5 octobre 2018
Centre socio culrurel de Longeville lés Metz
Enseignements opérationnels tirés par le Cerema à partir des suivis-évaluations instrumentés.

Les mesures mises en place par l’État pour réduire les consommations et les émissions de gaz à effet de serre sont accompagnées d’une plate-forme de recherche et d’expérimentation sur l’énergie dans le bâtiment (PREBAT) pour apporter aux professionnels et aux particuliers des solutions performantes. La cible première concerne les bâtiments anciens, au regard de leur nombre. La construction neuve est également visée pour faciliter la mise en œuvre de la réglementation thermique de 2012 qui généralise les bâtiments à basse consommation, ou pour préfigurer les bâtiments à énergie positive de demain.

Dans le champ de l’expérimentation, depuis 2006, les directions régionales de l’ADEME, conjointement avec les régions métropolitaines et la Réunion, ont soutenu la construction ou la rénovation de près de 3000 bâtiments à basse consommation dans le cadre du programme "Bâtiments démonstrateurs", au sens de modèles reproductibles, sur tout le territoire, qui présentent des ensembles de solutions architecturales, techniques et financières très performantes.

Parmi eux, plus de 200 bâtiments ont été instrumentés pour mesurer leurs performances énergétiques et leur confort thermique pendant 2 ans, avec compléments par observation et par enquêtes auprès des occupants. Les suivis-évaluations sont répartis entre le Cerema, pour 2/3 des bâtiments, et des bureaux d’études thermiques.

Le Cerema a employé une méthode novatrice qui lui est propre, notamment, pour caractériser sur la base de mesures certaines performances comme l’isolation thermique globale du bâtiment, ou pour pouvoir comparer les consommations mesurées à celles visées dans l’étude thermique réglementaire.

En 2013, l’ADEME et la direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature (DGALN) des ministères de l’écologie et du logement ont confié deux missions à la direction Territoire et ville du Cerema :

  •  assistance pour l’exploitation et la valorisation de ces campagnes de mesures ;

  •  réalisation de la capitalisation nationale des enseignements opérationnels à destination des acteurs de la construction et de l’utilisation, que ces derniers soient occupants, gestionnaires ou exploitants-mainteneurs. Cette capitalisation est progressive, au fil de l’augmentation du nombre d’opérations évaluées, avec production annuelle d’un rapport et d’une synthèse.

Capitalisation 2018-2020

Cette capitalisation finale est en cours, sur la base de la totalité des opérations exploitables donnera lien d'un colloque final en 2020.

Capitalisation 2017

Cette capitalisation porte un panel élargi aux enseignements opérationnels tirés de 141 constructions et rénovations évaluées sur leurs performances du bâti et des différents équipements, mais aussi sur les pratiques des acteurs, les conditions de confort et d'usage et les coûts…

Tous les enseignements opérationnels tirés des 141 constructions et rénovations du programme PREBAT 2012-2017 sont disponibles :

Les retours d'expériences des bâtiments démonstrateurs basse consommation ont été présentés lors du 3e colloque retours d’expériences des bâtiments basse consommation : De la conception de bâtiments performants à leurs performances réelles, quels enseignements concrets en retirer ?.

Ce colloque s’est tenu le vendredi 6 avril 2018 à La Défense dans le Toit de l'Arche.

 

Capitalisation 2016

Cette année là, l’analyse transversale a porté sur 119 évaluations produites entre 2012 et 2016. Elle a permis de traiter plus avant les pratiques et la qualité d’usage, mais aussi d'améliorer la méthode et d'enrichir l’expertise, elle a bénéficié de l’appui des sociologues de l’université de Tours, du CSTB, du bureau d’études thermiques Enertech et du centre d’études en génie climatique Costic. Egalement des premiers résultats sur le plan économique sont produits.

Tous les enseignements opérationnels tirés des 119 constructions et rénovations du programme PREBAT 2012-2016 étaient disponibles dans le précédent rapport Bâtiments démonstrateurs à basse consommation d’énergie PREBAT 2012-2016 (300 pages)

 

Capitalisation 2015

Cette année, l’analyse transversale a porté sur 60 évaluations produites entre 2012 et 2015. Elle a permis de tirer des enseignements sur la performance énergétique des bâtiments et de leurs systèmes, pour tous les postes de consommation, soumis ou non à la réglementation thermique 2005. Avec un appui méthodologique et des enquêtes menées par les sociologues de l’université de Tours et des bureaux d’études sociologiques BESCB et GBS, elle s’est également intéressée aux pratiques des acteurs opérationnels de la construction et de l’utilisation. La qualité d’usage est restée centrée sur le confort thermique, notamment d’été.

Tous les enseignements 2015 sont disponibles :

  • dans le rapport annuel (150 pages) ;

  • et sa synthèse (fiche de 6 pages).

Les principaux résultats ont été présentés lors du 2ᵉ colloque Bâtiments démonstrateurs basse consommation : quels enseignements socio-techniques ?, le 22 janvier 2016 à La Défense.