9 septembre 2019
Zone commerciale située à l'entrée Sud de Limoges
Zone commerciale située à l'entrée Sud de Limoges
Aujourd’hui en pleine mutation, le commerce est un des enjeux auxquels les territoires doivent répondre. Afin de les accompagner pour mieux prendre en compte les problématiques commerciales et notamment celles liées aux périphéries, le Ministère de la Cohésion des territoires a lancé un appel à projets "Repenser la périphérie commerciale" en 2017.
Six territoires lauréats, dont Limoges en Nouvelle-Aquitaine, sont aujourd’hui accompagnés par le Cerema en collaboration avec Algoe pour créer des opérations pilotes. L'objectif est d'inspirer les territoires soumis aux mêmes problématiques et ouvrir des pistes d’actions et des leviers d’intervention pour agir.

Le commerce, un secteur structurant en mutation

Le commerce constitue pour les territoires un élément structurant. Il génère activité et emplois, induit des besoins de mobilité des personnes et des marchandises, appelle la recherche des équilibres entre centres et périphéries, et pose l’enjeu de la préservation des espaces agricoles et naturels.

Son dynamisme est donc un enjeu majeur d’ordre économique, social et urbain.

Aujourd’hui, d’importantes mutations sont en cours avec l’accroissement de la concurrence, les évolutions des modes de consommation (e-commerce, nouveaux concepts commerciaux) et le développement de la vacance des locaux créant des friches sur les territoires.

Il est donc essentiel de changer de regard, de renouveler les modèles d’aménagement commercial et de repenser l’intégration équilibrée des fonctions commerciales.

 

La recherche de nouvelles solutions pour "repenser la périphérie commerciale"

Lancé en 2017 par le Ministère de la Cohésion des territoires, l’appel à projets "Repenser la périphérie commerciale" s’inscrit dans le cadre du réseau Commerce, ville & territoire et vise à alimenter la réflexion et la recherche de solutions face aux enjeux de l’aménagement commercial par l’émergence d’« opérations-pilotes » exemplaires.

La démarche a également pour objectif d’alimenter la réflexion du gouvernement sur la revitalisation des villes moyennes dans une stratégie d’équilibre entre centre et périphérie, notamment en lien avec le programme "Action cœur de ville".

En collaboration avec Algoe, le Cerema accompagne cette démarche nationale et les six territoires lauréats :

  • Aix-Marseille Métropole ;
  • La Communauté de communes de Thiers Dore et Montagne ;
  • Limoges Métropole ;
  • La ville de Montigny-lès-Cormeilles ;
  • La Communauté d’Agglomération de Saint Quentin en Yvelines ;
  • La ville de Saint-Pierre.

 

L’accompagnement de Limoges métropole

Le Cerema Sud-Ouest accompagne Limoges métropole pour repenser et engager la mutation de sa périphérie commerciale en perte d’attractivité dans le cadre d’une stratégie d’équilibre entre centre et périphérie.

L'entrée sud est à réaménager pour relier le secteur au centre-ville de Limoges, notamment en cherchant à intégrer davantage de mixité fonctionnelle et en développant la mobilité au cœur d’un secteur à dominante commerciale en forte perte d’attractivité.

Le Cerema a un rôle d’assistance à maîtrise d'ouvrage pour réaliser une étude de programmation urbaine, indispensable pour identifier les possibilités de mutation du secteur. Un projet doté d’un schéma directeur d’aménagement cohérent sera produit pour renouveler la zone.

 

Le référentiel de l’accompagnement des lauréats

Référentiel de l'aéccompagnement des lauréatsLe référentiel de l’accompagnement des lauréats a été élaboré par les membres de l’équipe de l’appel à projet afin d’avoir une grille de lecture pour analyser et guider les projets. Il est composé de 5 piliers : insertion du projet, gouvernance, programmation et usages mixtes, faisabilité du projet, stratégie de territoire.

Ces « piliers » sont des repères pour les territoires lauréats dans la construction de la mission d’assistance à maitrise d’ouvrage (AMO) pré-opérationnelle et la définition d’un plan-guide.

Les résultats des expérimentations des 6 territoires lauréats ont vocation à être capitalisés afin d’enrichir l’ensemble des territoires.