17 juin 2020
infographie avec un train, une route, des montagnes
Le projet Linking Alps, lancé en octobre 2019, vise à créer sur l'espace alpin un service web unique reliant l'ensemble des services d'informations multimodales existants. Le Cerema, partenaire du projet, contribue à la méthodologie et se place en interface avec les collectivités de la Région Sud - Provence Alpes Côte d'Azur.

logo du projetPour favoriser les mobilités à faible émission de carbone dont les transports collectifs, il faut éviter les ruptures dans la chaîne de mobilité. Cela commence par l'information donnée aux usagers sur les déplacements.

Dans les régions transfrontalières, les informations sont souvent éparpillées et rarement visibles en un coup d'oeil par les usagers. Ceux-ci doivent passer d'un système d'information à l'autre pour planifier l'ensemble de leur voyage.

Le projet Linking Alps vise à mettre en place un service web reliant l'ensemble des services d'information multimodale existants pour offrir à l'usager un point unique d’accès lui permettant de visualiser l'ensemble de son trajet, du départ à l'arrivée.

Le Cerema est l'un des 14 partenaires du projet. Il a particulièrement en charge l'interface avec les collectivités de la région Sud - Provence Alpes Côte d'Azur pour construire la méthodologie d’évolution de leurs calculateurs d’itinéraires.

Il facilitera également l’accès au point national d’accès aux données multimodales en relation avec l’Agence Française pour l’Information Multimodale et la Billettique. Enfin il organisera l’événement final du projet en juin 2022 à Aix en Provence pour promouvoir les résultats et leurs déclinaisons immédiates et futures.

 

Linking Alps: vers un service standardisé d'échange d'informations voyageurs

Linking Alps est un projet européen Inerreg, un programme de développement d’actions innovantes au plus près des territoires qui a pour objectif de fédérer les actions au niveau des régions frontalières avec la double dimension de cohérence avec les orientations de la politique européenne tout en respectant le principe de subsidiarité.

L'objectif de Linking Alps est de créer un service d'échange standardisé d'informations de voyage entre les différents fournisseurs de services d'information de voyage de l'espace alpin. De cette façon, les informations peuvent être échangées entre les différents systèmes d'information et compilées dans une chaîne de voyage continue.

Le projet s'inscrit dans la suite de LinkingDanube, récemment achevé, qui a prouvé la faisabilité d'un échange d'informations uniforme sous la forme du planificateur de voyage ouvert (Open Journey Planner - OJP) développé dans le cadre du projet. Linking Alps va maintenant faire passer l'OJP à un niveau supérieur, en fournissant un service opérationnel dans l'espace alpin. Les Alpes sont l'une des destinations de vacances les plus populaires en Europe et ont donc un volume de voyages élevé. D'importantes voies de transit alpines traversent plusieurs pays et régions, comme la route du Brenner. C'est pourquoi il est nécessaire d'offrir aux voyageurs des informations de voyage homogènes et de qualité.

Les services d'information sur la mobilité et les informations sur les déplacements transfrontaliers, les opérateurs et les modes seront partagés au sein des partenaires du projet, afin d'offrir la meilleure option pour l'utilisateur final. L'approche comprend des activités pilotes et des essais pour un système décentralisé de planification de voyage transnational.

Lancé en octobre 2019, le projet est prévu sur 3 ans. Les financements, à hauteur de 3 millions d'euros, sont issus du Fonds européen de développement régional (FEDER).

 

De l'interconnexion des modes à l'interconnexion des services 

Le projet Linking Alps a pour objet de mettre en place un service web unique reliant l'ensemble des services d'informations multimodales existants pour offrir à l'usager un point unique d’accès pour la programmation d'un transport le plus économe en matière d'émission de carbone.

schéma d'un trajet aller retour multimodal

Le principe est celui des navigateurs multimodaux de porte à porte. Ce principe de Linking Alps est lié au constat qu’un seul navigateur multimodal pour l’ensemble du territoire européen ne fonctionne pas comme l’avait imaginé le Commissaire Européen Slim Callas en 2012. Le projet Linking Alps, tout comme le projet Linking Danube, se base sur le principe de calcul d’itinéraire réparti entre les différents outils développés localement.

Chaque outil local calcule l’itinéraire sur sa zone géographique et partage le résultat avec les autres. Les calculateurs d’itinéraire local sont classés en deux catégories :

  • Actif : dans ce cas le calculateur d’itinéraire, sur la base des informations d’origine et de destination, détermine les autres calculateurs d’itinéraires impliqués dans le calcul de porte à porte. Il interroge les autres calculateurs, recueille leur réponse et les assemble pour transmettre une ou plusieurs solutions à la personne qui a sollicité le calcul.

  • Passif : dans ce cas, le calculateur d’itinéraire se contente de répondre aux demandes des calculateurs actifs en calculant le ou les itinéraires locaux répondant aux critères qui lui ont été transmis.

Schéma du fonctionnement de l'outil

 

14 partenaires, le Cerema présent dans plusieurs phases du projet

Le Cerema fait partie des 14 partenaires [1] du consortium regroupant six pays (Autriche, Allemagne, Italie, Slovénie, Suisse et France) de l'Espace alpin. Dans le cadre de Linking Alps, les fournisseurs de services d'information sur les voyages se sont engagés à rendre leurs données accessibles via un service API (Application Programming Interface) afin que les services aux utilisateurs finaux puissent se développer pour fournir un acheminement transfrontalier.

 

logos des partenaires

Le Cerema intervient dans les différentes phases du projet.

Il représente localement l’interface avec les collectivités de la région Sud - Provence Alpes Côte d'Azur pour construire la méthodologie d’évolution de leurs calculateurs d’itinéraires.

Parallèlement, le Cerema établira une méthodologie visant à aider les acteurs disposant d’un calculateur d’itinéraire multimodal à évaluer leur capacité à intégrer la norme OJP (Open Journey Planner) pour le rendre conforme aux dispositions du règlement délégué 2017/1926. Il vient compléter la directive STI et vise l’information multimodale pour les transports de voyageurs à l'échelle européenne. Il doit permettre la mise en relation des services comme une solution plutôt qu’une intégration européenne unique en réglementant la fourniture et l'accès de données ainsi que le calcul distribué d’itinéraire.

Le Cerema facilitera l’accès au point national d’accès aux données multimodales en relation avec l’Agence Française pour l’Information Multimodale et la Billettique.

Enfin, il organisera l’événement final du projet en juin 2022 à Aix en Provence pour promouvoir les résultats et leurs déclinaisons immédiates et futures.


[1] La liste des partenaires du projet: