29 mai 2019
Dunkerque vue du port et du beffroi
Les Rencontres Nationales de l'Ingénierie Territoriale auront lieu les 13 et 14 juin 2019 à Dunkerque, sur le thème de l'économie circulaire. Plusieurs spécialistes du Cerema seront présents, pour aborder la question de l'économie circulaire sous différents angles: viabilité hivernale, nuisances sonores, utilisation des matériaux alternatifs en technique routière... L'application Logicoût sera aussi présentée sur le stand du Cerema.

Bannière RNIT 2019Le thème de cette édition 2019 des RNIT est l'économie circulaire, qui vise à permettre le développement des territoires sans épuiser les ressources. Il s'agit justement d'un domaine sur lequel travaillent les équipes du Cerema.

Ces rencontres seront l'occasion de réfléchir, au croisement de nombreuses disciplines, aux modalités de mobilisation des innovations technologiques par les collectivités, à leur rôle d'autorité organisatrice, et au cadre réglementaire à poser en vue de favoriser les coopérations public-privé. 

Des spécialistes du Cerema interviendront lors de plusieurs ateliers, qui permettront de mettre en avant des expériences concrètes. Des visites techniques seront également proposées aux participants pour découvrir, par un autre regard, le territoire de Dunkerque Grand Littoral mais aussi le territoire transfrontalier.

 

Atelier sur la voirie hivernale

Stéphanie Gaude, spécialiste viabilité hivernale au Cerema, interviendra lors de cet atelier, pour aborder plus particulièrement les différents produits de viabilité hivernale, afin de concilier enjeux sociétaux et environnementaux.

Face aux enjeux sociétaux, le "sel" utilisé en exploitation hivernale est un outil incontournable pour assurer la sécurité, le confort et la fluidité du trafic. Cependant ce fondant routier classique a des conséquences environnementales non négligeables. A cela s’ajoute une prise de conscience collective des enjeux environnementaux qui pousse certains gestionnaires à se tourner vers des produits de substitution.

L’équipe viabilité hivernale du Cerema, située à Nancy, assure une vieille des nouveaux fondants disponibles sur le marché. Cette intervention aura pour objectif de les présenter avec leurs domaines d’utilisation, ainsi que la démarche à adopter par les gestionnaires souhaitant s’inscrire dans une démarche durable.

approche systémique de la mobilité: Intégrer les usages de l’espace public

Mathieu Rabaud, spécialiste mobilité et déplacements au Cerema, fera la synthèse de l'atelier consacré à l'importance d'intégrer les espaces publics dans les actions et politiques de mobilité.

Cet atelier intègrera trois présentations:

  • Bordeaux Métropole viendra parler de la charte rédigée concernant les véhicules en libre service (vélo, trottinette et scooter). Limitation du nombre de véhicules par opérateur, stationnement sur emplacements dédiés, etc.
  • Le bureau d'études VIGS qui va présenter les résultats d'une enquête qualitative sur la gratuité des transports collectifs à Dunkerque et la refonte du réseau de transport qui l'a accompagné en 2018.
  • La Métropole Européenne de Lille (MEL) qui va présenter le travail fait sur le stationnement lors dun prochain déménagement du siège de la MEL (moins de places de parking qu'avant) : management de la mobilité, conséquence sur l'espace public, etc.

Le bruit, parent "pauvre" de l'économie circulaire?

Au cours de cet atelier qui visera à sensibiliser sur les enjeux liés à la gestion de l'environnement sonore, deux spécialistes du Cerema interviendront. 

Bernard Miege, chef du projet environnement santé présentera la plateforme ORHANE et BAOBAT deux outils pour mieux évaluer l’exposition des citoyens au bruit.

La plateforme ORHANE (Observatoire Régional Harmonisé Auvergne-Rhône-Alpes des Nuisances Environnementales) est le fruit d’une collaboration entre Acoucité, Atmo-Auvergne Rhône-Alpes et Cerema et financée par la DREAL et la Région Auvergne-Rhône-Alpes. ORHANE constitue un nouvel outil régional de l’exposition du territoire aux nuisances air et bruit qui permet d’identifier et hiérarchiser les zones et les populations exposées à la fois à la pollution atmosphérique et aux nuisances sonores. Elle aide ainsi les collectivités à valoriser les territoires non ou peu altérés à préserver et à repérer les zones à enjeux sur lesquelles il conviendrait d’agir en priorité.

La base de données BAOBAT (BAse de données géOréférencées d’indicateurs qualifiant l’enveloppe du BATiment) en cours de développement au Cerema complète les informations fournies par ORHANE. Cette base est destinée à préciser l’exposition des populations, en évaluant les performances de filtre offert par l’enveloppe de chaque bâtiment. Le niveau d’isolement acoustique des façades au bruit extérieur constitue le premier paramètre de l’enveloppe aujourd’hui pris en compte. 

 

Au cours de ce même atelier, Louise Mazouz, chargée d’étude acoustique, présentera le guide sur les zones de calme en ville que le Cerema a publié en 2017.

Couverture du guideLa directive européenne 2002/49/CE relative à l'évaluation et à la gestion du bruit dans l'environnement introduit pour la première fois la notion de zones calmes. Les gestionnaires d'infrastructures et les collectivités sont donc amenés à s'interroger sur la présence d'espaces préservés du bruit, nécessaires aux citoyens urbains de plus en plus exposés à cette nuisance, facteur de multiples pathologies.

À travers des paroles d’acteurs, des exemples de réalisations au sein de l’espace public, l’ouvrage ambitionne de pointer les valeurs ajoutées des zones de calme et des espaces d’apaisement. Ces deux types d’espaces sont décrits, largement illustrés, leurs apports au bénéfice d’un paysage sonore urbain de qualité sont détaillés.

Comment les cartographies stratégiques du bruit peuvent-elles être exploitées, dans une démarche transversale d'aménagement en faveur du bien être en considérant les aspects environnementaux dans leur globalité? C'est la réflexion proposée par ce guide.

Utilisation des mâchefers et sédiments de dragage pour les routes et espaces publics

Patrick Vaillant, chef de groupe Infrastructures de Transports au Cerema, interviendra lors de l'atelier sur l'utilisation des mâchefers et sédiments de dragage pour les routes et les espaces publics, pour présenter deux ouvrages du Cerema.

couverture de l'ouvrageLe premier est le document de référence sur l'acceptabilité environnementale des matériaux alternatifs en technique routière, paru en 2012. Ce guide d'application destiné aux maîtres d'ouvrage, aux maîtres d'oeuvre et aux entreprises porte sur le recyclage des mâchefers d'incinération de déchets non dangereux, et reprend les principes de l'arrêté du 18 novembre 2011 relatif à ce processus. Il expose les prescriptions et exigences en matière d'acceptabilité environnementale des matériaux alternatifs fabriqués à partir de mâchefers d'incinération de déchets non dangereux.

Le second guide, en cours de rédaction, portera sur l'acceptabilité environnementale des matériaux alternatifs issus de sédiments de dragage et de curage pour la construction des routes. Ce guide, élaboré par un groupe de travail piloté par le Cerema, exposera les conditions dans lesquelles ils peuvent être utilisés sans mettre en danger la santé humaine et sans nuire à l’environnement ainsi que les prescriptions liées à l'acceptabilité environnementale de ces matériaux et les obligations des différents acteurs en vue d'assurer la traçabilité des chantiers.

 

Une application qui calcule le coût des livraisons en circuit court

Panier de livraison de légumes
Arnaud Bouissou - TERRA
Sur le stand du Cerema, l'application Logioût sera présentée par Bertrand Zogall.

Il s'agit d'une application web permettant aux agriculteurs de calculer le coût de leurs livraisons en circuit court.

Logicout est née dans le cadre du projet de recherche OLICO-Seine (Organisations Logistiques Intelligentes des Circuits cOurts en vallée de Seine). Pour ce projet, financé par l’ADEME, le Cerema et l’IFSTTAR ont travaillé étroitement avec la Chambre Régionale d’Agriculture de Normandie, l’association BIO Normandie, La Ruche Qui Dit Oui, et l’Agence d’Écologie Urbaine de la commune de Paris. Développée par le Cerema, en collaboration avec Softosapiens, un prestataire informatique, l’application est accessible librement en ligne sur www.logicout.fr depuis septembre 2018.

À partir de quelques données fournies par l’utilisateur sur son véhicule, son parcours de livraison et ses tâches logistiques, l’application fournit une estimation des coûts de livraison, des émissions de gaz à effet de serre et de polluants et du coût collectif engendré par celles-ci.

Logo de LogicoutLogicout permet donc de dresser un diagnostic précis des pratiques de livraison d’un producteur ou d’un groupe de producteurs et d’évaluer différents scénarios alternatifs.

Ainsi, logicout s’adresse non seulement aux producteurs agricoles, éleveurs, artisans qui souhaiteraient mieux connaître le coût de leurs livraisons en circuit court, mais à tout organisme (Chambre d’agriculture, CIVAM, association de producteurs, coopérative, plate-forme web, etc.) qui les accompagne dans la recherche de solutions plus économiques, plus optimisées, ou encore qui étudient la perspective de nouveaux débouchés.

Informations pratiques