13 février 2019
Présentation d'un poster par le Cerema aux JTR 2019
Spécialisé notamment dans le domaine des réseaux de transports, de la conception à la gestion patrimoniale, le Cerema était co-organisateur des Journées Techniques Route, qui se sont tenues les 6 et 7 février à Nantes. Les spécialistes du Cerema y ont réalisé plusieurs interventions, parmi lesquelles la présentation d'un véhicule pour évaluer l’état des chaussées et organiser l'entretien, des projets sur l'éclairage routier et urbain, de l''économie circulaire et un projet de collaboration avec l'Algérie en matière de sécurité des infrastructures.

Pascal Berteaud, Directeur Général du Cerema, a ouvert les journées avec Hélène Jacquot-Guimbal, Directrice Générale de l'Ifsttar et David Zambon, Directeur Général de l'IDRRIM. Les équipes du Cerema, co-organisateur des JTR, se sont également impliquées dans l'organisation et la co-animation de la plupart des sessions et ateliers.

Aigle 3D, indicateurs 3D : une nouvelle approche de la gestion patrimoniale

camion Aigle 3D
Le véhicule Aigle 3D du Cerema pour la gestion des infrastructures 

Cette intervention a été réalisée par Hervé Guiraud, du Cerema: elle visait à présenter une nouvelle approche, totalement innovante, de la gestion patrimoniale des réseaux de transports, et une nouvelle offre de service du Cerema qui découle de cette démarche.

Cette nouvelle approche est possible grâce aux trois grandes innovations apportées par le Cerema dans le cadre de l'IQRN :

  • l'Aigle 3D,
  • le centre de calcul 3D (Cerema_Route)
  • une méthodologie d'évaluation de l'état des chaussées. Elle est caractérisée par le fait que l'on peut aujourd'hui travailler au plus près de la réalité des chaussées et non plus sur une modélisation linéaire des routes, et donc elle permet une analyse beaucoup en adéquation avec les situations complexes qu'affrontent aujourd'hui les gestionnaires de route en France.

Dans cette rupture totale des pratiques et des méthodes, enclenchée et rendue possible par le Cerema, ce dernier se met au service de l'ensemble de la communauté routière (gestionnaires, ingénierie, industrie routière) pour accompagner cette rupture et développer en partenariat de nouveaux savoirs-faire adaptés à chaque route, à chaque gestionnaire.

Les perspectives liées au projet:

  • De nouveaux usages des outils 3D développés:
    • Adaptation fine aux besoins du maître d'ouvrage,
    • Définition d'indicateurs en appui de la politique technique,
    • Services aux gestionnaires : hébergement à long terme des données, suivis pluri-annuels,
    • Production de lois de comportement et simulations.
  • Nouveaux systèmes de gestion patrimoniaux
  • Nouveaux outils 3D

 

Table ronde : éclairage routier et urbain

procédé lumiroutes pour réfléchir la lumièrePaul Verny du Cerema a participé à la table ronde intitulée "Eclairage routier et urbain: ombres et lumières", animé par Pierre-Yves Legrand de Novabuilt. Il a ouvert la table ronde avec une introduction courte pour "planter le décor" et préciser la doctrine actuelle sur cette thématique, ainsi que les évolutions réglementaires récentes.

A l'issue, au cours de la table ronde, ont été évoqués l'ensemble des sujets en lien avec les questions d'éclairage nocturne, à savoir la définition du besoin et du confort des usagers (par Céline Villa de l'Ifsttar) complétée par une présentation de la démarche d'acceptabilité sociale de l'abaissement des niveaux d'éclairement menée par la ville de Saint Malo en partenariat avec le Cerema (pilote Florian Greffier - Cerema ouest) et présentée par Arnaud Nivot, directeur de l'environnement et de l'espace public.

Les autres thématiques ont été abordées au fil de la table ronde, depuis les économies d'énergie et financières dont la nécessité a été mise en évidence également par le représentant de la ville de Saint Malo, à travers notamment les apports des nouvelles technologies comme les LED (par P. Gandon-Léger de l'Association Française de l'Eclairage) mais aussi la prise en compte de la capacité de réflexion des revêtements, à travers l'expérimentation Lumiroute (label CIRR - évaluation Cerema) explicitée par Alain Beghin (Routes de France - groupe revêtement et lumière).

Intervention du Cerema lors des JTRLes questions liées à l'impact de l'éclairage sur la biodiversité ont également été abordées d'une part sur les enjeux grâce à l'intervention de Jean-François Bretaud, expert biodiversité (Cerema Ouest) qui a également présenté la démarche de trame noire mise en oeuvre sur Nantes Métropole et à laquelle le Cerema contribue fortement.

Enfin, le nouvel arrêté de fin 2018 sur les nuisances lumineuses a également fait l'objet d'un débat contradictoire au cours de la table ronde notamment entre le représentant de l'Agence Française de l'Eclairage (AFE) et Jean-François Bretaud, qui mettait en évidence la nécessité de mener de nouvelles études scientifiques pour mieux connaître les impacts de l'éclairage artificiel et de la LED en particulier sur le milieu vivant, sachant que le temps de la recherche scientifique et celui du développement technologique sont souvent difficilement conciliables.

La conclusion de la table ronde est revenue à Eric Dumont, directeur du Laboratoire Exploitation, Perception, Simulateurs et Simulations (LEPSIS) de l'Ifsttar ainsi qu'à Arnaud Nivot qui a bien reprécisé la nécessité de gérer de manière la plus transversale possible les projets d'éclairage de l'espace urbain au regard de la multiplicité des enjeux croisés.

En complément à la table ronde, un stand dédié au pôle de référence Eclairage du Cerema a également été présenté lors de ces JTR 2019 avec des démonstrations du tout nouveau Coluroute2, tout juste sorti des ateliers du CECP d'Angers, démonstrations assurées par Valérie Muzet (Cerema Est).

 

Présentation du guide: les laitiers sidérurgiques en technique routière

Le Cerema est fortement impliqué dans la valorisation des matériaux alternatifs, plus particulièrement en technique routière. Le Cerema intervient depuis longtemps sur les champs de la caractérisation physico-chimique de ces matériaux et leur mise en œuvre. Notre Etablissement a également un rôle central dans le domaine auprès de tous les acteurs : Maîtres d’Ouvrages et d’œuvre, industriels, entreprises de Travaux Publics et services de l’Etat.

Samyr El Bedoui du Cerema a fait le point sur le retour d’expérience local et national dans la valorisation des laitiers sidérurgiques. Les connaissances techniques locales sur la valorisation de ces co produits industriels ont été très utilement complétées par des guides références d’acceptabilité environnementale au niveau national. Ces référentiels ont permis de sécuriser les prescripteurs et d’aider les entreprises à proposer des matériaux alternatifs aux ressources naturelles non renouvelables.

 

Atelier: Retours d'expériences des collaborations d'expertise et de recherche entre pays francophones

Route en Algérie
Route en Algérie- Cerema
Collaboration avec l'Algérie pour la sécurité routière

L'intervention réalisée par Smail Hamlat du Cerema lors de cet atelier a porté sur le retour d’expérience d’une collaboration institutionnelle entre l’Union européenne (UE) et l’Algérie dans le domaine de la sécurité routière et aéroportuaire. Cet accompagnement a eu pour objectif d’intégrer la composante sécurité routière dans l’ensemble des phases du processus de planification, de la conception à la gestion de l’infrastructure routière.

Un autre volet de ce jumelage a été dédié au renforcement des outils de dimensionnement, de suivi, de contrôle et de réception des infrastructures aéroportuaires.

Ce projet a été construit et porté par un consortium Franco-belge (de janvier 2016 à octobre 2018):

  • La France  (en chef de file) : Le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) via sa direction des affaires européennes et internationales (DAEI), qui s’est appuyée sur ses services spécialisés : 
    • Le Cerema, l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (IFSTTAR), la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer (DGITM), la Mission d'Audit du Réseau Routier National (MARRN), les Directions Interdépartementales des routes (DIRs), l'Organisme Certificateur pour les Équipements de la Route (ASCQUER), l'Expertise France (Agence Française d’Expertise Technique Internationale).
    • Conseiller Résident du Jumelage (CRJ) chargé de la mise en œuvre des actions programmées  : DR. Smail Hamlat, détaché du Cerema pour la durée du jumelage, avec une présence permanente dans le pays bénéficiaire.
  • La Belgique (en partenaire) : Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR) devenu VIAS. 
Route en bitume en Kabylie
Route en Kabylie - CC BY SA

La mise en œuvre du jumelage a été assurée, dans un premier temps, à travers des actions de formations qualifiantes, la réalisation d'études de cas pratiques, ainsi que des visites d’études dans les États membres partenaires de l’EU.

Dans un second temps, un accompagnement a été fourni pour la rédaction des livrables contractuels : documents techniques (guides, manuels, cahiers de charges...) et réglementaires (projets décrets, arrêtés, circulaires,…).

Le Cerema s'est fortement mobilisé avec une vingtaine d’experts sur l'ensemble des domaines de compétences mobilisés dans le cadre de ce jumelage, cités ci-dessous :

  • Méthodologie d’investigation, de diagnostic et des solutions d’entretien ;
  • Uni et adhérence ;
  • Formulation des enrobés pour les couches de roulement ;
  • Assainissement et drainage des chaussées routières ;
  • Dimensionnement des chaussées routières et aéroportuaires ;
  • Contrôle des travaux et rédaction des marchés ;
  • Audits de sécurité routière ;
  • Audits des produits et des équipements ;
  • Auscultation des chaussées aéronautiques ;
  • Formation des formateurs.

 

Le jumelage DZ20 avec l'Algérie pour créer un système d'aide à la gestion du réseau 

Pascal Rossigny aux JTRPascal Rossigny, expert du Cerema, est également intervenu lors de cette séquence "Retours d’expérience des collaborations d’expertise et de recherche entre pays francophones" pour présenter le jumelage DZ20, mis en place en 2016. Celui-ci a consisté à accompagner l’organisme algérien de Contrôle Technique des Travaux Publics (CTTP) dans la mise en place d’un système d’aide à la gestion d’un réseau de routes et d’ouvrages d’art, avec les résultats suivants:

  • Résultat 1 : Constituer une banque de données routières et un système d’aide à la gestion de l’entretien routier
  • Résultat 2 : constituer une banque de données des ouvrages d’art et un système d’aide à la gestion de ce patrimoine
  • Résultat 3 : Constituer un système de comptage sur l’ensemble du réseau routier et un système de pesage des camions pour préserver le réseau routier

Ce jumelage a été réalisé par la France (Cerema, DIR) et le Portugal (LNEC, Laboratório Nacional de Engenharia Civil ).

    Article RGRA sur le jumelage entre l'Algérie et l'Union européenne

    Le Cerema et l'économie circulaire dans le BTP

    Un Poster récapitulant le Panorama des activités Cerema relevant de l’économie circulaire dans le BTP a été présenté avec les éléments suivants : 

    Démolition d'une tour à Paris en 2014
    Démolition d'une tour à Paris - Bernard Suard - TERRA

    A. Éco-conception
         1- Études et recherches en Analyse du Cycle de Vie

    • Inventaires de Cycle de Vie (ICV) des produits initiaux
    • Analyse du cycle de vie des produits initiaux ;
    • Analyse du cycle de vie des procédés ;
    • Analyse du cycle de vie des formules retenues ;
    • Fiche de déclaration environnementale et sanitaire (FDES) d’éléments de structure.

          2- Études et capitalisation des retours d’expériences sur les éco-comparateurs (SEVE1 et ECORCE2)
          3- Production de méthodologie
          Rédaction en cours d’un projet de guide pour la prise en compte des enjeux environnementaux dans les travaux publics (principalement par l’ACV),
          4- Eco-labellisation de projet d'aménagement, d'infrastructures et de comblement de cavités souterraines
          Mise en place d’un outil structurant pour favoriser et sécuriser la valorisation en matière de déchets. La labellisation sera construite autour d’une charte d’engagements et d’une grille de contrôle.


    B. Accompagner l’Écologie Industrielle et Territoriale

    • Faciliter les initiatives locales par la production de documentation technique à l’attention des acteurs territoriaux (accompagnement en Seine-et-Marne pour l’atteinte des objectifs en matière de réemploi et de valorisation de la partie III de l’article 79 de la LTECV),
    • Participation à la production ou l’actualisation de guides régionaux traitant des matériaux alternatifs
    • Développement d’un outil SIG pour une gestion optimisée des ressources granulaires (GéReMi-PL)
    • Évolution temporelle, sur un territoire. Lien entre les ressources granulaires et domaine d’emploi

     

    C. Allongement de la durée d’usage et recyclage
          Production de doctrine:

    • Guides d’acceptabilité environnementale, valorisation des matériaux alternatifs en techniques routières ;
    • Projet de guide sur le recyclage, à moyen taux, d’agrégats d'enrobés dans les enrobés à chaud

    Par ailleurs, deux spécialistes du Cerema, Pierre Gayte et Emmanuel Delaval ont été membres du jury pour primer les meilleurs posters de doctorants.