15 janvier 2019
y
Alastair Rae
Ce document du Cerema présente les dispositifs temporaires et permanents de protection des amphibiens, en particulier les "crapauducs" (ou "batrachoduc"), et les principes de conception. Il s’adresse principalement aux concepteurs de ces installations et aux gestionnaires d’infrastructures mais également à tous les autres acteurs qu’ils appartiennent à des structures associatives ou institutionnelles intéressées et impliquées dans l’initiative et la mise en œuvre de ces mesures.

couverture de l'ouvrageLes infrastructures de transport terrestres (ITT) font courir 2 risques majeurs aux amphibiens : la fragmentation (disparition, diminution, dégradation et isolement des surfaces d’habitats favorables, extinction des petites populations) et la mortalité directe par les collisions. Divers dispositifs associés aux mesures "Eviter, Réduire, Compenser" (ERC) sont destinés à éviter l’impact ou le supprimer, atténuer ou réduire ces risques ou tenter de compenser les dommages.

L'ouvrage rappelle des principales caractéristiques biologiques des amphibiens, qui vivent dans l'eau et sur terre et peuvent réaliser des migrations. Il fait un point sur les menaces qui pèsent sur ce groupe, précise les enjeux de protection et les impacts des ITT, en particulier les routes:

  • Emissions chimiques liées aux réseaux d'infrastructures,
  • Pollution sonore et lumineuse,
  • Perte d'habitats et fragmentation des milieux,
  • Collisions entraînant une mortalité,

Le document présente les dispositifs temporaires et permanents de protection des amphibiens, en particulier les "crapauducs" ou "batrachoduc" destinés à assurer la traversée des amphibiens à l'aide de barrières et de collecteurs ou de traversées sous chaussée, ainsi que les principes de conception.

Les méthodes de dénombrement, les mesures d’accompagnement, l’entretien et le suivi de l’efficacité de ces mesures, la pérennisation des corridors rétablis (politiques foncières) et quelques estimations de coût sont également abordés.