison en zone urbaine : ce document a été réalisé à partir de l’observation de conducteurs-livreurs en situation de travail. Il décrit les missions, les manières de faire, les compétences mobilisées et les résultats escomptés.
    • Un jeu de rôle pédagogique Vis ma livraison : ce jeu permet d’imaginer puis de mettre en scène des évènements au sein d’une entreprise amenée à transporter des marchandises, pour trouver collectivement les meilleures manières de traiter ces situations.
    • L’atelier a notamment permis de revenir sur les raisons de production d’un jeu, le cœur de cible concerné (conducteurs et conductrices en ville et équipe interne), le fonctionnement du jeu, et les premières expérimentations.

    François Guitton, Délégué à l’action professionnelle et pilote des actions QVT (qualité de vie au travail) à la FNTR (fédération nationale du transport routier) est revenu sur l’évolution du métier et a partagé son expérience sur l’intérêt d’un outil de jeu en entreprise en termes de cohésion d’équipe et de transmission de pratiques vertueuses. 

    Les échanges avec les participants et un questionnaire final ont servi à recueillir les suggestions d’usage. Les collectivités ont particulièrement souligné l’intérêt pour elles d’utiliser une version adaptée du jeu pour un usage « découverte » permettant une prise de conscience des réalités d’exercice du métier.

    Ces ressources seront mises à disposition sur le site InTerLUD. Elles ont été produites par Logistic Low Carbon en collaboration avec Yves Richez de Talent Reveal. Plus d’information sur la démarche et lien vers les contenus dans la prochaine newsletter du programme

    2 questions à Hélène de Solère,

    pilote du programme au Cerema

     

     

    A l'issue de ces deux ans de travail qui ont été intenses, quel bilan tirez-vous de cette démarche, des difficultés éventuellement rencontrées et des avancées qu'elle a permises?

    atelier Interlud en région152 EPCI sensibilisés à la logistique urbaine, 43 EPCI accompagnés dans l'élaboration de chartes de Logistique Urbaine Durable (LUD), ou dans la réalisation des actions des chartes, 123 chargés de mission de collectivités formés à la démarche ... effectivement, cela n'est pas rien! J'ai constaté durant ces deux années, un intérêt de plus en plus fort porté par les élus et les techniciens des collectivités sur les enjeux de la logistique urbaine ainsi qu'une volonté d'agir!

    Face au changement climatique, aux enjeux de la qualité de l'air, mais aussi face à l'essor du e-commerce, aux problématiques de congestion routière et de conflits d'usages, les élus s'emparent de plus en plus des leviers d'actions pour agir sur la logistique urbaine des territoires. J'ai le sentiment que l'accompagnement proposé par le Cerema et Logistic Low Carbon via InTerLUD permet aux acteurs de plus facilement traiter de la question.

    Parmi les difficultés rencontrées dans le déploiement de la démarche, je retiens particulièrement la question des moyens dédiés au sein des EPCI... En effet, très souvent, les collectivités ne parviennent pas à dégager suffisamment de temps pour le technicien en charge de la logistique urbaine, souvent ce dernier doit traiter d'autres problématiques en plus de celle-ci!

     

    Un travail important a été réalisé pour développer des écosystèmes locaux de la logistique urbaine, mais dans ce domaine les choses évoluent rapidement: quelles sont les perspectives pour le Cerema ?

    Le Cerema et Logistic Low Carbon souhaitent poursuivre l'accompagnement des territoires pour accélérer la mise en oeuvre des actions des chartes. Nous avons répondu au nouvel appel à programmes des CEE en sens.

    L'objectif pour nous est d'accompagner de nouveaux territoires dans la réalisation de chartes LUD et d'accélérer, faciliter les réalisations des actions, nous souhaitons également produire et diffuser de nouveaux outils, accompagner des expérimentations, réaliser des formations auprès des élus, techniciens et entreprises pour contribuer à la pérennisation de ces écosystèmes locaux et les faire monter en compétence. Tous les territoires urbains seront concernés.

     

     

    Dans le dossier Le projet InTerLUD : Innovations Territoriales et Logistique Urbaine Durable