21 mars 2019
Déplacements urbains aux abords de l'Assemblée nationale
© Arnaud Bouissou - Terra
Pour les gestionnaires et les exploitants de réseaux routiers, il est indispensable de pouvoir anticiper les effets d'un nouvel aménagement ou une nouvelle mesure de gestion de trafic. Il est alors nécessaire de recourir à la simulation dynamique. Les agglomérations de Toulouse et de Strasbourg ont sollicité le Cerema pour évaluer l'effet de leur projet d'aménagement et de gestion de trafic.

Qu'est-ce que la simulation dynamique ?

La simulation dynamique permet de créer un environnement numérique contrôlé. Cet environnement permet de reproduire virtuellement différentes mesures et aménagements sans avoir à les tester directement sur le terrain. On évalue ainsi leur impact à moindre coût.

Depuis plusieurs années, le Cerema développe son propre outil de simulation : la plate-forme Stream. Cet outil est basé sur un modèle macroscopique de type "débits-vitesses". Le nombre réduit de paramètres du modèle de trafic facilite la maîtrise des simulations. Stream prend en compte des mesures de gestion dynamique comme la régulation des vitesses et d'accès, des aménagements comme les voies réservées au covoiturage et les voies auxiliaires. Il peut également mesurer l'impact d'un chantier en journée ou d'un accident sur l'ensemble du réseau.

 

L'étude du SDAGT de Toulouse

Un schéma directeur d'agglomération de gestion de trafic (SDAGT) est la planification des actions que les différents gestionnaires de réseau autour d'une agglomération partagent en commun. Les projets de gestion de trafic qui le composent, ont pour objectif d'optimiser l'usage du réseau de transport. Il est fréquent de retrouver dans les SDAGT des projets de régulation des vitesses, de régulation des accès, ou des voies réservées au covoiturage.

Un SDAGT est la succession de plusieurs phases, du diagnostic du fonctionnement du réseau à la mise en place des mesures sur le terrain, en passant par l'évaluation des actions en simulation. La direction interdépartementale des routes Sud-Ouest a sollicité le Cerema pour l'ensemble de son SDAGT.

La phase de préconisation des actions avait conduit à la définition de deux zones de régulation de vitesses et trois zones de régulations d'accès. L'étude en simulation dynamique a consisté à évaluer et à prioriser ces différentes actions au regard de leur performance. Les résultats de l'étude produite par le Cerema ont été validés par la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer, approuvant ainsi la mise en place des actions sur le terrain.

 

L'étude de la requalification de l'A35 à Strasbourg

La rocade autoroutière de Strasbourg A35 constitue un des maillons essentiels du réseau autoroutier du Bas-Rhin, et joue à ce titre un rôle structurant dans les déplacements au sein de l’Euro-métropole de Strasbourg. Les difficultés de circulation sur cet axe ont conduit l’État à envisager la réalisation d’un contournement ouest de Strasbourg. Cette nouvelle infrastructure a vocation à capter le trafic transitant par l’A35. Sa construction est donc l’occasion d’envisager une requalification de la rocade autoroutière de Strasbourg en vue de l’adapter à la stratégie de déplacement de l’agglomération.

La direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement Grand-Est, maître d’ouvrage du projet de requalification d’A35, a sollicité le Cerema pour mener les études d’opportunité. Avec ses partenaires, elle s'est intéressée à une voie réservée au covoiturage sur l'A4 et l'A35 à l'entrée de l'agglomération. Elle s’est orientée en complément vers des mesures de régulation dynamique des trafics en accompagnement de la requalification, à savoir : une régulation dynamique des vitesses, et une régulation des accès sur certains échangeurs.

Une étude de simulation dynamique a donc été réalisée par le Cerema pour évaluer a priori l’efficacité de ces mesures. La mission a consisté à modéliser l’autoroute A35, ses échangeurs, entrées et sorties pour évaluer a priori l’effet de la requalification et des mesures de gestion dynamiques du trafic.

 

L'outil de simulation "Stream" a également été utilisé sur des études plus locales

  • L'évaluation a priori de la mise en place d'un alternat par feux de circulation sur le faubourg de la Charité-Sur-Loire - Client : direction interdépartementale des routes Centre-Est.
  • L'évaluation de solutions pour améliorer la circulation dans le centre-ville de Rochemaure - Client : conseil départemental de l'Ardèche.