France Relance

Le sentier du littoral, c’est le libre accès aux rivages, c’est la possibilité pour tous de découvrir l’exceptionnelle richesse de nos paysages littoraux.

Le sentier du littoral offre aujourd’hui un cheminement piétonnier de plus de 5800 km. Demain, près de 1200 km supplémentaires peuvent être ouverts.

Le lancement par l’État d’une campagne d’études et de travaux financés par « France Relance » permettra de finaliser l’ouverture de tronçons manquants et de restaurer ceux qui doivent l’être pour des raisons de sécurité d’usage et de banalisation d’espaces dégradés. Les buts de cette opération sont l'accès libre et gratuit à des paysages "vue sur mer" époustouflants et la découverte du patrimoine culturel et naturel de nos littoraux.

Le sentier du littoral est une fenêtre sur la mer que chacun peut ouvrir. Il est, pour les Français, une invitation au rêve et à la liberté.

Pascal Berteaud

Répondre à des aspirations collectives d’espaces, de besoins de respirations...

Cette opération est un très beau projet partenarial entre l’État et les collectivités locales, et je m’en réjouis vraiment. Il vient à point nommé, car il répond à des aspirations collectives d’espaces, de besoins de respirations.

Le Cerema aura vraiment à coeur d’y mettre tous ses moyens et toutes ses compétences pour relever l’ambitieux défi qui lui est confié par le gouvernement au travers des ministères de la Mer et de la Transition écologique : sa capacité d’intégration des sujets et des problématiques dans un contexte climatique changeant, ses relations avec les partenaires et les collectivités avec qui il saura travailler en mode projet, et sa présence territoriale, sont pour moi des atouts et un gage de confiance, qui font parfaitement écho à notre nouvelle signature visuelle et nos ambitions stratégiques.

Pascal Berteaud, Directeur général du Cerema

Comment participer à l'opération sentier du littoral ?

Le dossier de candidature

Le porteur de projet sollicitant une aide doit :

  1. Télécharger le dossier de candidature (DC) et le règlement d’intervention (RI) ;
  2. Préférentiellement prendre connaissance du contenu du règlement d’intervention (RI) avant de remplir le dossier de candidature (DC)

Il lui est fortement conseillé de prendre l’attache des services de l’État en amont du dépôt.

Si le projet concerne plusieurs partenaires publics, le dossier peut être déposé au titre d’un groupement de Maîtres d’ouvrages publics, mais un seul dossier devra être déposé par le chef de file désigné, qui seul recevra l’aide. Charge à lui ensuite de la répartir : Cf. RI

Pour toute demande complémentaire, vous pouvez nous communiquer vos questions à l'adresse suivante : francevuesurmer@cerema.fr

nb : les dossiers qui seraient imprimés, puis complétés de manière manuscrite, et envoyés scannés et ou par courrier ne pourront pas faire l’objet d’une analyse et de l’attribution d’une aide.

Le dépôt du dossier

Une fois rempli, le dossier doit être transmis à cette adresse : francevuesurmer@cerema.fr

  

Aide - Questions fréquentes

Trouver les réponses à vos questions concernant l'opération sentier du littoral.

Vous ne trouvez pas de réponses ?
N'hésitez pas à nous contacter !

Contactez-nous

Vocation des fonds « France Relance » Sentier du littoral

  • accélérer la mise en oeuvre d’opérations concrètes d’investissement en faveur du sentier littoral. Les opérations éligibles doivent être portées par des Maîtres d’ouvrage publics et mises en place au service des citoyens et des territoires, dans le respect de la biodiversité voire dans l’optique de sa restauration, et dans la prise en compte des dynamiques littorales liées au changement climatique ;
  • valoriser le sentier du littoral et son environnement naturel et culturel.

Quels sont les objectifs ?

Les principaux objectifs consistent à :

  • ouvrir des linéaires de sentier afin d’assurer la continuité de parcours, par une approche qualitative et respectueuse de la typologie des espaces traversés, en particulier les espaces naturels, les paysages et les sites classés ;
  • adapter des tracés (suite à des études, des dommages ….) pour prendre en compte des enjeux liées aux dynamiques littorales, à l’environnement, aux usages ;
  • faciliter les accès transversaux au littoral, en particulier pour les personnes en situation de handicap.

La valorisation d’espaces naturels, de patrimoine culturel directement liés au littoral mais nécessitant par exemple l’aménagement d’une boucle piétonne raccordée au sentier du littoral, ou la création d’un stationnement pour les vélos à proximité du sentier est incluse dans la démarche à titre accessoire.

Sur quoi porte l’aide ?

L’aide portera sur le financement d’études préalables à des travaux et/ou sur des travaux en lien avec les objectifs.

Qui peut répondre ?

Tout Maitre d’ouvrage public, seul ou en groupement. Dans ce cas des conditions sont précisées dans le Règlement d'Intervention (RI). Une convention d’attribution entre l’opérateur et l’attributaire sera établie pour le versement de l’aide.

Gouvernance et ambitions

L’opération sera gouvernée par un comité de pilotage composé de représentants du ministère de la Mer, du Ministère de la Transition écologique, et du Cerema. Il statuera sur les dossiers remontés et le montant des aides attribuées (Cf. RI §7), assurera le suivi complet de l’opération, et fléchera des actions nationales de valorisation et de communication. En tant que de besoin, ce comité sera élargi à d’autres partenaires, opérateurs, associations...

L’ambition est de créer une dynamique partenariale, que ce soit à l’échelle locale comme à l’échelle nationale, en créant une identité « sentier du littoral », avec un réseau d’acteur identifié.

Quel périmètre, pour quels résultats ?

L’ensemble du littoral métropolitain et ultra-marin est concerné.

Des indicateurs simples sont attendus pour suivre l’opération : linéaires de sentier en études ou/et ouverts, localisations, montants prévisionnels et consommations …

Appel à projet ou traitement au « fil de l’eau » ?

Il n’est pas prévu d’appel à projet. Les dossiers seront traités au fil de l’eau, avec un comité de pilotage qui se réunira mensuellement au début de l’opération.

Notification de l’aide et suivi de son utilisation

Après avis du comité de pilotage, l’attributaire sera contacté par l’opérateur pour co-signer une convention définissant le montant attribué, les conditions de versement, mais aussi de suivi technique et financier qui y sont attachées. L’opérateur lui notifiera l’aide après réception de la convention signée accompagnée des pièces et justificatifs demandés.

Calendrier prévisionnel

L’opération débute en mars 2021 et sera clôturée au 31 décembre 2023.