14 avril 2021
centre socio-culturel de Longueville les Metz
Cerema- Plan Libre Architecte
Comment agir, lors de la conception, construction ou utilisation des bâtiments, pour obtenir réellement la performance énergétique et la maintenir dans le temps ?
Ce colloque a marqué la fin de 10 ans de recherche sur le programme "Bâtiments démonstrateurs" de la Plateforme de recherche et d'expérimentation sur l'énergie dans le bâtiment (PREBAT).

logo PREBATLe Cerema est engagé depuis 2008 dans l'évaluation puis la capitalisation des enseignements issus du programme Bâtiments démonstrateurs de la Plateforme de recherche et d'expérimentation sur l'énergie dans le bâtiment (PREBAT), qui a porté sur 166 bâtiments résidentiels et tertiaires à basse consommation d'énergie, pour évaluer leurs performances réelles.

Le dernier colloque de restitution au cours duquel les enseignements issus de l'expérimentation ont été présentés a eu lieu le 6 avril 2021 à travers trois séquences : 

  1. Performances réelles des bâtiments performants.
  2. Performances et pratiques des équipements techniques.
  3. Enjeux humains.

 

Comment améliorer la performance énergétique et les consommations des bâtiments ?

Ce programme de l’État, dont la réalisation a été soutenue depuis 2006 par les régions conjointement avec les directions régionales de l’Ademe, visait à apporter des solutions performantes de réduction des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre.

Il a permis la réalisation de près de 3 000 bâtiments à basse consommation du niveau de la règlementation thermique RT 2012 qui les a généralisés. Plus de 200 ont été instrumentés pour mesurer leurs performances, et 166 d'entre eux ont pu bénéficier d'une évaluation complète. Le Cerema en a réalisé les 2/3, des bureaux d'études en ont suivi un tiers.

Pour cette dernière session de restitution des résultats de mesures et d’enquêtes, les enseignements tirés de ces 166 évaluations des performances réelles et du confort ont été complétés par les constats à l’épreuve du temps capitalisés par l’AQC (Agence Qualité Construction) sur 1600 bâtiments. 

L’accent a été clairement mis sur l’action, aux trois phases de conception, construction et utilisation des bâtiments, afin d’obtenir réellement la performance énergétique et la maintenir dans le temps.

 

 

Cinq enseignements ont particulièrement été mis en évidence :

  • Les bâtiments performants thermiquement consomment deux fois moins que ceux de la réglementation thermique précédente, avec des niveaux allant de 30 à 200 kWhep/m²/an en habitat et tertiaire ;
  • La faible consommation énergétique ne peut être obtenue qu’avec le concours de tous les acteurs du bâtiment, à toutes les étapes, lors de la conception et de la réalisation, mais aussi tout au long de l’utilisation des locaux et de l’exploitation des équipements… sous réserve de les avoir pris en compte dès le début ;
  • Pour aller encore plus loin, les nouvelles marges de progrès dans la réduction des consommations énergétiques sont notamment sur les postes de consommation électrique qui ne sont pas actuellement soumis à la réglementation thermique, mais le seront davantage avec la RE2020.
  • Le rôle de l’humain/utilisateur est primordial pour la maitrise des consommations énergétiques et le confort d’été, en étant par exemple plus sobre sur ses besoins l’hiver ou en gérant mieux le couple protections solaires / ventilation l’été. - Cela doit être un vecteur fort des années à venir.
  • D’un point de vue financier et environnemental, la réflexion en coût global (depuis la conception jusqu’à la fin de vie du bâtiment) doit devenir la norme car elle permet de ne plus raisonner uniquement sur les coûts d’investissement et d’intégrer le gain en consommation (et émission) sur la longue période qui suit.

Les résultats opérationnels par thématique 

Une synthèse des actions particulièrement à enjeux, par équipements et à l'usage des bâtiments :

Chauffage

  • Prendre en compte les futurs acteurs de l’exploitation dès la conception des chaufferies
  • Limiter le surdimensionnement des équipements en estimant au mieux les besoins
  • Optimiser la régulation pour assurer le confort des occupants

Eau chaude sanitaire

  • Étudier l’intérêt du solaire en habitation et de la production électrique au plus près des besoins dans les bureaux  
  • Estimer les besoins en eau chaude sanitaire en prenant en compte plus précisément l’utilisation du bâtiment 

Ventilation

  • Concevoir des installations faciles à utiliser, confortables et accessibles pour faciliter leur entretien
  • Limiter la ventilation en période d’inoccupation dans les bâtiments tertiaires tout en assurant une qualité de l’air satisfaisante 
  • Bien concevoir, mettre en œuvre et entretenir les équipements

Equipements mobiliers et immobiliers

  • Choisir des équipements mobiliers et immobiliers à plus faible puissance (en particulier lors de la veille)
  • Limiter et optimiser le fonctionnement des équipements mobiliers et immobiliers

Production d'électricité

  • S’assurer que la production solaire est effective en comparant annuellement les résultats
  • Répartir en amont les rôles entre propriétaires et locataires concernant l’entretien de l’installation, les réparations 

Eclairage

  • Gérer l’éclairage naturel lié aux baies vitrées 
  • Optimiser les systèmes de commande (bâtiments collectifs et tertiaires) 
  • Réduire l’éclairage lors des périodes d’inoccupation (tertiaire)

Parois opaques

  • Maîtriser les points singuliers en particulier les ponts thermiques pour limiter les déperditions
  • Optimiser la mise en œuvre de l’isolation et de l’étanchéité à l’air

Parois vitrées

  • Optimiser, le type, la surface, l’orientation des baies vitrées entre apport et déperdition
  • Maîtriser les points singuliers (réglage des ouvrants, étanchéité de caissons de volets roulants) pour atteindre une bonne perméabilité à l’air 

Confort

  • Agir sur la gestion thermique de l’enveloppe (protections solaires et ventilation nocturne), pour éviter les surchauffes
  • Prendre en compte l’usage du bâtiment dès la conception (confort thermique mais aussi visuel et acoustique) 

Nous vous invitons à consulter sur le site internet du Cerema :

  • le rapport de capitalisation ;
  • la synthèse du rapport de capitalisation ;
  • les livrets "actions" qui font le focus sur les bonnes pratiques relatives au bâti et à tous les équipements du bâtiment ;
  • l’infographie animée des actions à mener dans un bâtiment pour le rendre performant.

Et pour croiser plus complètement les apports PREBAT avec les retours dans le temps, vous trouverez les enseignements sur le site de l’AQC :

REX Bâtiments Performants PREBAT

Les enseignements de PREBAT en une infographie dynamique

Découvrez les principales actions à mener en cliquant sur les différentes pièces du bâtiment :

 

 

 

Les performances réelles des bâtiments performants

Ouverture et introduction

Gilles Aymoz, directeur adjoint Villes et Territoires Durables de l'ADEME, et Philippe Estingoy, Directeur général de l’AQC ont introduit la journée en présentant les objectifs et le  déroulement du programme PREBAT.

 

L'évaluation de la performance réelle et ses bénéfices

Pascal Cheippe du Cerema a ensuite présenté la démarche d'évaluation de la performance réelle des bâtiments au service de l’opérationnel, qui a aussi permis de nourrir les réflexions autour des réglementations mises en place depuis 2006.

 

Les slides de la présentation :

Les 166 bâtiments performants, leurs consommations et l'enjeu des postes non RT, les performances d’ensemble et l'épreuve du temps

Constance Lancelle du Cerema et Martin Guer d'AQC ont a présenté les principaux résultats d’ensemble obtenus par le suivi des 166 bâtiments performants durant deux ans, qui ont permis de mesurer leur performance réelle ; et Martin Guer de l'AQC, le dispositif de retour d’expérience REX Bâtiments performants.

 

Les slides de présentation :

Session de questions et réponses

 

Agir sur l'enveloppe des bâtiments

Myriam Humbert du Cerema et Samuel Dauce d'AQC ont ensuite présenté le retour d'expériences sur les performances et les pratiques liées à l'enveloppe des bâtiments (isolation thermique et étanchéité à l'air), et les critères pour concevoir une enveloppe performante.

 

Les slides de la présentation :

Session de questions et réponses

Performances et pratiques des équipements techniques

Agir sur les systèmes de chauffage, ventilation et climatisation

Les performances et pratiques en matière de systèmes de chauffage, ventilation et climatisation ont été présentés par Constance Lancelle et Teddy Connan du Cerema, ainsi que Mariangel Sanchez de l'AQC.

 

Les slides de la présentation :

Agir sur l'éclairage

François Marconot du Cerema et Samuel Dauce de l'AQC ont exposé les résultats concernant les performances de l'éclairage.

 

Les slides de la présentation :

Séquence de questions et réponses

 

Agir sur les installations photovoltaïques

François Marconot du Cerema et Mariangel Sanchez de l'AQC ont présenté la production annuelle mesurée des panneaux photovoltaïques, les causes de non qualité et l'estimation de l'autoconsommation.

 

Session de questions et réponses

Performances des bâtiments : les enjeux humains

Confort thermique et qualité d'usage

Noélie Carretero du Cerema et Martin GUER de l'AQC ont exposé les résultats obtenus en matière de confort thermique, principalement en été, et de qualité d'usage des bâtiments performants, et les bonnes pratiques identifiées.

 

Les slides de la présentation :

Facteurs déterminants de la consommation et appropriation par l'occupant

Myriam Humbert du Cerema et Christèle Assegond, sociologue à l'Université de Tours, ont présenté les facteurs d’influence de la consommation, et notamment le rôle de l'occupant et de son appropriation des équipements et du bâtiment, ainsi leur indispensable prise en compte dès la conception dans la performance énergétique finale.

 

Session de question et réponses

 

Conclusions et clôture

Yannick Prebay, Directeur du Cerema Territoires et ville et Emmanuel Acchiardi, Sous-directeur de la qualité et du développement durable au ministère de la transition écologique ont conclu la journée.

 

logos des partenaires