23 mai 2024
Vue d'un passage à faune végétalisé au dessus d'une autoroute
Adobestock
Le projet de recherche H2020 BISON, lancé en janvier 2021 pour trois ans afin d’identifier des solutions de préservation de la faune au niveau des infrastructures linéaires de transport, s’est conclu lors d’un séminaire de restitution en juin 2023 et surtout devant le responsable du projet de l’Union Européenne. à Bruxelles le 29 février 2024 (date de validation des derniers livrables).

logo du projetLe projet BISON (Biodiversity and Infrastructure Synergies and Opportunities for european transport Networks - Biodiversité et infrastructures Synergies et opportunités pour les réseaux de transport européens) auquel a participé le Cerema, a réuni 42 partenaires en provenance de 17 pays. 

Il visait à améliorer la fiabilité des infrastructures dans un contexte d’adaptation au changement climatique, en identifiant les bonnes pratiques permettant de limiter notamment la présence d’espèces exotiques envahissantes et la fragmentation des habitats. 

 

capitaliser les bonnes pratiques

L’objectif était de proposer des recommandations techniques pour améliorer les pratiques européennes afin de mieux intégrer la biodiversité dans la conception et la gestion des infrastructures au niveau européen, tout en renforçant les collaborations entre les acteurs. 

Le projet a ainsi permis de faire un bilan à l’échelle de l’Europe, des actions, des outils et des pratiques, appliquées sur toute la vie d’un projet d’infrastructures de transport et d’énergie, qui favorisent une meilleure intégration de la biodiversité. Les meilleurs de ces outils et techniques ont été sélectionnés pour les diffuser au travers de tout le continent. 

La démarche a aussi révélé les barrières à leur diffusion et à leur appropriation locale, les lacunes dans la connaissance technique et scientifique, et les thèmes émergents les plus récents. 

Exemple de travail collaboratif sur un projet d’autoroute en Angleterre - 
Source : Highways England

L’ensemble de ces éléments a été analysé pour définir un Agenda Stratégique pour la Recherche et le Transfert (ASRT) qui précise les thèmes de recherche lacunaires encore à investiguer, et un guide technique "online" sur les outils et techniques, la réglementation et la défragmentation a été produit par l’équipe BISON au bénéfice de l’Union Européenne, pour lequel le Cerema s’est fortement impliqué. Il propose des solutions adaptées aux différents types de paysages européens, conçues pour la grande faune comme la petite faune (notamment aquatique), qui intègrent les solutions fondées sur la nature pour favoriser les continuités écologiques, et des leviers pour dépasser les freins pouvant être rencontrés.

Un volet important du projet a consisté à construire un outil de modélisation des infrastructures sur le modèle du BIM (Building Information Modelling) pour les processus de construction, gestion et entretien.
Le réseau européen d’écologues spécialisés sur les impacts des infrastructures de transport s’est renforcé grâce à la collaboration menée à l’occasion du projet BISON.

Le Cerema s’est principalement investi dans le Work Package 3 (WP3 Existing and future synergy between Infrastructure and Biodiversity – Syneries existantes et futures entre l’infrastructure et la biodiversité) : il a piloté l’enquête diffusée dans toute l’Europe et sur les autres continents pour collecter les bonnes pratiques / techniques utilisées tout au long de la vie d’un projet d’infrastructure de transport et favorables à la biodiversité, ainsi que l’analyse des données récoltées pour qualifier parmi ces bonnes pratiques, les freins à leur dissémination ainsi que les thèmes et étapes des projets d’infrastructures de transport où les bonnes pratiques sont lacunaires. 

Le Cerema est aussi un des principaux contributeurs pour l’étude de prospective et l’étude des innovations technologiques, et a fortement contribué à la rédaction du guide sur les bonnes pratiques.


 

Une série de documents techniques et stratégiques pour les acteurs européens

Des documents ont été produits pour guider les différents acteurs à toutes les étapes de la vie des infrastructures, pour mieux préserver la biodiversité : comment sélectionner les meilleures pratiques ? Quels sont les enjeux à venir ? Comment traiter les données dans le cadre du BIM ?

Quatre thématiques ont fait l'objet de rapports proposent des actions aux niveaux européen, national et local :

  • Intégrer la biodiversité dans les infrastructures européennes de transport aujourd'hui et demain : Un agenda stratégique de recherche pour des infrastructures respectueuses de la biodiversité encourage les approches de recherche multidisciplinaires et intersectorielles, et propose des mesures visant à renforcer la recherche européenne. 
  • Biodiversité et infrastructures : un guide en ligne en anglais "Biodiversity and Infrastructure: A Handbook for Action" pour promouvoir la coopération et le changement transformateur vise à favoriser la diffusion des connaissances.
  • Développer des infrastructures de transport européennes durables et respectueuses du climat pour la biodiversité à l'aide de scénarios voir 3.4 (voir la fiche) : En explorant des futurs plausibles entre la biodiversité et les infrastructures de transport, les scénarios BISON permettent d'anticiper les relations futures entre la biodiversité et les services écosystémiques, d'une part, et les infrastructures de transport, d'autre part, et ainsi de déterminer les scénarios durables.
  • Améliorer la connectivité écologique dans les infrastructures de transport : Aligner les politiques, les stratégies et la mise en œuvre nationales sur la stratégie de l'UE en matière d'infrastructures vertes (voir la fiche). Pour parvenir à un développement durable, il est essentiel de réglementer la relation entre les infrastructures de transport (grises) et les infrastructures écologiques (vertes et bleues). Le projet BISON a analysé en profondeur l'alignement des politiques et des stratégies et le niveau de maturité de la mise en œuvre conformément à la stratégie de l'Union européenne pour l'infrastructure verte (EU SGI).

Le rapport "Report on identification of Best Practice and Gaps and Barriers to expand replicability and application of good and best practice to mainstream biodiversity and transport" (Rapport sur l'identification des meilleures pratiques et des lacunes et obstacles au déploiement, à la reproductibilité et l'application des bonnes et meilleures pratiques pour l'intégration de la biodiversité et des transports) présente la méthode pour identifier les meilleures pratiques a été piloté par le Cerema et a été publié en avril 2024.

Le guide des bonnes pratiques, dont la rédaction également été pilotée par le Cerema, est également disponible depuis avril 2024: "Good practice for mainstreaming
biodiversity on transport" (Guide en ligne Bonnes pratiques pour l'intégration de la biodiversité la biodiversité dans les transports) présente les meilleures pratiques européennes à travers une approche interdisciplinaire.

 

Un site web consacré au projet

Un site web est en ligne et présente l'ensemble des livrables au fil de leur publication.