23 mars 2018
Colloque Prebat 2018
À La Défense, le Cerema a présenté les principaux enseignements tirés des 141 premiers suivis-évaluations instrumentés de bâtiments à basse consommation du programme « Bâtiments démonstrateurs » de la plateforme de recherche et d’expérimentation sur l’énergie dans le bâtiment (PREBAT), dans le cadre d’une journée organisée en partenariat avec l’Ademe et les ministères de l’écologie et du logement.

Faisant suite à un 1er colloque en novembre 2013, puis un 2nd en janvier 2016, cette journée de restitution et d’échanges a attiré plus de 150 personnes.

La démarche itérative de capitalisation initiée en 2013, d’analyse transversale des évaluations énergétiques et du confort thermique des bâtiments instrumentés, s’était poursuivie en 2016 avec un élargissement aux performances des équipements des postes de consommation non soumis à la réglementation thermique. Elle s’était également enrichie d’enquêtes menées par les sociologues de l’université de Tours et des bureaux d’études sociologiques.

Basée sur un panel de 141 constructions et rénovations évaluées par le Cerema et différents bureaux d’études thermiques, la capitalisation 2017 a donc non seulement été consolidée, élargie et approfondie sur le plan technique, sur le plan de l’usage et des pratiques des différents acteurs de l’opération et aussi pour la première fois évalue l'aspect économique par l'étude des coûts investis et du coût global.

Après des exposés introductifs sur la méthode novatrice de suivi-évaluation développée en propre par le Cerema, et les caractéristiques de l’échantillon d’opérations une première séquence expose l'évaluation de la performance technico - socio - économique réelle, puis une seconde séquence présente les facteurs de la performance par les enseignements techniques et sur les pratiques des acteurs, enfin, une troisième séquence aborde la qualité d'usage et la performance socio-technique.

l'Ademe conclu en précisant que ce programme Prebat ambitieux, techniquement, scientifiquement et humainement, structuré et unique, qui permet une réelle comparaison entre la théorie et la réalité a necessité la création d'une base de données extrèment riche qui sera mise à dispostion du plus grand nombre des acteurs.

De larges moments d’échanges et de débats ont permis de croiser les points de vue.
Tous les enseignements 2017 sont disponibles dans le rapport annuel et sa synthèse.

Le prochain colloque final, en 2020 devrait intégrer la capitalisation de 20 bâtiments supplémentaires dans les 2 années à venir. Ce colloque ne mettra pas un terme au programme, puisqu'il constituera le point de départ d'une nouvelle forme de valorisation.