23 mai 2022
Estacade de Roscoff, pont pour arriver aux bateaux
© Panoramic Bretagne
Le Cerema accompagne la Région Bretagne pour lancer un appel à projets afin de développer des procédés innovants de surveillance et de gestion des ouvrages portuaires. L'objectif est d'assurer le suivi de la corrosion et du vieillissement des ouvrages béton armé, courants dans les ports bretons.

Les infrastructures portuaires sont particulièrement sollicitées (environnement agressif pour les matériaux, charges d’exploitation) et doivent être surveillées par les gestionnaires. Compte-tenu des enjeux liés à leur exploitation, il est nécessaire de disposer d’outils de surveillance qui permettent d’anticiper et suivre le vieillissement et les dégradations des ouvrages afin d’optimiser la programmation des actions de maintenance. 

 

Expérimenter de nouvelles solutions d'instrumentation

L’appel à projets vise à soutenir des initiatives innovantes pour développer de nouveaux procédés de surveillance et de gestion des ouvrages portuaires. La démarche s’appuie sur le développement et la mise en place, à titre expérimental et prospectif, de dispositifs d’instrumentations innovants qui seront déployés sur un ou plusieurs ouvrages portuaires. Problématique majeure des gestionnaires portuaires, l’appel à projet porte sur le suivi du processus de corrosion des infrastructures en béton armé

Il s'adresse à toutes les entreprises, établissements publics, laboratoires de rechercher universitaire qui proposent des solutions innovantes dans le domaine concerné par cet appel à projets. les candidatures sont ouvertes du 16 mai au 15 septembre 2022.

Les dispositifs visés par l’appel à projets peuvent s’inscrire dans des actions de recherche, des travaux exploratoires, des incubateurs d’idées ou encore des études d’opportunité. Pour des projets plus matures, l’appel à projets peut contribuer à accélérer le développement de prototypes ou la diffusion de dispositifs existants mais peu éprouvés. Les projets retenus seront expérimentés en conditions réelles, et peuvent concerner:

  • le suivi à moyen/long terme des indicateurs de vieillissement des ouvrages,
  • le suivi et anticipation des processus de dégradations pour programmer les actions de maintenance de manière optimale (coût, efficacité, durabilité).

Une enveloppe globale de 300 000€ a été budgétée par la collectivité pour financer les projets retenus.

Des retours d'expériences seront tirés de ces travaux, sur des points tels que l'apport des nouvelles technologies d'instrumentation, l'adéquation de l'offre aux besoins et contraintes des maîtres d'ouvrage, la durabilité et la robustesse des procédés...

 

L'expertise du Cerema sur le volet technique

Dans le cadre d’une convention avec la Région Bretagne, le Cerema apporte son expertise sur les différentes parties techniques de l’appel à projets :

  • Etat de l’art,
  • Etablissement du programme,
  • Etablissement du cahier des charges,
  • Analyse des consortiums et projets,
  • Etablissement d’une (de) convention(s) avec le(s) consortium(s) retenu(s).