18 août 2020
Pointe de la courbe: plage de sable en vue aérienne en Gironde
Laurent Mignaux - TERRA
Cette collection vise à rassembler et synthétiser l'ensemble des connaissances disponibles sur les phénomènes physiques concernant les différentes parties du littoral national. Ces ouvrages mettent aussi en avant les éléments pour comprendre l'évolution du littoral. Ce nouveau fascicule porte sur la zone sédimentaire allant de la pointe de Suzac dans l'estuaire de la Gironde à la frontière espagnole.

Cette collection "Dynamiques et évolution du littoral" est réalisée par la Cerema à la demande du ministère en charge de l'environnement, avec la contribution d'organismes publics dont les connaissances permettent de compléter les données sur les caractéristiques du littoral (le BRGM, le SHOM, l'IFREMER, les DREAL, Météo France et l'ONF) ainsi que des acteurs locaux.

 

Un littoral de dunes et de falaises 

Couverture du guideCe septième fascicule porte sur la région sédimentaire qui s'étend de la pointe de Suzac, au nord de l’estuaire de la Gironde, à la frontière espagnole au sud (matérialisée par l’embouchure de la Bidassoa), sur un linéaire d’environ 270 km composé d'une partie dunaire et d'une partie de falaises à partir de Biarritz. 

La portion dunaire de ce littoral est parcourue par un important transit littoral à la source d’une dynamique et d’instabilités caractéristiques de cette côte. Exposée à une agitation océanique très énergique, et traversée par des estuaires de tailles variables, la côte évolue sensiblement d’une année à l’autre, et son tracé est d’une extrême mobilité.

Quelques formes sédimentaires sont singulières sur cette portion de littoral: le bassin d’Arcachon, vaste espace lagunaire qui prolonge vers l’océan l’estuaire de la Leyre, constitue une interruption de la façade. Plus au sud, l’estuaire de l’Adour est également le siège de perturbations historiques de la dynamique sédimentaire littorale. Côté océan, le Gouf de Capbreton, un canyon sous-marin, influence sensiblement les dynamiques hydrauliques et sédimentaires du secteur.

Les falaises du Pays Basque préservent la côte des mouvements du trait de côte liés à la dynamique sédimentaire, mais ne constituent cependant pas un rempart immuable contre l’énergie de l’océan. Elles sont également le siège d’une dynamique spécifique et leur évolution à l’échelle de quelques saisons est également sensible

Ce littoral, bien que peu urbanisé en dehors de certains endroits, comporte de nombreux ouvrages de protection contre les submersions et l'érosion (125 km d'ouvrages et aménagements côtiers), qui perturbent les mouvements de sédiments.

 

Une évolution parfois rapide du trait de côte

Falaise avec habitation troglodytes sur le littoral de Gironde
Falaises calcaires et habitations troglodytes en Gironde - L. Mignaux TERRA

Sur les dernières décennies, 34 % des côtes mobiles sont en accrétion et 15 % du littoral aquitain ne semble pas avoir évolué de façon perceptible. Cependant, ces chiffres masquent des différences très marquées, avec des taux de recul du trait de côte pouvant dépasser localement les 3 m/an en moyenne comme à Soulac-sur-Mer (secteurs de l’Amélieet du Signal), à Lège-Cap-Ferret (extrémité de la flèche littorale) où à la Teste-de-Buch (pointe d’Arcachon, Cerema,2018).

La province bénéficie principalement d’apports sédimentaires d’origine fluviatile et terrestre ; ces derniers sont en majeure partie liés au recul des côtes à falaises et à l’érosion du littoral meuble aquitain, dont le matériel est par la suite remobilisé par les courants océaniques. La dérive redistribue ainsi essentiellement un matériel hérité dont le stock limité n’est pas renouvelé par la production sédimentaire actuelle.

Les perspectives d’élévation rapide du niveau de la mer, liées au changement climatique, laissent craindre une fragilisation d’espaces littoraux déjà contraints et un laps de temps insuffisant à l’adaptation des habitats naturels côtiers. Cependant, les évolutions en cours sont soumises à de nombreuses incertitudes et les efforts de mesure et de capitalisation des connaissances sur le devenir de ces territoires littoraux doivent être poursuivis pour adopter des stratégies de gestion locales durables.

Ce fascicule est structuré en 5 chapitres thématiques portant sur:

  • Le contexte physiographique de la province : principales caractéristiques géologiques et géomorphologiques et habitats naturels participant à l’évolution du littoral,
  • Les facteurs hydrodynamiques : principaux facteurs exogènes tels que les paramètres climatiques, les niveaux et courants marins, les vagues et l’hydrologie des principaux cours d’eau,
  • Les données sédimentologiques : nature et répartition des sédiments sur les côtes et les fonds marins, ainsi que leurs mouvements le long du littoral,
  • L’impact des activités anthropiques : principaux aménagements réalisés sur les côtes et leur impact sur l’évolution du littoral, ainsi que les mesures prises pour limiter ces impacts,
  • L’évolution du littoral et des fonds: bilan des tendances passées d’évolution, ainsi que mouvements sédimentaires ponctuels liés au passage d’événements tempétueux morphogènes. 

 

Pour télécharger l'ouvrage et l'atlas cartographique: