11 février 2019
Nicolas Piegay présente sa thèse en vidéo
Clément Piegay, doctorant au Cerema Est, au laboratoire de Strasbourg, présente dans une vidéo de 3 minutes ses travaux de thèse. Celle-ci est intitulée "Approche conjointe acoustique et thermique pour l’optimisation des laines végétales du bâtiment".

Présentation de Clément Piegay

logo Ma thèse au ceremaClément Piégay a occupé plusieurs postes de Technicien supérieur principal du développement durable (TSPDD) au sein du Laboratoire d’Autun du Cerema Centre-Est, notamment dans le groupe Bâtiment, avant de passer le concours interne d’ITPE en 2012 et d’intégrer l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l'Etat.

Depuis octobre 2016, Clément Piégay effectue une thèse DRI-ENTPE. Il est mis à disposition du Laboratoire de Strasbourg du Cerema Est avec un co-encadrement par Philippe Glé (EPR Acoustique Environnementale / UMRAE) et par Etienne Gourlay (EPR Bâtiments Performants dans leur Environnement). La direction de la thèse est assurée par Emmanuel Gourdon du Laboratoire de Tribologie et Dynamique des Systèmes (LTDS), site de l’ENTPE.

 

Présentation des travaux de thèse de Clément Piegay

En France, avec un parc bâti souvent mal isolé thermiquement, le secteur du bâtiment contribue massivement à l’émission de dioxyde de carbone, un des principaux gaz responsables du réchauffement climatique. La mauvaise isolation acoustique, génère quant à elle des nuisances sonores ayant un impact sur la santé des occupants.

Nicolas Piégay devant un immeuble en constructionCes problématiques environnementales et sanitaires se retrouvent aujourd’hui au cœur de la Loi Relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte à travers son volet "Rénovation". De plus, pour ne pas se limiter à la réduction des émissions de CO2, l’Etat incite à travers cette loi, à "l’utilisation des matériaux biosourcés qui concourent significativement au stockage de carbone atmosphérique et à la préservation des ressources naturelles". 

Ainsi, les laines végétales, fabriquées principalement à partir de fibres de chanvre et de lin répondent à ces critères. De plus, compte tenu de leur nature très poreuse, ces matériaux présentent des propriétés multi-fonctionnelles intéressantes, notamment en termes d’isolations acoustiques et thermiques.

Ainsi, pour mieux concurrencer les matériaux conventionnels (laines de roche, de verre, etc.) cette thèse a pour objectif d’optimiser conjointement les performances des laines végétales.

Pour cela, 4 verrous scientifiques sont investigués :

  • La corrélation entre les phénomènes physiques liés aux isolations acoustiques et thermiques ;
  • Les propriétés des laines végétales liées aux spécificités des fibres végétales, notamment à l’échelle de leur microstructure ;
  • L’effet de la compression sur les propriétés acoustiques et thermiques des laines végétales dans le cas de leur conditionnement, transport et mise en œuvre ;
  • L’obtention de modèles analytiques permettant de prédire les performances acoustiques et thermiques à partir de paramètres communs ;

Le développement d’une approche de modélisation conjointe acoustique et thermique permettra d’optimiser les performances de ces matériaux isolants biosourcés pour les bâtiments de demain.

 

Découvrez la thèse de Clément Piégay en qulques mn: